A Rodez, un bâtiment se rhabille en zinc

La MCEF de la ville de Rodez, Maison Commune Emploi Formation, a été enveloppée dans un cocon seconde peau par VMZINC ®.

Les espaces vitrés sont doublés de zinc perforé, dans la continuité de VMZ Profil Sinus. Il fait usage de brise-soleil et renforce l’effet de masse du bâtiment monolithique.
Voir plus : bardage, facade, zinc

Un projet audacieux

La MCEF, qui a été initiée par la Communauté d’agglomération du Grand Rodez, rassemble, sur 4 étages, différents organismes liés à l’emploi et la formation. Intégré dans un environnement résidentiel fait d’immeubles de différentes époques, et de différentes hauteurs, l’ouvrage tient à la fois du bâtiment de bureaux et de l’équipement public. Le parti-pris sculptural retenu par l’agence d’architecture Lacombe & de Florinier renforce le statut public de l’édifice, qui suit la pente de la rue et rattrape les différences de niveaux entre les deux constructions mitoyennes, passant de R+2 à R+4.

Les deux boîtes créent des perspectives plus ou moins lointaines au travers du bâti.
Afficher la galerie
Les deux boîtes créent des perspectives plus ou moins lointaines au travers du bâti.
©Paul Kozlowski + Gilles Trodjeman

Deux boîtes en liaison

Architecturalement, la MCEF se compose de deux volumes parallélépipédiques, de grandes portées et en porte-à-faux. Ils reposent sur une structure en acier et se détachent suivant la pente de la rue. Ils sont revêtus d’une enveloppe de zinc prépatiné Pigmento® Rouge Terre, avec un aspect de surface qui offre de la profondeur. Pas moins de 200 m² de VMZ Profil Sinus perforé ont été posés sur la façade côté rue Béteille, et 1800 m² de VMZ Profil Sinus plein habillent les parties opaques de l’enveloppe. Elles accentuent également la raideur du matériau et suppriment toute éventuelle déformation. La  fragmentation ouvre des failles et des percées qui ménagent une profondeur au sein même du bâtiment.

Le toit-terrasse est aussi amené à se végétaliser, avec le temps.
Afficher la galerie
Le toit-terrasse est aussi amené à se végétaliser, avec le temps.
©Paul Kozlowski + Gilles Trodjeman

Un monolithe public

Les bacs en VMZ Profil Sinus sans recouvrement sont mis en œuvre sur les parties pleines de la façade. Faisant usage de brise-soleil et venant renforcer l’effet de masse du bâtiment, ils ont reçu un soin particulier par l’entreprise de pose Delbes, lors de la recoupe. La volonté des architectes consistait à conserver une continuité visuelle depuis l’intérieur des locaux sans surépaisseur liée au recouvrement habituel de plaques. La volumétrie est lisible sans détails superflus, et toutes les configurations de façades ont été résolues avec un unique matériau.

Effet monolithique garanti sans ostentation !

Les volumes sont reliés par des espaces de communication qui correspondent au besoin de lier les différents services de l’emploi et de la formation.
Afficher la galerie
Les volumes sont reliés par des espaces de communication qui correspondent au besoin de lier les différents services de l’emploi et de la formation.
©Paul Kozlowski + Gilles Trodjeman

Renseignements :

Agence d’architecture Jacques Lacombe & Michel de Florinier
33, rue Grandet
12000 Rodez
Tél. : 05 65 42 44 20
Mail : jl-mf@wanadoo.fr.
www.lacombe-deflorinier.fr

Delbes SARL
Zone artisanale Bel Air
35, rue de la Ferronnerie
12000 Rodez
Tél. : 05 65 42 53 50


VMZINC © 
www.vmzinc.fr
Tél. : 06 07 18 27 38
Mail : gilles.leclerc@umicore.com

Les pignons sont végétalisés, à l’arrière, le rez-de-chaussée s’ouvre sur de longs patios latéraux, et les niveaux R+1 et R+2 sont éclairés par un patio central pour ne pas générer de vues directes avec le voisinage. Au centre, deux verrières illuminent le cœur du rez-de-chaussée.
Afficher la galerie
Les pignons sont végétalisés, à l’arrière, le rez-de-chaussée s’ouvre sur de longs patios latéraux, et les niveaux R+1 et R+2 sont éclairés par un patio central pour ne pas générer de vues directes avec le voisinage. Au centre, deux verrières illuminent le cœur du rez-de-chaussée.
©Paul Kozlowski + Gilles Trodjeman

La couleur rouge terre du zinc s’associe à un enduit de couleur chaude.
Afficher la galerie
La couleur rouge terre du zinc s’associe à un enduit de couleur chaude.
©Paul Kozlowski + Gilles Trodjeman

A l’intérieur, les failles et les percées du bâtiment ont permis à la lumière de se diffuser plus largement.
Afficher la galerie
A l’intérieur, les failles et les percées du bâtiment ont permis à la lumière de se diffuser plus largement.
©Paul Kozlowski + Gilles Trodjeman

Les textures, aux lignes finement ondulées (18 mm de profondeur) donnent du relief et dynamisent les parois.
Afficher la galerie
Les textures, aux lignes finement ondulées (18 mm de profondeur) donnent du relief et dynamisent les parois.
©Paul Kozlowski + Gilles Trodjeman

L’effet d’ajourage conjugué aux bacs VMZ Profil Sinus perforé baigne l’îlot de lumière naturelle. Il s’accorde avec le désir des architectes qui souhaitaient offrir un confort visuel à l’ensemble des occupants.
Afficher la galerie
L’effet d’ajourage conjugué aux bacs VMZ Profil Sinus perforé baigne l’îlot de lumière naturelle. Il s’accorde avec le désir des architectes qui souhaitaient offrir un confort visuel à l’ensemble des occupants.
©Paul Kozlowski + Gilles Trodjeman

Les parties pleines de la façade sont recouvertes de VMZ Profil Sinus (VMZINC ©). La surface monochrome Pigmento® rouge terre fait ressortir les volumes, telles des structures.
Afficher la galerie
Les parties pleines de la façade sont recouvertes de VMZ Profil Sinus (VMZINC ©). La surface monochrome Pigmento® rouge terre fait ressortir les volumes, telles des structures.
©Paul Kozlowski + Gilles Trodjeman

Architecture épurée pour la MCDE de Rodez. Durable et robuste, le zinc convient particulièrement à la rue passante, en contrebas du centre historique de l’ancienne capitale du Rouergue.
Afficher la galerie
Architecture épurée pour la MCDE de Rodez. Durable et robuste, le zinc convient particulièrement à la rue passante, en contrebas du centre historique de l’ancienne capitale du Rouergue.
©Paul Kozlowski + Gilles Trodjeman

Article publié le 14 juillet 2016

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire