Jardins en +, un programme qui combine espace et espace vert

Imaginé par l’architecte DPLG Jean-Thomas Finateu, ce programme de rénovation et d’extension adapté à un environnement urbain permet de gagner des m² et de créer aussi un jardin en hauteur.

Projet 1 : à Sartrouville, maison existante de 100 m² qui avait été achetée pour sa localisation et son grand jardin. Après : la maison après travaux de 220 m² avec surélévation et création d’un toit terrasse. Extension de 120 m² avec un agrandissement du salon et la création de 4 chambres supplémentaires. Le bâti isolé de l’extérieur a permis d’obtenir des primes. Budget travaux : 300 000 €.
Voir plus : surélévation

Des jardins au cœur de la ville

Il avait déjà mis en œuvre le concept Chambre en + qui permettait de créer une chambre supplémentaire en restructurant un appartement. En réexaminant la même problématique de recherche d’espace dans un appartement ou une maison existante, l’architecte DPLG Jean-Thomas Finateu propose désormais de construire une extension ou une surélévation tout en ajoutant un espace vert, terrasse ou balcon végétalisé. « Dans toutes les métropoles l’engouement pour les roof-tops gagne du terrain et à raison. Les parisiens, en manque de nature, raffolent de ces jardins aménagés sur les toits, les murs, dans les cours ; quitte à les partager », explique Jean-Thomas Finateu. C’est cette demande croissante observée par l’architecte imposant de gagner des mètres carrés, tout en gardant la même surface au sol qui lui a donné l’idée d’apporter en plus un lieu de nature et de convivialité. « Au-delà d’une simple végétalisation, Jardin en+ propose des solutions globales, telles que surélévation de l’intégralité ou partie de l’existant. En appartement ou en maison, ces projets offrent de nombreux avantages ; une nouvelle vue sur son quartier, un espace de plaisir pour les sens et l’esprit ; la création de m² à moindre coût ; et l’intégration de sources de production d’énergies renouvelables : isolation naturelle, panneaux photovoltaïque, récupération des eaux de pluie… tout cela en adéquation avec le développement durable ».

Projet 2 avant : à Paris, dans le 20ème arrondissement, une maison existante de 90 m² vouée à la démolition.
Afficher la galerie
Projet 2 avant : à Paris, dans le 20ème arrondissement, une maison existante de 90 m² vouée à la démolition.
©Jardin en +

Projet 2 après : à Paris, dans le 20ème arrondissement, premier projet avec surélévation proposée, puis annulée.
Afficher la galerie
Projet 2 après : à Paris, dans le 20ème arrondissement, premier projet avec surélévation proposée, puis annulée.
©Jardin en +

Projet 2 après : à Paris, dans le 20ème arrondissement, projet réalisé avec extension de 60 m² sur un seul niveau avec toiture terrasse sans dénaturer le charme de la maison d’origine. Travaux importants de reprise en structure de la cave et décaissement du sous-sol pour création de la chambre des parents. Budget travaux : 130 000 €.
Afficher la galerie
Projet 2 après : à Paris, dans le 20ème arrondissement, projet réalisé avec extension de 60 m² sur un seul niveau avec toiture terrasse sans dénaturer le charme de la maison d’origine. Travaux importants de reprise en structure de la cave et décaissement du sous-sol pour création de la chambre des parents. Budget travaux : 130 000 €.
©Jardin en +

« Des jardins sur les toits »

 A chaque cas, sa problématique. Mais dans 95 % des cas, les propriétaires des maisons qui ont contacté Jean-Thomas Finateu avaient précédemment essayé de vendre leur bien. Ici, par exemple dans une maison de à Montreuil, le budget était limité. L’architecte a proposé de remplacer le toit défectueux en pente par un jardin sur le toit, et il a créé des chambres et prolongé l’escalier existant. Une hauteur maximale devait aussi être respectée. Dans le cas d’un appartement situé au dernier niveau d’un immeuble, on peut utiliser les combles avec l’accord des deux tiers de la copropriété. « Côté budget, il faut compter environ 2 500 € HT (soit environ 3 000 € TTC), le m² pour une extension en jouant sur la TVA, car il s’agit bien entendu d’une rénovation ». Globalement, l’opération se révèle très rentable et permet de valoriser le bien existant avec une plus-value conséquente en cas de revente. Une fois de plus, on change de maison sans déménager….Et contrairement à une construction neuve, en rénovation, on est plus libre et on échappe à la réglementation de la RT 2012 ».

Projet 3 avant : à Boulogne-Billancourt, maison d’origine de 150 m² avec jardin existant de 20 m² en fond de parcelle. Après : à Boulogne-Billancourt, transformation surélévation de 42 m² pour  création d’une suite parentale et deux balcons végétalisés accessibles en R+ 1 et R + 2. Le volume moderne avec la haute verrière respecte le style de l’existant. Budget travaux : 225 000 €.
Afficher la galerie
Projet 3 avant : à Boulogne-Billancourt, maison d’origine de 150 m² avec jardin existant de 20 m² en fond de parcelle. Après : à Boulogne-Billancourt, transformation surélévation de 42 m² pour création d’une suite parentale et deux balcons végétalisés accessibles en R+ 1 et R + 2. Le volume moderne avec la haute verrière respecte le style de l’existant. Budget travaux : 225 000 €.
©Jardin en +

Projet 3 après : à Boulogne-Billancourt, autre version de l’extension de 42 m² avec nouvelle toiture terrasse végétalisée et balcon.
Afficher la galerie
Projet 3 après : à Boulogne-Billancourt, autre version de l’extension de 42 m² avec nouvelle toiture terrasse végétalisée et balcon.
©Jardin en +

Une nouvelle façon d’habiter la ville

Les nouveaux espaces créés peuvent être aussi partagés dans le cadre d’une copropriété et invitent à de nouveaux échanges urbains : cultiver un potager, faire pousser des plantes collectivement sur des terrasses communes, créer du lien social, des activités bénéfiques à une époque où le « mieux vivre ensemble » est présent dans tous les esprits. Et Jean-Thomas Finateu assure bien entendu la totalité du projet : il étudie la faisabilité, assure la conception graphique, dépose le permis, effectue les suivis du chantier et la réception des travaux. Découvrez quelques-uns de ses projets à Paris et en région parisienne.

Contact :
Jardin en + et Chambre en +
Tél. : 01 53 11 06 86
Mail : contact@finateu-architecte.fr
www.finateu-architecte.fr

Projet 4 avant : A Sceaux, maison existante de 80 m² avec toiture à un seul pan.
Afficher la galerie
Projet 4 avant : A Sceaux, maison existante de 80 m² avec toiture à un seul pan.
©Jardin en +

Projet 4 après : Maison avec surélévation avec extension de 40 m² et création d’un toit terrasse qui change radicalement le style de la maison à la façade métamorphosée, devenue actuelle et contemporaine. Création d’un brise-soleil sur mesure sans changer les ouvertures. Budget travaux : 70 000 €.
Afficher la galerie
Projet 4 après : Maison avec surélévation avec extension de 40 m² et création d’un toit terrasse qui change radicalement le style de la maison à la façade métamorphosée, devenue actuelle et contemporaine. Création d’un brise-soleil sur mesure sans changer les ouvertures. Budget travaux : 70 000 €.
©Jardin en +

Projet 5 avant : Aux Lilas, maison d’origine de 80 m² sans jardin. Après les travaux : projet 3 D avec surélévation, création d’une chambre, d’une salle de bains et réalisation d’un toit terrasse avec patio. Budget : 110 000 €.
Afficher la galerie
Projet 5 avant : Aux Lilas, maison d’origine de 80 m² sans jardin. Après les travaux : projet 3 D avec surélévation, création d’une chambre, d’une salle de bains et réalisation d’un toit terrasse avec patio. Budget : 110 000 €.
©Jardin en +

Projet 5 après : Aux Lilas, esquisse du toit-terrasse avec patio.
Afficher la galerie
Projet 5 après : Aux Lilas, esquisse du toit-terrasse avec patio.
©Jardin en +

Projet 6 avant : A Boulogne-Billancourt, maison existante de 180 m² avec jardin sur rue offrant peu d’intimité.
Afficher la galerie
Projet 6 avant : A Boulogne-Billancourt, maison existante de 180 m² avec jardin sur rue offrant peu d’intimité.
©Jardin en +

Projet 6 après : A Boulogne-Billancourt, dessin du projet d’extension de 60 m² avec salon en RDC et suite parentale. Toiture terrasse sur le nouveau volume et une partie de l’existant. Terrasse accessible en R +2.  Réalisation du projet d’extension de 60 m² avec salon en RDC et suite parentale. Toiture terrasse sur le nouveau volume et une partie de l’existant. Terrasse accessible en R +2. Budget travaux : 320 000 €.
Afficher la galerie
Projet 6 après : A Boulogne-Billancourt, dessin du projet d’extension de 60 m² avec salon en RDC et suite parentale. Toiture terrasse sur le nouveau volume et une partie de l’existant. Terrasse accessible en R +2. Réalisation du projet d’extension de 60 m² avec salon en RDC et suite parentale. Toiture terrasse sur le nouveau volume et une partie de l’existant. Terrasse accessible en R +2. Budget travaux : 320 000 €.
©Jardin en +

Projet 6 après : à Boulogne-Billancourt, réalisation de la terrasse aménagée comme une pièce à vivre et salon verdoyant sur le toit de la maison.
Afficher la galerie
Projet 6 après : à Boulogne-Billancourt, réalisation de la terrasse aménagée comme une pièce à vivre et salon verdoyant sur le toit de la maison.
©Jardin en +

Article publié le 18 juin 2017

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire