NOUVEAU : Acheter, louer... découvrez les annonces immobilières de Maison.com en cliquant ici !
Cliquez ici pour installer l'application Facebook Maison.com

Aérienne ou hydraulique : quel type de chaux pour quel usage ?

La chaux est le liant idéal des mortiers pour les habitats naturels et sains.
Mais sous la dénomination "chaux naturelle", on trouve les chaux hydrauliques et les chaux aériennes. Quel type de chaux utiliser pour quel usage ?

Chaux aérienne

Quels sont les types de chaux et quand les utiliser ?

 

Particulièrement adaptée aux constructions en matériaux naturels tels la pierre et la terre, écologique puisque qu'elle récupère lors de sa mise en oeuvre le CO² qu'elle perd lors de la fabrication, la chaux maçonne, recouvre, protège et décore les maçonneries d'origine tout en leur conservant leurs qualités respirantes. Imperméable à l'eau mais perméable à la vapeur d'eau, fongicide, anti-bactérienne, elle est l'alliée des habitats sains (voir les fiches: rejointoyer à pierres vues et enduit traditionnel à la chaux ). Associée à des matériaux naturels (chanvre, lin, bois, billes d'argile, liège....) elle peut constituer le liant de mortiers fibrés et/ou isolants (voir la fiche enduit terre/chaux et paillettes de lin et dalle en béton de chaux ).

 

La chaux est issue de la cuisson de pierres calcaires. Les pierres les plus "fines" produisent une chaux exempte de matériaux hydrauliques (argile, fer...), les plus "grossières", une chaux plus ou moins chargée en éléments hydrauliques. Il existe plusieurs fabricants de chaux. Suivant le calcaire dont ils disposent, ils se spécialisent dans l'une ou l'autre des chaux.  

 

Sous la dénomination "chaux naturelle" on trouve donc deux types de chaux :

 
 

La chaux aérienne dite CL 90 :

 

Sa prise à l'air par carbonatation (absorbtion du CO² contenu dans l'air ambiant) fait d'elle la chaux particulièrement adaptée aux enduits en milieux secs. Diluée avec de l'eau, elle constitue des peintures naturelles (voir la fiche : laits de chaux ) qui agrémentées de pigments, décorent les enduits.

Sa prise très lente (entre 24 et 48H) rend son emploi très souple et convient tout particulièrement aux novices en maçonnerie. Avantage à ne pas négliger: un mortier à la chaux CL peut se conserver très très longtemps. Il suffit de le verser dans un récipient (type grosse poubelle), de le recouvrir de quelques centimètres d'eau qui empèchent toute prise d'air et de fermer le couvercle pour éviter l'évaporation (à surveiller de temps en temps pour vérifier le niveau d'eau).

La chaux en poudre est vendue en sacs de 25 kg. La chaux en pâte, plus fine et plus particulièrement adaptée aux laits de chaux, en pots de contenance variable.

   Chaux aérienne

Dans cet exemple, la marque proposant  la chaux aérienne utilise encore l'ancienne dénomination CAEB mais sur l'un des côtés, le sigle CL 90 est également indiqué.

Il existe bien d'autres marques telles pour les plus connues : St Astier, Balthazard et Cotte, Boëhm, Lafarge.... ainsi que de petits producteurs tels la chaux d'Augmentel, la chaux du Périgord... Il existe aussi une dénomination CL 98 qui propose alors une chaux très pure. 

Les prix diffèrent selon les régions, les distributeurs, les fournisseur, parfois du simple au double. Le prix moyen se situe autour des 15 € le sac. Ainsi empaquetée elle peut se conserver environ 1 an.

 chaux en pâte

Le coût des chaux en pâte est largement plus élevé et se situe, selon les marques entre 20 et 35 € le seau de 20 kg. Son conditionnement permet de la conserver à vie à condition de recouvrir la pâte de quelques centimètres d'eau. 

Son emploi se justifie lorsque l'exigence est que le décor soit très élaboré et les teintes très nuancées.

 
 
 

La chaux hydraulique dite NHL : 

 

Sa prise se fait d'abord à l'eau puis à l'air. Elle est conseillée en extérieur (façades exposées, dalles...) mais en intérieur aussi pour les pièces humides (salles d'eau, dalles, caves, murs enterrés...). Elle est aussi souvent employée dans les enduits isolants au chanvre (qui nécessite beaucoup d'eau) afin de favoriser une prise plus rapide. Contrairement à la chaux aérienne, sa conservation une fois gâchée ne peut aller au delà de 24 h.

 

On la trouve sous 3 dénominations caractérisées par la présence d'un chiffre suivant les trois lettres « NHL ». A noter, quand même, que certaines chaux hydrauliques sont adjuvantées de ciment. Leur dénomination est alors complétée d'un Z (exemple : NHL 5 - Z). Ces produits sont à éviter car la présence de ciment dans la chaux en annule les qualités respirantes.
Le chiffre, donc, détermine le taux d'hydraulicité de la chaux. Plus le chiffre est gros, plus la chaux est hydraulique, plus sa prise est rapide, plus sa résistance mécanique est grande :

  • La NHL 2, très peu hydraulique, s'emploie en général sur les supports tendres (pisé, briques de terre crue, torchis, pierres tendres... ) et dans les enduits chanvre. Elle prend en 18 à 24 H.
  • La NHL 3,5, est la plus courante. Elle convient à tous les types de travaux : maçonnerie générale,  enduits, dalles .... prend en 10 à 12 H et s'applique sur tous les types de supports: terre, pierres, brique, béton cellulaire...
  • chaux hydraulique dite NHL                                                        Quelle que soit la marque (voir plus haut), la NHL est vendue en 35 kg  et en général grise. Mais elle peut exister "blanche" ( en 3,5) ce qui facilite alors la mise en oeuvre des rejointoiements destinés à se teinter de la couleur du sable et des enduits de finition teintés dans la masse ou à badigeonner.

    En règle générale, la NHL est moins chère que la CL 90 mais son prix est tout aussi variable que celui de la CL 90, pour les mêmes raisons. D'autant qu'il dépend aussi de son hydraulicité (2, 3,5 ou 5).  C'est ainsi que la NHL 2 est la plus chère de toutes et se situe autour des 12 € le sac. Sa conservation doit se faire en milieu sec et protégé, pas plus de 6 mois.
     
  •  
  • La NHL 5 est la plus hydraulique des trois et sa prise s'effectue en 3 à 5H. Elle est particulièrement recommandée dans la fabrication de dalles et dans les cas de nécessité de prise rapide.
 
 
 

Attention :

 
 
  • La chaux est corrosive. Il faut prendre des précautions lors de sa manipulation: lunettes, masques et gants de rigueur !
  • On trouve aujourd'hui, sur le marché, des enduits dits "préformulés" "à la chaux" ou "à base de chaux" ainsi que des peintures et stucs (effets marmorino, tadelakt....) très en vogue, vendus prêts à l'emploi ou à délayer dans de l'eau. Leurs compositions sont souvent assez vagues mais on peut noter l'ajout de "liants hydrauliques" et/ou de "résines" qui permettent leur emploi sur des supports inadaptés (ciment, parpaing, plaques de plâtre...) et suppriment souvent les qualités respirantes de la chaux. Vérifiez bien la réelle composition et n'utilisez qu'en connaissance de cause....  
Article publié le 11 octobre 2008

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.