La maison Ercuis, 150 ans de création

Dédiée aux arts de la table, cette manufacture d’orfèvrerie réalise des pièces d’exception. Depuis les années 2000, elle insuffle un nouvel élan créatif avec la collaboration de designers.

Escale enchantée, coupe centre de table (diamètre 68 cm et hauteur 70 cm) et chandelier à 9 lumières en métal argenté. Création Thierry Lebon pour Ercuis.
Voir plus : argenterie, chandelier

Une maison de tradition

Née en 1867, la maison Ercuis a été fondée par le curé du petit village éponyme situé dans l’Oise. Sa première boutique parisienne, qui date de 1880, développe déjà une orfèvrerie de table différente de l’orfèvrerie religieuse de ses débuts. Et c’est la fabrication des couverts qui va lui apporter une véritable notoriété et lui assurer une clientèle hôtelière. Au début du XXème siècle, « La Société Nouvelle d’Orfèvrerie d’Ercuis » prend de l’importance et prospère jusqu’à la première guerre mondiale. Entre les deux conflits, un nouvel élan créatif est donné qui s’accompagne de la participation aux grandes expositions internationales de 1925, 1931 et 1937 et de la commande prestigieuse du Paquebot Normandie. A la fin de la seconde guerre mondiale, la reconstruction s’annonce difficile mais Ercuis se relève. La Foire internationale de Bruxelles en 1955 et la commande du Paquebot France en 1962 ont marqué la vie de cette entreprise pendant les Trente Glorieuses. A la fin des années 1960, Ercuis se met à la page et développe des formes plus contemporaines comme le service Cîteaux. En 1978, il entre au Comité Colbert qui rassemble les plus grands noms du luxe. Puis, il imagine le service gravé VSOE pour le train de luxe l’Orient Express restauré au début des années 1980.

Patrick Defacq, graveur et ciseleur orfèvre à la manufacture d’Ercuis a reçu, en février 2016, l’insigne de Chevalier des Arts et des Lettres, par le Ministre de la Culture et de la Communication.
Afficher la galerie
Patrick Defacq, graveur et ciseleur orfèvre à la manufacture d’Ercuis a reçu, en février 2016, l’insigne de Chevalier des Arts et des Lettres, par le Ministre de la Culture et de la Communication.
©Ercuis

Le temps des designers

Le troisième millénaire accueille la collaboration de nouveaux designers comme François Bauchet qui signe le couvert FB7 ou le duo Yves Savinel et Gilles Rozé qui dessine les couverts Mezzo, choisis par Joël Robuchon et le modèle Palace. En 2013, les couverts Arts Décoratifs en émail coloré rendent hommage à l’exposition de 1925. Et d’autres pièces font aujourd’hui référence à cette époque de prédilection, tandis que la maison Ercuis puise dans ses archives pour revisiter et mettre au goût du jour de nombreuses pièces historiques. Et pour fêter ses 150 ans, Ercuis a confié à Thierry Lebon la création d’une coupe et centre de table déclinée également en chandelier. On peut admirer toutes ces pièces dans sa boutique phare de la place de la Madeleine.

Finement rainuré et d’inspiration Art déco, broc en métal argenté de la collection Transat.
Afficher la galerie
Finement rainuré et d’inspiration Art déco, broc en métal argenté de la collection Transat.
©Ercuis

Une fabrication dans les règles de l’art

La maison Ercuis se distingue également par ses méthodes de fabrication à l’ancienne. La fabrication des couverts et des pièces de forme poinçonnées fait appel à de nombreuses opérations manuelles exécutées par des orfèvres experts dans la réalisation des étapes de fabrication très particulières.  

Dans l’atelier de gravure sont sculptées les matrices en acier qui serviront de moules pour frapper les pièces et notamment les couverts qui nécessitent 4 matrices successives.
Afficher la galerie
Dans l’atelier de gravure sont sculptées les matrices en acier qui serviront de moules pour frapper les pièces et notamment les couverts qui nécessitent 4 matrices successives.
©Ercuis

Contact :
Ercuis
8, rue Boissy d’Anglas
75008 Paris
Tél. : 01 40 17 01 00
www.ercuis.com

Couverts Arts décoratifs avec manche recouvert d’un décor émaillé, motif mosaïque bleu blanc et motif origami vert.
Afficher la galerie
Couverts Arts décoratifs avec manche recouvert d’un décor émaillé, motif mosaïque bleu blanc et motif origami vert.
©Ercuis

Les créations Ercuis pérennisent l’art de vivre à la française et celui de dresser une table selon des règles bien précises héritées des rois et de l’Eglise. Elles s’associent avec les services de table des porcelainiers de renom comme Raynaud. Ici, un déjeuner improvisé dans l’atelier de moulage de la Réunion des Musées Nationaux, qui conserve et exploite un fonds unique de 5 600 moulages, issus des grandes collections françaises et européennes.
Afficher la galerie
Les créations Ercuis pérennisent l’art de vivre à la française et celui de dresser une table selon des règles bien précises héritées des rois et de l’Eglise. Elles s’associent avec les services de table des porcelainiers de renom comme Raynaud. Ici, un déjeuner improvisé dans l’atelier de moulage de la Réunion des Musées Nationaux, qui conserve et exploite un fonds unique de 5 600 moulages, issus des grandes collections françaises et européennes.
©Ercuis

A la fin du XIXème siècle, l’usine d’origine à Ercuis, un village situé à 50 km de Paris.
Afficher la galerie
A la fin du XIXème siècle, l’usine d’origine à Ercuis, un village situé à 50 km de Paris.
©Ercuis

En métal argenté, salière et poivrière de la collection Transat d’inspiration Art Déco.
Afficher la galerie
En métal argenté, salière et poivrière de la collection Transat d’inspiration Art Déco.
©Ercuis

Valet et présentoir 3 étages en acier, collection Nuages.
Afficher la galerie
Valet et présentoir 3 étages en acier, collection Nuages.
©Ercuis

Pièces de la collection Nuages : plateau sur pied, à anse et coupelles.
Afficher la galerie
Pièces de la collection Nuages : plateau sur pied, à anse et coupelles.
©Ercuis

45 étapes successives sont nécessaires pour fabriquer des couverts en argent massif ou en métal argenté en maillechort, un alliage composé de cuivre, zinc et nickel.
Afficher la galerie
45 étapes successives sont nécessaires pour fabriquer des couverts en argent massif ou en métal argenté en maillechort, un alliage composé de cuivre, zinc et nickel.
©Ercuis

Démoulage d’une pièce en argent massif dans sa matrice. La frappe de poinçon d’Ercuis de 63 microns, preuve de son argenture, est double que celle exigée dans la profession.
Afficher la galerie
Démoulage d’une pièce en argent massif dans sa matrice. La frappe de poinçon d’Ercuis de 63 microns, preuve de son argenture, est double que celle exigée dans la profession.
©Ercuis

Objet détourné, rond de serviette Diabolo, à gauche. Géométrisant et épuré, rond de serviette Monocle, à droite.
Afficher la galerie
Objet détourné, rond de serviette Diabolo, à gauche. Géométrisant et épuré, rond de serviette Monocle, à droite.
©Ercuis

Article publié le 5 mars 2017

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire