Hoshinoya Resort, un havre de paix à 15 minutes de Kyoto

Trente minutes suffisent à quitter la civilisation. Bus ou taxi vous permettent de gagner le pont de Togetsukyo distant d’une quinzaine de minutes du centre ville de Kyoto. En contre bas, le ponton et l’embarcation qui vous transporte à destination. 15 minutes de plus sur la rivière de Ôigawa et vous êtes sur le point d’atteindre un lieu où règne calme et volupté.

Le village de Arashiyama, accroché à la montagne.

Le trajet se fait en douceur sur les eaux tranquilles de la rivière. Les yeux n’ont de cesse de chercher la nouveauté. Happés par ces paysages qui apparaissent. Vous ne cessez de vous retournez afin de ne rien manquer de la beauté des lieux. Intrigué cependant par l’horizon, tentant d’apercevoir les premiers reliefs de Arashiyama, sorte de village traditionnel, regroupant les 25 chambres de Hoshinoya Resort, toutes bâties sur le concept de Ryokan.

Le ponton et l'embarcation qui vous mène à bon port.
Afficher la galerie
Le ponton et l'embarcation qui vous mène à bon port.
©theveryfabulousmicheltanguy

L’embarcadère est proche, et vous êtes impatients de regagner la terre ferme. Une fois le pied à terre, empruntez l’escalier pour quitter le ponton, puis le sentier de pierre grise afin de rejoindre le cœur du village. La plénitude qui se dégage vous marque avant tout, car seul le bruit de la fontaine vient troubler le souffle du vent.

Le cœur de Hoshinoya Resort.
Afficher la galerie
Le cœur de Hoshinoya Resort.
©theveryfabulousmicheltanguy

Une fois le check in effectué, vous êtes conduit à votre chambre et découvrez toute la beauté de votre ryokan, dans une version un peu améliorée pour ne pas dire luxueuse. Car si l’auberge japonaise traditionnelle se contente d’un tatami en paille de riz et de futon pour le couchage, votre chambre sera plus confortable. Le salon vous permettra néanmoins de vivre pleinement l’expérience japonaise avec ses cloisons en papier et sa grande table basse sur laquelle vous prendrez votre petit-déjeuner, assis sur des coussins, à même le sol, comme le font encore les japonais.

L'une des chambres du Ryokan, sorte d’auberge japonaise traditionnelle souvent constitués de matériaux typiques : bois, bambou, cloisons de papier, portes coulissantes….
Afficher la galerie
L'une des chambres du Ryokan, sorte d’auberge japonaise traditionnelle souvent constitués de matériaux typiques : bois, bambou, cloisons de papier, portes coulissantes….
©theveryfabulousmicheltanguy

Le hameau tout entier invite au dépaysement, et au « lâcher prise ». Soufflez et essayer l’une des activités proposées, idéales pour découvrir les rites japonais. Démarrez par la cérémonie de l’encens programmée en fin de matinée, puis vers 16h00 goûtez à l’excellent thé matcha accompagné de délicieuses pâtisseries traditionnelles, lors d’une cérémonie rythmée par la grâce. Vous prendrez conscience de ce subtil équilibre des saveurs japonaises où tout est fait pour se marier. Ici la douceur des pâtisseries et la légère amertume du thé vert.

Le thé s'accompagne toujours de ces pâtisseries typiques.
Afficher la galerie
Le thé s'accompagne toujours de ces pâtisseries typiques.
©theveryfabulousmicheltanguy

Si les lieux invitent au repos et à une totale décontraction, c’est aussi l’occasion de vous initier à la dégustation de whiskys japonais en buvant un verre au bar avant ou après le repas. Installé au comptoir du restaurant, découvrez l’esprit de la cuisine Kaiseki. Le chef Ichiro Kubota propose une expérience de cuisine contemporaine, mais respectueuse des traditions culinaires tokyoïtes. S’enchainent une succession de mets élégants et colorés, voyage savoureux emprunt de délicatesse et de précision nipponne.

HOSHINO RESORT KYOTO
11-2 Arashiyama Genrokuzancho
Nishikyo Ward
Kyoto
Kyoto Prefecture
616-0007
Japon
www.hoshinoresorts.com/en/resortsandhotels/hoshinoya/kyoto.html

www.tourisme-japon.fr

La rivière d'Ôigawa menant au Hoshino Resort.
Afficher la galerie
La rivière d'Ôigawa menant au Hoshino Resort.
©theveryfabulousmicheltanguy

Article publié le 6 décembre 2015

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire