Firminy et Le Corbusier récompensés à leur juste valeur

L’Unesco a inscrit 17 sites du maître du Mouvement Moderne au patrimoine mondial de l’Humanité. Découvrez l’un d’eux, intégré dans la « ville-idéale » de Firminy, en France, près de Saint-Etienne.

La Maison de la Culture, construite entre 1961 et 1965, est dotée d’une toiture incurvée. Elle est le prototype d’un équipement culturel tel que Le Corbusier le conçoit au pied des immeubles de logement dans la Charte d’Athènes.

Une œuvre fondamentale

L’héritage transmis par Le Corbusier c’est : 75 édifices dans 12 pays et 4 continents dont 28 en France, 42 projets d’urbanisme, 8000 dessins, 400 tableaux, 44 sculptures, 31 cartons de tapisserie, 34 livres et 6500 lettres. Mais aussi les cinq bases de l’architecture moderne avec les pilotis (qui libèrent le sol et facilitent la communication), le plan libre pour s’affranchir des murs porteurs, la fenêtre en longueur et la façade libre qui s’ouvrent à la lumière, le toit-terrasse avec jardin. Des concepts largement mis en œuvre à Firminy. Le site fut le résultat d’une rencontre forte entre la volonté d’Eugène Claudius-Petit, maire de Firminy et ministre de la reconstruction et de l’Urbanisme d’après-guerre, et l’ambition de Le Corbusier. Ensemble, ils ont redonné à la ville, dès 1953, un nouveau souffle.  

Comme toutes les Unités d’Habitation de Le Corbusier, celle de Firminy est basée sur une nouvelle organisation spatiale alliant avantages de l’habitat collectif et de l’habitat individuel selon le modèle de la Chartreuse de Galluzzo près de Florence en Italie. Chaque espace est adapté aux besoins de l’homme moderne, le mobilier est réduit à son rôle fonctionnel, l’inutile est évacué.
Afficher la galerie
Comme toutes les Unités d’Habitation de Le Corbusier, celle de Firminy est basée sur une nouvelle organisation spatiale alliant avantages de l’habitat collectif et de l’habitat individuel selon le modèle de la Chartreuse de Galluzzo près de Florence en Italie. Chaque espace est adapté aux besoins de l’homme moderne, le mobilier est réduit à son rôle fonctionnel, l’inutile est évacué.
©Fondation Le Corbusier

Une œuvre enfin reconnue

50 ans après sa mort et 3 tentatives, la nouvelle est tombée le 17 juillet 2016 et parmi les 17 lieux sélectionnés par l’Unesco La Cité Radieuse de Marseille, la Chapelle de Ronchamp, le Cabanon de Roquebrune-Cap-Martin, la Villa Savoye avec la loge du jardinier à Poissy et la Maison de la Culture de Firminy. « Ces 17 sites attestent, pour la première fois dans l’histoire de l’architecture, de l’internationalisation de la pratique architecturale à l’échelle de la planète toute entière. Les sites composant la série sont tous novateurs dans la manière dont ils reflètent de nouveaux concepts ; tous eurent une influence importante sur de vastes aires géographiques et, ensemble, ils sont envisagés comme ayant permis la diffusion des idées du Mouvement Moderne dans le monde entier. Ce Mouvement a suscité, entre 1910 et 1960, un débat d’idées exceptionnel à l’échelle mondiale et a inventé un nouveau langage architectural afin de répondre aux défis qui se posent à l’homme moderne.», a déclaré Audrey Azoulay, Ministre de la Culture dans un communiqué de presse.

La piscine, intégrée au plan initial, d’après le plan général d’urbanisme défini par Le Corbusier, a été restaurée entre 2006 et 2008. Elle est inscrite à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 2005.
Afficher la galerie
La piscine, intégrée au plan initial, d’après le plan général d’urbanisme défini par Le Corbusier, a été restaurée entre 2006 et 2008. Elle est inscrite à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 2005.
©Fondation Le Corbusier

A la découverte de Firminy

Le site Le Corbusier de Firminy, situé en région Auvergne Rhône-Alpes, est connu comme le second plus grand après Chandigarh en Inde. Il a été conçu au sortir de la Seconde Guerre Mondiale dans une France en pleine reconstruction avec une économie qui symbolise le nouvel élan du début des « Trente Glorieuses ».  La Maison de la Culture est le premier bâtiment construit par l’architecte dans le nouveau quartier de Firminy-Vert aménagé dans un projet d’ensemble et le seul achevé avant sa mort, en 1965. Dans les années 1960, son architecture a contribué au renouvellement des formes et des conceptions spatiales du Mouvement Moderne ; sa construction révèle l’avant-gardisme de l’architecte dans l’utilisation de nouvelles techniques. Et vous pouvez désormais visiter l’ensemble du site.

L’Eglise Saint-Pierre de Firminy-Vert a été inaugurée en novembre 2006. Le projet architectural est l’œuvre de Le Corbusier, assisté de José Oubrerie, qui est l’auteur du projet d’exécution et qui en a achevé le chantier.
Afficher la galerie
L’Eglise Saint-Pierre de Firminy-Vert a été inaugurée en novembre 2006. Le projet architectural est l’œuvre de Le Corbusier, assisté de José Oubrerie, qui est l’auteur du projet d’exécution et qui en a achevé le chantier.
©Saint Etienne Tourisme

Renseignements :
Tél. : 04 77 61 08 72
www.sitelecorbusier.com

Sur la façade vitrée de la Maison de la Culture, une représentation du Modulor, combinaison de module et nombre d’or inventé par Le Corbusier pour désigner le système de proportions architecturales basé sur le nombre d’or et la suite de Fibonacci. Breveté depuis 1945, il établit les proportions architecturales à partir de l’échelle humaine.
Afficher la galerie
Sur la façade vitrée de la Maison de la Culture, une représentation du Modulor, combinaison de module et nombre d’or inventé par Le Corbusier pour désigner le système de proportions architecturales basé sur le nombre d’or et la suite de Fibonacci. Breveté depuis 1945, il établit les proportions architecturales à partir de l’échelle humaine.
©Saint Etienne Tourisme

L’église est située dans sa partie haute, tandis qu’un centre d’interprétation est implanté dans sa partie basse. C’est aussi un lieu de séminaires et une scène de spectacles.
Afficher la galerie
L’église est située dans sa partie haute, tandis qu’un centre d’interprétation est implanté dans sa partie basse. C’est aussi un lieu de séminaires et une scène de spectacles.
©Saint Etienne Tourisme

Verre et béton dominent la conception architecturale du lieu : les façades Sud, Est et Ouest sont largement vitrées par des pans de verre ondulatoires. Les séparations sont réalisées à partir de raidisseurs en béton préfabriqués.
Afficher la galerie
Verre et béton dominent la conception architecturale du lieu : les façades Sud, Est et Ouest sont largement vitrées par des pans de verre ondulatoires. Les séparations sont réalisées à partir de raidisseurs en béton préfabriqués.
©Saint Etienne Tourisme

A droite, la couverture de la Maison de la Culture a permis à Le Corbusier de tester une solution technique nouvelle, celle d’une toiture posée sur des câbles tendus entre deux façades. A gauche, dans un esprit de création totale, mobiliers, équipements et aménagements intérieurs sont confiés à l’architecte d’intérieur Pierre Guariche. Ici, sa chaise Tonneau, toujours éditée par Steiner.
Afficher la galerie
A droite, la couverture de la Maison de la Culture a permis à Le Corbusier de tester une solution technique nouvelle, celle d’une toiture posée sur des câbles tendus entre deux façades. A gauche, dans un esprit de création totale, mobiliers, équipements et aménagements intérieurs sont confiés à l’architecte d’intérieur Pierre Guariche. Ici, sa chaise Tonneau, toujours éditée par Steiner.
©Saint Etienne Tourisme

L’Unité d’Habitation,  a été inaugurée en 1967. La maîtrise d’œuvre a été aussi assurée par André 
Wogenscky.
Afficher la galerie
L’Unité d’Habitation, a été inaugurée en 1967. La maîtrise d’œuvre a été aussi assurée par André 
Wogenscky.
©Fondation Le Corbusier

Dans sa conception, cette ville verticale de 130 mètres de long abrite 414 logements et 1500 personnes à l’origine. Elle dispose de 6 types d’appartements orientés Est et Ouest et d’un toit-terrasse accueillant un théâtre.
Afficher la galerie
Dans sa conception, cette ville verticale de 130 mètres de long abrite 414 logements et 1500 personnes à l’origine. Elle dispose de 6 types d’appartements orientés Est et Ouest et d’un toit-terrasse accueillant un théâtre.
©Fondation Le Corbusier

Les façades vitrées de la piscine rappellent celles de la Maison de la Culture afin de créer une harmonie architecturale. L’architecte André Wogenscky, exécuteur testamentaire à la mort soudaine de Le Corbusier, qui l’a construite entre 1969 et 1970, a réalisé un bâtiment « silencieux » par rapport à l’œuvre de son maître.
Afficher la galerie
Les façades vitrées de la piscine rappellent celles de la Maison de la Culture afin de créer une harmonie architecturale. L’architecte André Wogenscky, exécuteur testamentaire à la mort soudaine de Le Corbusier, qui l’a construite entre 1969 et 1970, a réalisé un bâtiment « silencieux » par rapport à l’œuvre de son maître.
©Fondation Le Corbusier

Firminy est le plus important ensemble architectural en France et en Europe créé par Le Corbusier. Implanté sur une carrière de pierre, le stade épouse sa forme en cuvette. Il comporte un terrain de football et une piste d’athlétisme de 400 mètres.
Afficher la galerie
Firminy est le plus important ensemble architectural en France et en Europe créé par Le Corbusier. Implanté sur une carrière de pierre, le stade épouse sa forme en cuvette. Il comporte un terrain de football et une piste d’athlétisme de 400 mètres.
©JM Pastor, Fondation Le Corbusier

Article publié le 25 octobre 2016

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire