Yooma Urban Lodge, le renouveau de l’hôtel familial

Pour les tribus modernes en voyage, Yooma Urban Lodge propose une version adaptée de l’hôtellerie, au cœur du quartier Beaugrenelle, associant fonctionnalité et création contemporaine.

Dans les années 70, les constructions de ce quartier étaient signes de modernité. Yooma Urban Lodge s’inscrit dans la continuité de l’urbanisme, s’adaptant aux voyageurs d’aujourd’hui. La façade est signée Daniel Buren.

Une offre singulière  autour d’un trio de choc

L’initiateur du projet de Yooma Urban Lodge, l’homme d’affaires Patrick Beckerich, souhaitait un concept fort, haut de gamme à des prix compétitifs. Un espace minimaliste, ultra-moderne et tout confort pour le principe de la chambre, s’est donc imposé avec d’une offre culturelle originale. C’est au cœur de ce quartier parisien conçu dans les années 70, que le bâtiment moderne a été intégré au tissu urbain existant, grâce au projet du designer Ora Ïto épaulé de l’agence d’architecture Calq. Ce designer surdoué, pluridisciplinaire, branché, sait mieux que personne insuffler un style simple et ludique dans un design rationnel à l’ère du numérique. La cellule chambre d’hôtel colorée hyper futuriste a été expérimentée pour l’hôtel O rue Hérold, qu’il a signé en 2012.

Afin de donner un impact fort au projet, il fait appel à l’artiste Daniel Buren avec qui il avait collaboré, en 2013, lorsqu’il créé le MAMO, un centre d’art et de design sur le toit terrasse de la Cité radieuse de Le Corbusier à Marseille. L’artiste a conçu la façade de Yooma Urban Lodge qui s’anime de graphismes noir et blanc, de touches de bleu intense. L’œuvre se poursuit à l’intérieur dans le lobby et les couloirs de l’hôtel, telle une signalétique. La signature du maître de l’art conceptuel est célèbre depuis l’installation des colonnes, Les Deux plateaux, dans la cour d’honneur du Palais Royal, en 1986, avec l’architecte Patrick Bouchain.

Des unités semi-ouvertes préservent l’intimité, tout en proposant tous les services de l’hôtellerie.
Afficher la galerie
Des unités semi-ouvertes préservent l’intimité, tout en proposant tous les services de l’hôtellerie.
©Yooma

Un hôtel chaleureux pas comme les autres

Pour Patrick Beckerich, Yooma Urban Lodge n’est pas un hôtel de plus. C’est un concept sur mesure pour y loger jusqu’à 6 personnes, sans tomber dans la location d’appartements.  La cible? Les familles, parents et enfants réunis, et les city-breakers…

Les 106 chambres ne jouent pas sur la multiplication des mètres carrés, mais plutôt sur un espace très étudié, fonctionnel et moderne. On y retrouve les influences de la Cité Radieuse, et ses couleurs modernistes, les systèmes de rangements et de demi-séparations entre les lits, à la Le Corbu. Chez Yooma Urban Lodge, le minimalisme a un nom, le pod, une version moderne du lit clos d’autrefois, conçu dans la chambre en complément du lit king size coulissant sur rail pour l’option lits jumeaux. Chaque pod est équipé de parois qui préservent l’intimité, et des espaces bébé sont aménagés à tous les étages. Autonomie et indépendance des espaces… Pour Ora Ïto, Yooma Urban Lodge annonce une nouvelle conception de l’hospitalité. 

Les chambres sont conçues pour y loger une famille jusqu’à 6 personnes dans un confort moderne haut de gamme  avec des demi-cloisons pour l’intimité, de éclairage indirect et liseuses à portée de main, des prises USB accessibles.
Afficher la galerie
Les chambres sont conçues pour y loger une famille jusqu’à 6 personnes dans un confort moderne haut de gamme avec des demi-cloisons pour l’intimité, de éclairage indirect et liseuses à portée de main, des prises USB accessibles.
©Yooma

Les plus d’un hôtel, nouvelle génération

A partir de 90 € la nuit pour deux personnes, jusqu’à 190 € pour 6 personnes, le panel de services à la carte fait pourtant vite monter l’addition. Outre l’offre classique de l’hôtellerie, conciergerie, laverie, consigne, restaurant, salle de sport et sauna, on y découvre un potager sur les toits, une école de cuisine, mais aussi le musée de la chaise dans la salle de restaurant et les œuvres d’artistes en résidence à l’hôtel, pour soutenir la création contemporaine. De quoi faire la différence avec l’hôtellerie  parisienne habituelle …

La salle de restaurant et sa cuisine pro reprend le code couleur de l’hôtel, le bleu intense de  l’oeuvre de Daniel Buren.
Afficher la galerie
La salle de restaurant et sa cuisine pro reprend le code couleur de l’hôtel, le bleu intense de l’oeuvre de Daniel Buren.
©Yooma

Yooma Urban Lodge
51 quai de Grenelle
75015 Paris
Tel. 01 44 09 00 13
www.yooma-hotels.com

Hyper-connectés et modernes, les espaces d’accueil ne sont pas froids pour autant. Bien au contraire, on y séjourne comme chez soi, entouré d’œuvres d’art qui personnalisent le lobby.
Afficher la galerie
Hyper-connectés et modernes, les espaces d’accueil ne sont pas froids pour autant. Bien au contraire, on y séjourne comme chez soi, entouré d’œuvres d’art qui personnalisent le lobby.
©Yooma

Avec ses revêtements en bois et ses canapés confortables, le lobby a des allures de salon d’accueil chaleureux et convivial pour petits et grands voyageurs.
Afficher la galerie
Avec ses revêtements en bois et ses canapés confortables, le lobby a des allures de salon d’accueil chaleureux et convivial pour petits et grands voyageurs.
©Yooma

Dans l’espace du bar, le salon centré un éclairage indirect est équipé de canapés sinueux et d’un tapis moelleux, ponctué par les colonnes graphiques de Daniel Buren.
Afficher la galerie
Dans l’espace du bar, le salon centré un éclairage indirect est équipé de canapés sinueux et d’un tapis moelleux, ponctué par les colonnes graphiques de Daniel Buren.
©Yooma

En partenariat avec les plus grands éditeurs de mobilier, 130 chaises de l’espace de restauration forment le musée de la chaise, pour y être testées. Elles sont équipées de kartels et QRcode, et l’on retrouve facilement les références, les informations…
Afficher la galerie
En partenariat avec les plus grands éditeurs de mobilier, 130 chaises de l’espace de restauration forment le musée de la chaise, pour y être testées. Elles sont équipées de kartels et QRcode, et l’on retrouve facilement les références, les informations…
©Yooma

Article publié le 5 juillet 2017

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire