A Paris, les dernières créations des manufactures du Mobilier National

Afficher toute la galerie photos

Tapisserie, tapis, dentelle, l’exposition « Tombée de métier », organisée à la Galerie des Gobelins, affiche l’inventivité actuelle des savoir-faire textiles. A découvrir jusqu’au 4 janvier 2017.

Photo : 2 / 16
Au sol, Tapisserie Ecume, création Frédéric Ruyant, 2015. Manufacture de la Savonnerie, 4,50 x 6 m, 292 kg de laine. 25 couleurs et 3385 jours de tissage. A droite, tapisserie En chemin vers Marseille, création Jana Sterbak, 2015. Manufacture des Gobelins, 2,50 x 3,28 m, 29 kg de laine. 38 couleurs et 1921 jours de tissage. Devant, tapisserie À l’Egyptienne, création Jacques Vieille, 2016 (diptyque). Manufacture des Gobelins, 3,15 x 2,02 m, 27 kg de laine. 32 couleurs et 1698 jours de tissage.

Au sol, Tapisserie Ecume, création Frédéric Ruyant, 2015. Manufacture de la Savonnerie, 4,50 x 6 m, 292 kg de laine. 25 couleurs et 3385 jours de tissage. A droite, tapisserie En chemin vers Marseille, création Jana Sterbak, 2015. Manufacture des Gobelins, 2,50 x 3,28 m, 29 kg de laine. 38 couleurs et 1921 jours de tissage. Devant, tapisserie À l’Egyptienne, création Jacques Vieille, 2016 (diptyque). Manufacture des Gobelins, 3,15 x 2,02 m, 27 kg de laine. 32 couleurs et 1698 jours de tissage.

©Thibaut Chapotot