Qu’est-ce qu’une maison à énergie positive ?

De nombreux constructeurs proposent aujourd’hui des maisons à énergie positive. Derrière cette appellation se cachent quelques disparités, puisque les performances énergétiques de chacune peuvent énormément varier.

L'orientation fait partie des critères essentiels pour qu'une maison à énergie positive ait une bonne exposition favorable aux économies d'énergie.

Une maison vertueuse pour l’environnement

La définition d’une maison à énergie positive est une maison qui produit davantage d’énergie qu’elle n’en consomme. Cet avantage est le plus souvent rendu possible grâce à la présence d’une centrale solaire disposée sur le toit, qui permet ainsi à la maison de produire sa propre énergie et de revendre le surplus d’électricité au réseau électrique EDF au tarif d’achat en vigueur. Bien que productrice d’énergie, les maisons à énergie positive se veulent également économes et écologiques. L’isolation des murs par l’intérieur et l’extérieur permet de réduire significativement les factures énergiques et les déperditions de chaleur. Les équipements de chauffage sont également optimisés afin de dégager le plus de chaleur avec le moins d’énergie possible.

Toit plat et ligne contemporaine pour la maison Natimamba.
Afficher la galerie
Toit plat et ligne contemporaine pour la maison Natimamba.
©Natilia

Mais que vaut vraiment une maison « BEPOS » ?

Malgré tous les avantages des maisons à énergie positive aussi appelées également maison « BEPOS », il existe un frein et non des moindres : le prix. Les maisons BEPOS restent la majorité des cas réservé aux ménages les plus aisés du fait des technologies et des matériaux utilisés. Pourtant, il est possible de proposer une maison à énergie positive au prix d’une maison traditionnelle. C’est tout du moins ce qu’affirme Natilia, constructeur basé dans la région lyonnaise, avec une maison accessible à partir de 1 350€/m². La production optimisée permet au constructeur de réduire considérablement les coûts et donc le prix de vente. Aussi la production des éléments en usine et l’assemblage sur site permet une des gains en termes de ressources sur le chantier avec des économies d’eau de l’ordre de 80%, avec 65% de déchets en moins et un impact sur le réchauffement climatique réduit de 60%. A ces gains, se rajoutent ceux effectués au quotidien du fait des performances énergétiques de la maison : avec une facture énergétique (gaz et électricité) annuelle estimé à 370€ et une production photovoltaïque estimée à 1 577€, la maison dégage un bilan positif de 1 200€. Cette double économie permet ainsi à la maison de revenir bien moins chère qu’une maison labellisée RT 2012.

Pour de plus amples informations :   www.maison-natilia.fr

La double isolation des murs, par l’intérieur et par l’extérieur, permet de réduire nettement la facture énergique et les déperditions de chaleur.
Afficher la galerie
La double isolation des murs, par l’intérieur et par l’extérieur, permet de réduire nettement la facture énergique et les déperditions de chaleur.
©Natilia

Le constructeur Natilia propose des maisons à énergie positive à partir de 1 350€/m².
Afficher la galerie
Le constructeur Natilia propose des maisons à énergie positive à partir de 1 350€/m².
©Natilia

Style traditionnel pour le modèle de maison Natilys réalisée en ossature bois.
Afficher la galerie
Style traditionnel pour le modèle de maison Natilys réalisée en ossature bois.
©Natilia

Une maison à énergie positive est une maison qui produit davantage d’énergie qu’elle n’en consomme.
Afficher la galerie
Une maison à énergie positive est une maison qui produit davantage d’énergie qu’elle n’en consomme.
©Natilia

Modèle Natimoe avec une façade mixte: bardage et crépi.
Afficher la galerie
Modèle Natimoe avec une façade mixte: bardage et crépi.
©Natilia

Article publié le 5 janvier 2017

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire