NOUVEAU : Acheter, louer... découvrez les annonces immobilières de Maison.com en cliquant ici !

Les plages de piscine

Quel matériau pour les plages de la piscine ? Si l’esthétique est à prendre en compte, il faut surtout choisir un matériau antidérapant, ni trop lisse, ni trop rugueux pour un bon confort de marche, et insensible au gel.

Dans un panorama alpin, une plage en ipé, un bois exotique, a été choisie. Carré Bleu.
Voir plus : piscine, terrasse
Cet article fait partie du dossier Créer et entretenir une piscine

La plage de la piscine est l’espace situé autour du bassin. Pour éviter toute chute dans l’eau, cet espace doit mesurer au minimum 1 m de large.
Quant au revêtement de cette plage, tout est affaire de goût. Seul impératif, choisir un matériau antidérapant. Alors pierre naturelle, pierre reconstituée, carrelage, bois ou matériaux composites, lequel choisir ?

Une plage de piscine en pierre naturelle
La pierre naturelle est le matériau traditionnel par excellence. Il donne un aspect authentique et noble à la plage et permet de multiples possibilités de calepinage.
Côté entretien, la pierre naturelle craint les taches. Après un nettoyage à haute pression, il est donc recommandé d'appliquer sur la surface un hydrofuge une fois par an. Si à l'usage, la pierre semble trop lisse, un produit contre les glissades peut être appliqué.

Une plage de piscine en pierre reconstituée
Fabriquée à partir d'un mélange de béton et de minéraux, la pierre reconstituée reproduit de façon quasi parfaite l’empreinte, l’aspect, le grain et les irrégularités des vraies pierres. Très résistante, quasiment incassable, parfaitement calibrée, elle est ingélive.
Comme la pierre naturelle, la pierre reconstituée se satisfait d'un nettoyage annuel au jet à haute pression.

Une plage de piscine en carrelage
Un carrelage en grès cérame est ingélif et très résistant. Il s’entretient simplement à la serpillière humide. Mais attention, il peut être glissant. Il est donc impératif de choisir un carrelage spécialement destiné aux abords de piscine et donc antidérapant.

Une plage de piscine en bois
Très en vogue, le bois offre de nombreux avantages. Naturel, il est doux sous les pieds et pas trop chaud, même en plein soleil.
Au choix, du pin traité en autoclave ou, plus résistantes mais plus chères, des essences exotiques (ipé, iroko, teck) sous formes de lames ou de caillebotis striés donc antidérapants.
Attention, certains bois ont tendance à grisailler dans le temps. L'application d'un dégriseur permet de leur rendre leur couleur d'origine et celle d'un saturateur de les protéger contre les UV, mais l'opération est fastidieuse et doit être renouvelée tous les ans. Mieux vaut donc se rappeler considérer le bois comme un matériau vivant dont la patine du temps ne diminue pas mais accentue au contraire le charme.

Une plage de piscine en matériaux composites
Composées à 100 % de matériaux recyclés (farines de bois et polyéthylène haute densité), 100 % recyclables, ces lames ressemblent à s'y méprendre à du bois. Imputrescibles, stables dans le temps, peu glissantes, elles ne nécessitent qu'un entretien minimal à l'eau claire et au savon. Elles résistent naturellement et sans traitement aux éclaboussures d'eau, aux agressions des insectes, au gel, aux rayons UV, aux variations de températures. Elles ne se déforment pas et leur teinte n'évolue pas dans le temps.

en savoir plus : www.pierre-bourgogne.fr

Article publié le 30 mai 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.