Chez Laurence du Tilly, hébergement chic à Caen

Dans le pays normand, la styliste Laurence du Tilly a imaginé des appartements d’hôtes au cœur d’un hôtel particulier réhabilité, alliant élégance, chic et confort.

Le salon se niche sous les toits et joue le mélange des genres dans un esprit vintage. La charpente d’origine est peinte en blanc et le parquet sombre donne une assise à la pièce.

Un site idéal

Dans la vieille ville de Caen, Laurence du Tilly déniche cet hôtel particulier datant du XVIIIème siècle pour y accueillir son projet de concept d’appartements-chambres d’hôtes. D’importants travaux de fond ont été nécessaires pour redonner vie à la bâtisse au très beau potentiel, restructurée de fond en comble. Parquets à chevrons, boiseries d’origine et larges volumes très hauts de plafond retrouvent leur cachet d’antan, afin que les hôtes se sentent comme chez eux. De la cave au grenier, l’hôtel particulier est restructuré en trois appartements, sur trois étages, avec un soin particulier apporté au style : classique au premier étage, contemporain au second et bohème au troisième. Au rez-de-chaussée, on est accueilli comme à la maison, dans un salon avec bibliothèque autour d’une cheminée et d’un bar. La cave voûtée, avec lounge, cave à vin et boutique, complète une offre de qualité.

Laurence du Tilly chine meubles et objets dans des brocantes de la région afin d’apporter plus d’authenticité aux appartements qu’elle propose.
Afficher la galerie
Laurence du Tilly chine meubles et objets dans des brocantes de la région afin d’apporter plus d’authenticité aux appartements qu’elle propose.
©Marie-Josée Jarry, Gaëlle le Boulicaut, Alfred Combrack

Un concept à la mode, signée de la styliste

Chez Laurence du Tilly, cette proposition d’hébergement singulière oscille entre hôtel, chambre d’hôtes et location d’appartement. C’est un lieu à part… Les avantages ? On y découvre réuni au même endroit, l’accueil d’une chambre d’hôtes, l’indépendance d’un appartement meublé, les services de l’hôtellerie haut de gamme, telle une boutique hôtel. Dans ce concept, Laurence du Tilly  a eu envie de faire partager ses univers créatifs. Déjà experte en matière d’art de vivre par son métier de styliste culinaire et décoration pour la presse, l’édition ou de grandes marques, elle a su développer des ambiances irrésistibles pour se sentir comme chez soi.

Au rez-de-chaussée, le salon prend place dans un écrin de boiseries d’origine peintes. Le mobilier chiné se mélange sans complexe aux pièces de créateurs. Sur la cheminée, lampe Le Deun. Suspension Potence de Jean Prouvé, chez Vitra.
Afficher la galerie
Au rez-de-chaussée, le salon prend place dans un écrin de boiseries d’origine peintes. Le mobilier chiné se mélange sans complexe aux pièces de créateurs. Sur la cheminée, lampe Le Deun. Suspension Potence de Jean Prouvé, chez Vitra.
©Marie-Josée Jarry, Gaëlle le Boulicaut, Alfred Combrack

Chaque appartement est conçu dans les moindres détails : de l’équipement de qualité (literie, linge de maison, vaisselle ...) au mobilier des plus grands éditeurs internationaux, jusqu’aux pièces qu’elle chine dans des brocantes. Chez Laurence du Tilly, on propose des services en plus : courses et petits-déjeuners livrés dans l’appartement, plats faits maison à réchauffer, bouquet de fleur et champagne, kits cheminée, malle pique-nique, chauffeur privé… Un accueil piqué de petites attentions qui font toute la différence !

Au premier étage, un salon tout blanc met en valeur, les lignes classiques des boiseries et les pièces graphiques du mobilier. Table basse signée Isamu Noguchi,  chez Vitra, chaise Wishbone CH24 de Hans Wegner, The Conran Shop.
Afficher la galerie
Au premier étage, un salon tout blanc met en valeur, les lignes classiques des boiseries et les pièces graphiques du mobilier. Table basse signée Isamu Noguchi, chez Vitra, chaise Wishbone CH24 de Hans Wegner, The Conran Shop.
©Marie-Josée Jarry, Gaëlle le Boulicaut, Alfred Combrack

Pour réserver
Chez Laurence du Tilly
9 bis, rue Pémagnie
14000 Caen
Tél. +33 (0)7 86 23 28 28
www.chez-laurence.dutilly.fr

Au deuxième étage, la cuisine est ouverte sur le coin-repas et de petits espaces successifs, pièce à vivre, bureau, chambre. Un mode de vie typiquement contemporain. Table et chaises dessinées par Eero Saarinen, Knoll.
Afficher la galerie
Au deuxième étage, la cuisine est ouverte sur le coin-repas et de petits espaces successifs, pièce à vivre, bureau, chambre. Un mode de vie typiquement contemporain. Table et chaises dessinées par Eero Saarinen, Knoll.
©Marie-Josée Jarry, Gaëlle le Boulicaut, Alfred Combrack

La chambre du deuxième étage et sa salle de bains attenante est aménagée dans la plus grande sobriété avec une baie vitrée en second jour.
Afficher la galerie
La chambre du deuxième étage et sa salle de bains attenante est aménagée dans la plus grande sobriété avec une baie vitrée en second jour.
©Marie-Josée Jarry, Gaëlle le Boulicaut, Alfred Combrack

Au salon du deuxième étage, on joue l’épure et les matières brutes : murs lisses tout blanc et parquet en bois massif. Fauteuil Shell CH07 de Hans Wegner.
Afficher la galerie
Au salon du deuxième étage, on joue l’épure et les matières brutes : murs lisses tout blanc et parquet en bois massif. Fauteuil Shell CH07 de Hans Wegner.
©Marie-Josée Jarry, Gaëlle le Boulicaut, Alfred Combrack

Dans la chambre au premier, des mises en scène très simples d’objets sont créées par Laurence, entre charme et confort.
Afficher la galerie
Dans la chambre au premier, des mises en scène très simples d’objets sont créées par Laurence, entre charme et confort.
©Marie-Josée Jarry, Gaëlle le Boulicaut, Alfred Combrack

Une pointe de jaune soleil illumine la chambre sous les toits, avec une verrière d’atelier, comme cloison de séparation.
Afficher la galerie
Une pointe de jaune soleil illumine la chambre sous les toits, avec une verrière d’atelier, comme cloison de séparation.
©Marie-Josée Jarry, Gaëlle le Boulicaut, Alfred Combrack

Article publié le 18 juillet 2016

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire