Les bonnes questions à se poser pour élaborer le plan de sa future maison

Vous avez un projet de construction et vous souhaitez préparer votre premier entretien avec un architecte qui réalisera votre plan de maison? Nombre de chambres, cuisine ouverte ou fermée sur le séjour, circulations, rangements, un plan de maison se réfléchit.

Derrière le dessin original du plan d’une maison, souvent des contraintes à respecter comme celles du terrain. Ici, le plan masse d’une maison composée de deux volumes en L qui s’imbriquent avec une toiture terrasse. La hauteur totale respecte les 6 mètres maximum réclamée par la réglementation. Sa géométrisation particulière cache aussi une rationalisation des coûts. Réalisation de l’architecte DPLG, Mickaël Tanguy (www.tanguy-architecte.com).

Concevoir un plan de maison qui tienne compte de votre budget, des contraintes imposées par la mairie, de l’évolution de votre famille nécessite de bien déterminer vos besoins avec l’architecte. Sinon, vous pouvez préférer contacter des constructeurs pour trouver la maison idéale ? Précisez vos choix, priorités et essayez d’imaginer cette création personnalisée qui sera aussi la vôtre, pour dessiner un plan de maison idéal. Circulations, nombre de WC et salles de bains, rangements divers, pièces techniques… réfléchissez à tous les détails de votre futur plan de maison.

Du rêve à la réalité

Première étape de votre plan de maison, il faut déjà définir la surface habitable dont vous avez besoin, le nombre de pièces et leurs fonctions respectives. La maison peut être de plain-pied ou avec étage(s). Avez-vous besoin d’un sous-sol, d’un garage, d’un atelier ou d’une dépendance ? Souhaitez-vous un plan de maison avec des combles éventuellement aménageables ou perdus ? Quel style architectural vous tente ? Quel toit préférez-vous ? A deux ou quatre pentes ? Une toiture terrasse ? Attention, le PLU (Plan Local d’Urbanisation) du terrain choisi définit souvent des caractéristiques esthétiques extérieures, dont il faut tenir compte dans la conception de votre futur plan de maison. Pour définir le style de votre future maison, vous pouvez regarder dans la presse spécialisée et sélectionner des maisons qui vous ressemblent. Une image parle mieux que des mots. Ensuite, il faudra confronter vos rêves à la réalité financière de votre budget, tout au long du processus de création qui comporte de nombreuses étapes.  

La pièce de vie est généralement située au rez-de-chaussée du plan de la maison. Ici, elle offre un volume progressif de 2,5 m à 4,75 m de hauteur, à l’étage. Réalisation de l’architecte DPLG, Mickaël Tanguy (ww.tanguy-architecte.com).
Afficher la galerie
La pièce de vie est généralement située au rez-de-chaussée du plan de la maison. Ici, elle offre un volume progressif de 2,5 m à 4,75 m de hauteur, à l’étage. Réalisation de l’architecte DPLG, Mickaël Tanguy (ww.tanguy-architecte.com).
©Mickaël Tanguy

Au second niveau de la maison de l’architecte Mickaël Tanguy, on aménage généralement les chambres. Ici, c’est le domaine des enfants avec un salon très cocooning. Réalisation de l’architecte DPLG, Mickaël Tanguy (ww.tanguy-architecte.com).
Afficher la galerie
Au second niveau de la maison de l’architecte Mickaël Tanguy, on aménage généralement les chambres. Ici, c’est le domaine des enfants avec un salon très cocooning. Réalisation de l’architecte DPLG, Mickaël Tanguy (ww.tanguy-architecte.com).
©Mickaël Tanguy

Des contraintes évidentes  

L’élaboration d’un plan de maison est un mélange de contraintes environnementales, du concept architectural choisi et des besoins de ses occupants. Une maison est donc très différente, au niveau de la conception, si elle est résolument axée sur l’extérieur ou si elle se retourne sur elle-même. Un plan de maison est tout d’abord dessiné par rapport à la configuration du terrain plat ou incliné. Pour schématiser, les maisons en forme de L, T, U ou Y ne sont pas conçues de la même façon. Il faut donc penser à la forme générale que vous souhaitez donner à votre future habitation. Pour un plan de maison en L, le terrain doit offrir une longueur de façade suffisante avec une entrée ou un accès dans le volume. Et les volumes des étages doivent être placés à la fonction des deux ailes. Il faut définir aussi l’orientation la meilleure et la technique de construction (ossature bois, métallique, brique, béton…). Et si  vous souhaitez-vous participer à la construction, réfléchissez à quelle étape votre collaboration peut-elle intervenir.

Adaptée à un grand terrain plat et un environnement urbain, cette maison familiale en L, de plain pied, destinée à une famille de 3 enfants offre une surface habitable de 400 m². Simple et contemporaine, elle revisite l’archétype de la ferme. Réalisation BURO II & ARCHI + I (www.b2ai.com).
Afficher la galerie
Adaptée à un grand terrain plat et un environnement urbain, cette maison familiale en L, de plain pied, destinée à une famille de 3 enfants offre une surface habitable de 400 m². Simple et contemporaine, elle revisite l’archétype de la ferme. Réalisation BURO II & ARCHI + I (www.b2ai.com).
©Fotostudio

Plan du rez-de-chaussée d’une maison en L personnalisée par un patio ouvert sur l’extérieur, qui dessine une parenthèse au cœur de l’espace et brise la longueur de la façade. Réalisation BURO II & ARCHI + I (www.b2ai.com).
Afficher la galerie
Plan du rez-de-chaussée d’une maison en L personnalisée par un patio ouvert sur l’extérieur, qui dessine une parenthèse au cœur de l’espace et brise la longueur de la façade. Réalisation BURO II & ARCHI + I (www.b2ai.com).
©Fotostudio

Quelques règles de base

Le plan d’une maison est divisé en 3 zones, une partie publique et extérieure avec la cour, le jardin, les emplacements de parking, portail et clôture… , une partie privée qui comporte les pièces de nuit, chambres et les salles de bains et une partie semi-privée de vie commune qui correspond au séjour et à la cuisine. Elles peuvent être totalement séparées ou se superposées en fonction de votre mode de vie. Pour une maison de plain-pied, qui réclame plus de surfaces de terrassements et de fondations, il faut vérifier d’abord que le coefficient d’emprise au sol (CES) est suffisant pour la construire. Un terrain à pente trop forte ou offrant une déclivité ne peut supporter une maison de plain-pied qui demande aussi une surface de toiture et des zones de circulation plus importantes pour desservir tous les espaces. Un plan de maison avec étages qui s’adapte aux terrains inclinés et qui peut exploiter un dénivelé ou une vue particulière demande plus de réflexion, car la maison doit être conçue en 3 D et non sur un seul plan. Ses ouvertures seront moins grandes, de format standard et plus nombreuses  que celles pratiquées sur une maison de plain-pied, qui est un véritable appel aux baies vitrées.

Pensez-vous être prêt pour commencer à imaginer le plan de votre future maison ?

www.b2ai.com
www.tanguy-architecte.com
www.maisons-durables.com

Plan de l’étage de la maison avec deux chambres, dont l’une sur mezzanine est ouverte. L’escalier en béton permet l’accès à l’étage supérieur et à la bibliothèque.  Réalisation Maisons Durables (www.maisons-durables.com).
Afficher la galerie
Plan de l’étage de la maison avec deux chambres, dont l’une sur mezzanine est ouverte. L’escalier en béton permet l’accès à l’étage supérieur et à la bibliothèque. Réalisation Maisons Durables (www.maisons-durables.com).
©Maisons Durables

Plan du rez-de-chaussée d’une maison ouverte sur deux niveaux qui profite de la double hauteur. Réalisation Maisons Durables (www.maisons-durables.com).
Afficher la galerie
Plan du rez-de-chaussée d’une maison ouverte sur deux niveaux qui profite de la double hauteur. Réalisation Maisons Durables (www.maisons-durables.com).
©Maisons Durables

 

Article publié le 14 août 2015

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire