Le Renaissance Paris République, un hôtel en plein quartier branché

Implanté dans un quartier vivant et cosmopolite, le Renaissance Paris République du groupe Mariott affiche une identité moderne, métissée et artistique dans l’air du temps.

Le Renaissance Paris République mise sur le service, en mettant notamment à disposition des clients le prêt de vélos rétro pour parcourir Paris.
Voir plus : hotel

Entre le Canal Saint-Martin et le quartier du Haut Marais, l’hôtel Renaissance Paris République est le premier 5 étoiles dans l’Est parisien. Le bâtiment des années 1970 été redessiné par l’architecte parisien Eric Haour ; à l’origine des bureaux, il conserve ses hublots sarcophages uniques. Aujourd’hui, il est remanié par l’architecte décorateur Didier Gomez. Sur 3500 m² et 9 étages, les chambres, le restaurant, le bar, le spa, les salles de réunion et parkings composent un hôtel de luxe répondant aux exigences de prestations haut de gamme. Les plus ? Un hôtel bien ancré dans son époque et éco-responsable. Le Renaissance Paris République innove dans les process même de l’hôtellerie pour préserver la planète, (nettoyage des chambres à la vapeur d’eau, buffet de petit-déjeuner remplacé par un service à l’assiette…)

C’est aussi un lieu de croisements et de voyages, une adresse de proximité ouverte aux habitants du quartier.

Du 6e au 9e, quatre étages s’offrent des vues vertigineuses sur la capitale, en mode panoramique.
Afficher la galerie
Du 6e au 9e, quatre étages s’offrent des vues vertigineuses sur la capitale, en mode panoramique.
©DR

Street Art, performances et œuvres éphémères

Sur la façade de la rue René Boulanger, 77 figures « Bantou » ont été graffées par le street-artiste Kouka, petit-fils du peintre expressionniste Francis Gruber. L’immeuble aux larges hublots de verre fumé a finalement décroché ses « Bantou » et une partie de ses fenêtres métalliques (de 150 kg !), a été vendu aux enchères au profit de l’AMREF Flying Doctors et la Fondation Chirac, deux ONG œuvrant en Afrique.

Ce patrimoine artistique persiste au sein du nouveau Renaissance Paris République. L’hôtel propose un parcours unique d’œuvres à découvrir, chaque pièce étant disponible sur demande. Il invite les artistes, émergents ou confirmés du street-art à s’exposer du lobby aux chambres, sur le rooftop comme au parking, tel que J3 et ses oeuvres tracées à la craie. On y découvre les créations du céramiste Georges Sybesma entre poterie et sculpture, les blocs de feu de Gaudebert, l’art du collage d’Itchi ou encore les sculptures néons rétro de Julie Gauthron, et les dessins de Pierre-Emmanuel Lyet. Tous les mois, l’hôtel Renaissance Paris République organise des happenings artistiques avec des peintres, tatoueurs, plasticiens, dessinateurs...

Les salles de bains en marbre offrent tout le confort et la sobriété d’un hôtel dans lequel le luxe n’est pas ostentatoire.
Afficher la galerie
Les salles de bains en marbre offrent tout le confort et la sobriété d’un hôtel dans lequel le luxe n’est pas ostentatoire.
©DR

L’esprit atelier d’artiste

Inspiré par l’art des années 50 et 60, par le cinéma de Godard, le designer Pierre Guariche ou Le Corbusier, l’architecte d’intérieur Didier Gomez a créé pour les 121 chambres du Renaissance Paris République un décor d’atelier d’artiste. Il a choisi 5 artistes pour leurs expressions singulières, sur le thème d’une balade dans un autre Paris, au travers de photos, de collages ou de peintures. Un univers hétéroclite et métissé à l’image de Paris et du quartier de la République.

L’art s’invite dans l’hôtel sous forme d’une galerie dès la réception.
Afficher la galerie
L’art s’invite dans l’hôtel sous forme d’une galerie dès la réception.
©DR

Dans les 6 catégories de chambres, Paris Style, Bobo, Urban, Artist’s studio, Skyline et Penthouse, on retrouve du mobilier de référence, des canapés dessinés sur mesure, du linge de lit de marque (Garnier Thiébaut), des luminaires de Tom Dixon ou de Art et Floritude. Avec un parti prix architectural unique, les chambres donnant sur les boulevards ou avec vue terrasse, s’offrent des hublots de voyage au format XXL. La palette de couleurs sourde est inspirée de l’environnement parisien, gris zinc et bruns, électrisée par des touches d’orange, de jaune et de rouge.

Point de rendez-vous, le bar Martin du Renaissance Paris République change de peau en toutes circonstances : café et comptoir le matin, bar à cocktail le soir.
Afficher la galerie
Point de rendez-vous, le bar Martin du Renaissance Paris République change de peau en toutes circonstances : café et comptoir le matin, bar à cocktail le soir.
©DR

Un concentré de voyage

Griffé de motifs ethniques, africains ou indiens, le lobby de l’hôtel s’inspire du métissage du quartier République. L’espace est habillé avec les fauteuils graphiques d’Hamilton Conte, les œuvres originales des pointures de la céramique française, Claudine Monchaussé et Gustave Tiffoche. Le mobilier des designers français des années 50 est à l’honneur, avec les fauteuils de Geneviève Dangles, Christian Defrance et Joseph-André Motte.

Serpentant sur le zinc, la terrasse court du lobby au restaurant. Un espace est mis au vert par la société Tracer et crée un mur végétal de 254 m² où l’on peut déjeuner tard les jours d’été, prendre un verre après minuit...

Les façades des bâtiments forment un métissage propre au quartier de la République, mixant, les hublots des années 70, le zinc et la pierre sous le signe de la sobriété.
Afficher la galerie
Les façades des bâtiments forment un métissage propre au quartier de la République, mixant, les hublots des années 70, le zinc et la pierre sous le signe de la sobriété.
©DR

Didier Gomez, l’élégance haut de gamme

Diplômé de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts, Didier Gomez devient designer en 1978. En 1985, il ouvre son bureau à Paris puis, en 2003 ouvre « Didier Gomez Design » et « Didier Gomez Interior Design ». Depuis, il dessine de nombreux sièges sociaux, boutiques, bureaux en France et dans le monde notamment pour : Yves Saint Laurent, Cartier, LVMH, Bernard Arnault, Céline, Louis Vuitton, les Galeries Lafayette, Vivendi Universal, Kenzo, Christian Dior, Pomellato, De Beers et l’Oréal. Parmi ses clients, on compte de nombreuses personnalités dont, Harrison Ford, Sean Penn, Pierre Bergé…

Des restaurants à l’hôtellerie de luxe, jusqu’à la création de mobilier, il exprime sa vision, soucieux de respecter les influences et l’élégance On peut citer en référence, le Sofitel Rabat, le Grand Hyatt Taipei, ainsi que le restaurant « Yoshi » à l’Hôtel Métropole Monte-Carlo, les bureaux de l’Opéra Bastille et sans oublier les meubles devenus best seller chez Ligne Roset.

L’architecte Didier Gomez a créé des chambres qui sont de véritables havres de paix, des petits lofts confortables et lumineux.
Afficher la galerie
L’architecte Didier Gomez a créé des chambres qui sont de véritables havres de paix, des petits lofts confortables et lumineux.
©DR

Réservez :
Hôtel Renaissance Paris République

40, rue René Boulanger
75010 Paris
Tél. +33 (01) 71 18 20 95
Chambre double classique à partir de 300 €
Restaurant Origin, bar Martin, spa O by Sothys, parking privé en sous-sol.
www.marriott.fr/parpr

Le spa enveloppant et chaleureux est un moment de détente privilégié pour les clients.
Afficher la galerie
Le spa enveloppant et chaleureux est un moment de détente privilégié pour les clients.
©DR

Un patio à la fois ouvert et fermé permet de profiter de l’extérieur. Les matériaux, pierre, bois exotique et céramique, sont mis en exergue.
Afficher la galerie
Un patio à la fois ouvert et fermé permet de profiter de l’extérieur. Les matériaux, pierre, bois exotique et céramique, sont mis en exergue.
©DR

La salle des petits-déjeuners est largement ouverte et propose des recoins plus intimes.
Afficher la galerie
La salle des petits-déjeuners est largement ouverte et propose des recoins plus intimes.
©DR

Toutes les chambres ont des accents ethniques : parquet et cloisons en bois exotique, tissus contrastés, lits gainés de cuir et chevet en bois brut.
Afficher la galerie
Toutes les chambres ont des accents ethniques : parquet et cloisons en bois exotique, tissus contrastés, lits gainés de cuir et chevet en bois brut.
©DR

Article publié le 2 août 2016

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire