Déjeuner d’un plat cuisiné sous vide de qualité

Destiné avant tout à ceux qui n’ont ni le temps, ni l’envie de cuisiner, les plats cuisinés individuels sous vide de qualité savent se faire gourmands.

Une fois réchauffé au micro-ondes ou au bain-marie, le plat en sauce fera l’effet d’une recette faite à la maison par un cordon bleu !

Au démarrage de l’aventure du site www.lyophilise.com, une jeune femme suédoise, Ariane Pehrson, mariée à un marin naviguant sur d’immenses trimarans sur toutes les mers du globe. Son credo : bien manger en toutes circonstances et c’est justement en étudiant de près l’offre existante en France de plats lyophilisés et appertisés, qu’elle s’est aperçue que le choix était maigre et la qualité pas au rendez-vous. En effet, la qualité d’une nourriture adaptée demeure un moteur essentiel pour la performance d’un sportif de haut niveau, comme pour un amateur de sensations fortes.

Pavé de thon à la basquaise à réchauffer simplement avant de le servir avec du riz blanc ou des pommes de terre vapeur.
Afficher la galerie
Pavé de thon à la basquaise à réchauffer simplement avant de le servir avec du riz blanc ou des pommes de terre vapeur.
©Lyophilise.com

Ainsi, Ariane s’est prise au jeu et décida d’explorer les prouesses gastronomiques planétaires en termes de plats lyophilisés en poudre, ne demandant qu’à être réhydratés pour devenir consommables. Son site propose donc des merveilles à réhydrater en provenance de Norvège, du Canada et d’Angleterre notamment. Mais si les plats lyophilisés conservent la majeure partie de leurs valeurs nutritionnelles et gustatives, leur intérêt principal réside dans le gain de poids phénoménal et leur durée de conservation pouvant aller jusqu’à 15 et même 25 ans ! A contrario, les plats appertisés commercialisés dans des sachets individuels soudés en aluminium sont en réalité des recettes traditionnelles, cuisinées avec des ingrédients de très bonne qualité et stérilisés comme le sont les bocaux. Cela permet de retrouver toutes les saveurs et qualités gustatives de la recette en la réchauffant juste quelques minutes dans un bain d’eau bouillante avant d’ouvrir le sachet, ou directement dans l’assiette au micro-ondes. On peut donc les consommer tels quels, en retrouvant le goût, la consistance et l’aspect d’un plat fait maison.

Les plats appertisés sont cuisinés traditionnellement par des chefs, puis stérilisés  dans des sachets individuels soudés.
Afficher la galerie
Les plats appertisés sont cuisinés traditionnellement par des chefs, puis stérilisés dans des sachets individuels soudés.
©DR

Avec cette collection de plats confectionnés par un traiteur du Finistère sud et un fabricant pour traiteur, le site propose des recettes qui ne ressemblent en rien à des plats industriels. La cible ? Large selon Ariane Pehrson : marins, randonneurs, sportifs, mais aussi étudiants, gens pressés, mari loin de sa famille, personnes âgées isolées… L’intérêt est d’avoir en permanence un repas complet et savoureux sous le coude avec une date de péremption longue, car pouvant se conserver de 1 à 3 ans après la date de fabrication (se référer à la fameuse DLUO, date limite d’utilisation optimale).

Sous-vide, un ragoût de cerf prêt à être dégusté!
Afficher la galerie
Sous-vide, un ragoût de cerf prêt à être dégusté!
©Lyophilise.com

Les plats fétiches et généreux en viande rencontrent un réel succès : le traditionnel bœuf bourguignon ou bœuf aux carottes, mais aussi la paëlla, le poulet au curry ou encore le jarret aux lentilles. Il est évident que les recettes qui se prêtent le mieux à ce type de conservation demeurent les plats en sauce accompagnés de pomme de terre, carottes, boulgour ou de pâtes langues d’oiseau…. Le riz buvant malheureusement trop la sauce !

Et pour ceux qui évoluent en pleine nature au milieu de nulle part et les plus pressés, Ariane réfléchit à développer des recettes de repas froids comme le taboulé ou une gamme de desserts.

www.lyophilise.com

Mois après mois, la gamme de plats traiteur juste prêts à être consommés s’étoffe.
Afficher la galerie
Mois après mois, la gamme de plats traiteur juste prêts à être consommés s’étoffe.
©DR

Article publié le 28 décembre 2015

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire