Faux bois en trompe l’œil sur une porte plane

Donner un effet de faux bois en trompe l’œil sur une porte plane banale lui apportera, hormis une protection : peinture de fond, glacis pour le décor et le vernis. Une plus-value esthétique à portée de main.

15 étapes plus tard, et voilà une porte plane et banale devenue une porte élégante; peinte façon faux bois.

En 15 étapes illustrées, apprenez à réaliser vous-même un superbe effet faux bois sur une porte plane totalement banale. En suivant ce pas à pas, votre porte prendre immédiatement du caractère et du chic. Suivez le guide !

Matériel nécessaire :

  • brosse de pouce
  • bandelette de drap de billard
  • bandelette de toile de tapissier
  • peigne à faux bois en acier
  • huile de lin
  • white-spirit
  • siccatif
  • pigments pour la coloration : Terre de Sienne naturelle, Terre d’Ombre Brûlée, Ocre Rouge.
  • crayon à papier sec type H
  • vernis glycérophtalique d’aspect brillant ou satiné.

Carnet d’adresses :   
René Deniel (peintre en décors) Tél : 06 10 17 11 49
Pébéo (pigments) www.pebeo.com
Ocai (outillages) www.ocai.fr
Sikkens  (peintures)  www.sikkens.fr
Dulux Valentine (peintures) www.duluxvalentine.com                 
Guittet (siccatif) www.guittet.fr
V33 (vernis) www.v33.fr
 

Etape 1 : Sur la porte préalablement repeinte en deux couches de peinture glycérophtalique d’aspect satiné, couleur ocre jaune, réaliser le traçage des deux traverses (haute et basse) de la porte ; la largeur sera de plus ou moins 22 cm. Utiliser un crayon à papier sec type H pour le traçage.
Afficher la galerie
Etape 1 : Sur la porte préalablement repeinte en deux couches de peinture glycérophtalique d’aspect satiné, couleur ocre jaune, réaliser le traçage des deux traverses (haute et basse) de la porte ; la largeur sera de plus ou moins 22 cm. Utiliser un crayon à papier sec type H pour le traçage.
©Michel Balic

Etape 2 : Préparer un glacis à l’huile composé de 1 volume d’huile de lin, 2 volumes de white-spirit, 2% de siccatif, ajouter les pigments pour la coloration : Terre de Sienne naturelle, Terre d’Ombre Brûlée, Ocre Rouge.
Afficher la galerie
Etape 2 : Préparer un glacis à l’huile composé de 1 volume d’huile de lin, 2 volumes de white-spirit, 2% de siccatif, ajouter les pigments pour la coloration : Terre de Sienne naturelle, Terre d’Ombre Brûlée, Ocre Rouge.
©Michel Balic

Etape 3 : Passer le glacis teinté sur l’ensemble de la porte plane à l’aide d’une brosse de pouce.
Afficher la galerie
Etape 3 : Passer le glacis teinté sur l’ensemble de la porte plane à l’aide d’une brosse de pouce.
©Michel Balic

Etape 4 : Avec le même glacis et la brosse de pouce, mettre en teinte l’épaisseur de la porte plane.
Afficher la galerie
Etape 4 : Avec le même glacis et la brosse de pouce, mettre en teinte l’épaisseur de la porte plane.
©Michel Balic

Etape 5 : Diviser la surface de la porte en 4 planches de plus ou moins de 23 cm. L’opération sera effectuée avec une bandelette de drap de billard, que l’on passe dans le frais du glacis, en tirant le geste du haut de la porte vers le bas.
Afficher la galerie
Etape 5 : Diviser la surface de la porte en 4 planches de plus ou moins de 23 cm. L’opération sera effectuée avec une bandelette de drap de billard, que l’on passe dans le frais du glacis, en tirant le geste du haut de la porte vers le bas.
©Michel Balic

Etape 6 : A la toile de tapissier, démarquer la jonction de deux planches entre elles ; pour cela appuyer sur la toile et descendre le geste le plus linéairement possible.
Afficher la galerie
Etape 6 : A la toile de tapissier, démarquer la jonction de deux planches entre elles ; pour cela appuyer sur la toile et descendre le geste le plus linéairement possible.
©Michel Balic

Etape 7 : Sur une planche, le dessin de la ronce sera réalisé à la bandelette de drap de billard.
Afficher la galerie
Etape 7 : Sur une planche, le dessin de la ronce sera réalisé à la bandelette de drap de billard.
©Michel Balic

Etape 8 : L’accompagnement de la ronce ainsi que l’ensemble des planches sera toilé, afin d’obtenir un grain du bois.
Afficher la galerie
Etape 8 : L’accompagnement de la ronce ainsi que l’ensemble des planches sera toilé, afin d’obtenir un grain du bois.
©Michel Balic

Etape 9 : Avec un peigne à faux bois en acier, passer l’outil légèrement en biais dans le cœur de la ronce. Le geste devra être peu appuyé, afin de ne pas atténuer la ronce dans son graphisme.
Afficher la galerie
Etape 9 : Avec un peigne à faux bois en acier, passer l’outil légèrement en biais dans le cœur de la ronce. Le geste devra être peu appuyé, afin de ne pas atténuer la ronce dans son graphisme.
©Michel Balic

Etape 10 : Les planches simplement toilées seront peignées avec le peigne à faux bois.
Afficher la galerie
Etape 10 : Les planches simplement toilées seront peignées avec le peigne à faux bois.
©Michel Balic

Etape 11 : Le bâti de la porte est mis en teinte avec le glacis à l’aide de la brosse de pouce.
Afficher la galerie
Etape 11 : Le bâti de la porte est mis en teinte avec le glacis à l’aide de la brosse de pouce.
©Michel Balic

Etape 12 : Appliquer le glacis teinté sur les deux traverses (haute et basse) en tirant bien la teinte à la brosse de pouce.
Afficher la galerie
Etape 12 : Appliquer le glacis teinté sur les deux traverses (haute et basse) en tirant bien la teinte à la brosse de pouce.
©Michel Balic

Etape 13 : Passer la toile de tapissier sur les traverses, afin d’enlever un peu la teinte et laisser un aspect rayé.
Afficher la galerie
Etape 13 : Passer la toile de tapissier sur les traverses, afin d’enlever un peu la teinte et laisser un aspect rayé.
©Michel Balic

Etape 14 : Le peigne en acier à faux bois viendra donner le grain du bois.
Afficher la galerie
Etape 14 : Le peigne en acier à faux bois viendra donner le grain du bois.
©Michel Balic

Etape 15 : Terminer le travail d’imitation en passant le peigne en acier à faux bois sur le bâti de la porte. Laisser sécher de 12 heures à 24 heures, puis passer deux couches de vernis glycérophtalique d’aspect brillant ou satiné.
Afficher la galerie
Etape 15 : Terminer le travail d’imitation en passant le peigne en acier à faux bois sur le bâti de la porte. Laisser sécher de 12 heures à 24 heures, puis passer deux couches de vernis glycérophtalique d’aspect brillant ou satiné.
©Michel Balic

Article publié le 27 octobre 2015

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire