NOUVEAU : Acheter, louer... découvrez les annonces immobilières de Maison.com en cliquant ici !

Rejointoyer un mur à pierres vues avec un mortier de chaux

Formulation et procédures de mise en oeuvre d'un enduit de rejointoiement à base de chaux pour les murs à pierres apparentes.

rejointement de mur fini

rejointement de mur fini Ce type de rejointoiement est récent : il remplace les enduits "vite-fait" des anciens qui ne donnaient que peu d'importance à l'esthétique et qui employaient la technique du moindre coût sur des murs pour lesquels ils estimaient qu'il ne fallait pas investir outre mesure. Le principe en est simple : créer un enduit plan duquel ressortent plus ou moins de pierres dont on ne voit que la "tête".

Aujourd'hui, plus élaboré, ce type d'enduit qui donne un aspect "château" très noble, s'applique surtout sur les murs Sud et Est, qui ne nécessitent que très peu d'isolation.... De même en façade, où il se décline avec de la chaux hydraulique, selon la nature des pierres....

Matériel :

  • chaux CL 90 (ici aussi de la chaux aérienne "vieille" ( laissée à l'air humide sans protection quelques jours) pour obtenir des boulettes blanches et donner un aspect "vieil enduit") 
  • sable 0/2
  • terre argileuse à 30%
  • bétonnière (si possible)
  • auge de maçon,
  • langue de chat
  • pulvérisateur
  • brosse chiendent
  • éponge,
  • vinaigre d'acool cristal à 8 ou 10 %

Approvisionnements  pour 10 m²

  •  3 à 400 kg de sable
  • 1 à 2 sacs de chaux CL 90 (selon emploi de terre argileuse)

Coût : de  2 à 3 € le m²

Préparation :

Les murs doivent être dégarnis de leurs joints sur environ 1 à 2 cm. Marteau et burin, sablage, tout est possible.... encore que le sablage creuse beaucoup les joints si l'on maîtrise mal son utilisation.
 La veille des travaux, on peut envisager de regarnir les parties du mur qui pourraient avoir perdu des pierres. Arrosez copieusement la béance et préparez un mortier composé de 5 vol de sable pour 3 de chaux NHL 3,5. Comblez grâce à ce mortier et  quelques cailloux récupérés.
 Toujours la veille, il faut arroser tout le mur, très copieusement .

Le mortier

L'idéal est de préparer le mortier la veille, il est plus souple et encore plus agréable à appliquer. Dans ce cas, il est conservé dans un récipient recouvert de quelques centimètres d'eau et hermétiquement fermé (couvercle ou linge ou vieille couverture humide). A défaut, il peut être employé tel quel au sortir de la bétonnière ou préparé à l'auge.

Formulation :

ce mortier se compose, comme un corps d'enduit (voir la fiche: enduit traditionnel à la chaux ) :

Il est très difficile de donner les proportions d'eau qui dépendent de beaucoup de critères ( hygrométrie du sable, température ambiante.... ) Voici son aspect au moment de l'application :

Une heure avant travaux, il faut absolument ré-humidifier le mur. Commencez par repérer la planéité du mur en vous posant à l'angle. Cette position vous permet de déterminer le plan sur lequel vous vous fierez pour appliquer le mortier. Si vous disposez de pierres d'angles, le rejointoiement devra venir à ras des pierres. Sinon, choisissez un recouvrement qui vous permette de laisser le nombre de pierres qui vous convient.

Le rejointoiement

le rejointoiement

Vous pouvez commencer où bon vous semble mais la technique est simple :  "gavez" les joints entre pierres, quitte à remplir "un peu trop", à en recouvrir beaucoup d'entre-elles, en tassant le mortier à la langue de chat. Prenez beaucoup de soin à établir un enduit le plus "plan" possible, c'est à dire plat : sans creux profonds, ni bosses surélevées.

A noter : l'utilisation de gants est conseillée. On peut comme ici s'en passer lorqu'on maîtrise le "jeté" à la truelle ou lorsqu'on n'a pas à toucher la chaux à mains nues. 

rejointoiement : brosser les joints

Quelques heures après, de 6 à10H selon hygrométrie, il devient possible de brosser les joints avec une brosse en chiendent. Le test avant brossage est facile: si le mortier ne colle pas à la brosse en faisant de gros pâtés, tout va bien. Brossez bien à plat, en veillant bien à faire "mourir" le mortier sur les pierres. Il ne doit rester ni crevasse, ni béance entre mortier et pierre... 

Astuce : la chaux aérienne reste ouverte 48H environ. Si au moment du brossage, vous vous rendez compte que la prise a été trop rapide et que votre mortier est un peu trop sec, il est toujours temps de le remouiller en y pulvérisant de l'eau et de le retravailler à la brosse quelques minutes après. 

 

 

La chaux aérienne permet de reprendre le travail le lendemain. Il suffit pour cela de bien brosser la première partie en laissant quelques centimètres sans brossage. 

Le lendemain, reprenez le long de votre travail précédent en ayant pris soin de bien humidifier la jointure et, bien sûr, le mur ! Ecrasez bien la jointure qui devra passer inaperçue.  

La finition 

 

fnition mur à la chaux

La laitance de la chaux laisse un voile sur les pierres. Le lendemain ou plusieurs jours après et autant de fois que vous le désirerez, coupez quelques petites carrés dans une éponge ou des bouts de chiffon et imbibez-les de vinaigre d'alcool cristal à 8% qui dissout la chaux (celui nommé "spécial conserves" est à 10%, si vous en trouvez, il est encore plus efficace) et passez-les sur les pierres.

Frottez, muni d'une vieille brosse à dents, laissez pauser quelques minutes puis rincez avec des carrés d'éponge humides.

Quinze jours après environ, le rejointoiement est sec en surface (il faut à peu près 1 an pour un séchage complet sur une épaisseur de 1,5 cm). En général, il débute par le haut du mur. A noter les écarts de teinte entre enduit mouillé et enduit sec : la chaux blanchit énormément. La coloration de la terre ou de tout autre pigment est réduite de 70% à son contact.

Passez alors une balayette sur toute la surface pour débarrasser l'enduit de tout résidu minéral de surface.

Le carrelage du sol a été nettoyé, sans souci, au vinaigre d'alcool. Dans le cas de tout autre revêtement, il faut poser des bâches au sol pour en protéger le revêtement. On peut envisager, comme ici, de maçonner une plinthe sous coffrage pour finaliser le parement du mur.

L'entretien est minime : le passage d'une balayette le débarrasse des dépots de poussière, comme tout autre revêtement... 

Article publié le 15 septembre 2008

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums
  • Salut, et merci pour les explications... je rejoins Delisle concernant l'outillage nécessaire, il y a aussi un modèle spécial BTP ici http://www.expertensystem.net - pour gagner du temps c'est franchement pas mal
  • Bon dimanche à tous les maçons, c'est bien expliqué merci! Moi j'ai trouvé un pochoir pour mettre le mortier joint, je trouve que ça marche bien avec la taille du modèle tube conique Ex40. Les outils évoluent et pourtant j'ai souvent du mal à le croire, enfin c'est normal j'ai passé la soixantaine... Même Internet je l'utilise alors que je pensais que ça ne sert à rien.
  • hil
    hil
    une petite question sur les enduits à la chaux de st astier nhl 3,5. si je fais un gobetis sur une surface d'environ 40 M2. je sais qu'il me faut attendre a peu prés 2 jours pour le corps d'enduit. peut on reprendre un enduit sur gobetis sec depuis 2 mois? cela est il génant. Je pense que non mais si quelqu'un pouvait me confirmer cela.
    merci d'avance.
  • Bonsoir,
    la meilleure solution, tu peux prendre une poche à joint spéciale pour les mortiers, un modèle comme ici http://joint-pierre.sitego.fr très bons pour le sable et la chaux. Pas de problème salut...

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.