NOUVEAU : Acheter, louer... découvrez les annonces immobilières de Maison.com en cliquant ici !

La citronnelle, une herbe à l’évocation d’agrumes

Reconnue pour éloigner les moustiques, le nom de la citronnelle n’est pas un hasard, puisque sa tonalité exotique s’accompagne d’une impression de fraîcheur en bouche, dont l’odeur se rapproche de celle du citron.

Sous forme de tiges découpées en tronçon, la citronnelle offre des saveurs aux tonalités rafraîchissantes, qui trouvent leur plein emploi dans la cuisine de l’Asie du sud-est pour un voyages des sens aux notes exotiques.

Plante herbacée tropicale de la famille des Poacées, la citronnelle se distingue par ses longues feuilles linéaires, qui peuvent croître de 90 cm à 2 mètres de long. Les tiges présentent un aspect renflé et charnu, qui révèlent un intérieur creusé lorsqu’elles sont découpées en tronçons. Trouvant son origine dans le sud de l’Inde, elle se cultive à travers le monde, à condition d’un sol chaud et humide comme sur l’île de Madagascar ou à Java. Importée tardivement en Europe au XIXème siècle, elle peut porter indifféremment les noms de Verveine des Indes ou « Lemon Grass » en Angleterre. Utilisée comme remède médicinal, elle permet de lutter contre les infections comme la grippe ou les maladies pulmonaires.

Si la citronnelle se plaît sous un climat tropical ou subtropical, il est néanmoins possible de l’adapter à un climat plus tempéré. De ce fait, la culture de la plante n’est pas complexe, demandant un minimum de soins, à partir du moment où les prescriptions de base sont respectées. Elle se cultive aussi bien en jardin, qu’en pot sur le balcon dans une terre sabloneuse, tant que le lieu est abondamment ensoleillé. N’hésitez pas à l’arroser avec abondance et une très grande régularité, quitte à ce que le substrat présente un aspect humide constant. En période hivernale, il est impératif de la préserver du froid, car elle ne supporte en aucun cas les gelées. Afin de la voir se multiplier, il suffit de prélever quelques tiges bien vertes, et de les plonger dans un verre d’eau, jusqu’à ce que de petites racines voient le jour avant d’être replanter.

Fraîche, séchée, congelée ou en poudre, la citronnelle peut prendre différentes formes, assurant une conservation plus ou moins longue selon le mode. Il reste conseiller de choisir des tiges de citronnelle fraîche, étant la garantie d’une préservation optimale des arômes. Elles se conservent simplement enveloppée dans un sac en plastique, placé dans le bac à légumes du réfrigérateur durant 4 à 5 jours. La citronnelle congelée est une bonne alternative, possédant l’avantage d’une conservation longue durée, mais évitez la séchée ou en poudre, dont les saveurs sont beaucoup moins présentes. Avant d’utiliser la citronnelle, il convient de la préparer : perlez les tiges, puis coupez-les à 6 ou 7 cm de la base, ce qui correspond à la partie comestible. N’hésitez pas à conserver l’autre bout des feuilles, afin d’aromatiser les bouillons, les sauces et les plats mijotés, en les plongeant durant la cuisson.

Jouant sur l’exotisme de ses notes, la citronnelle se plaît avec des aliments qui lui ressemblent, comme le gingembre, l’ail ou le piment. Elle se fait l’incarnation de la cuisine de l’Asie du Sud-Est, entrant dans la confection de soupes, plats de curry ou de poissons du Vietnam ou de la Thaïlande. N’hésitez pas à accompagner le citron de quelques éclats de citronnelle dans vos marinades par exemple, ce qui permettra d’intensifier l’acidité du goût. Grâce à ses vertus désaltérantes, vous pouvez réaliser des boissons originales, sous forme de cocktail ou de thé glacé. Sachez que la citronnelle se consomme indifféremment crue ou cuite, mais elle supporte mal une cuisson trop longue, impliquant de l’ajouter à la toute fin. Pour libérer un maximum d’arômes, vous pouvez la ciseler finement, apportant une touche décorative et aromatique sur vos salades.

Indispensable en cuisine, la citronnelle s’avère particulièrement utile lors de l’invasion des moustiques durant l’été. Faire brûler quelques feuilles dans une pièce ou les frotter directement sur la peau vous permettra de passer des nuits plus sereines.

Article publié le 17 novembre 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire