Meuble design, œuvre originale ? Hommage ? Copie ?

En Charente limousine, une exposition pose les questionnements à la base de la création. A découvrir, du 12 juin au 11 septembre 2016, à Lessac

Cul is Cool, un tabouret évoquant la forme des fesses qu’il accueille, création Ramon Ubeda et Otto Canalda en 2006. Collection Alexander von Vegesack.
Voir plus : design, tabouret

Une problématique large et controversée

« Chaque objet que nous utilisons résulte d'un processus créatif construit à travers l'histoire. Comment définir ce qui est authentique et original – et dans quelle mesure le “créé par l'homme ” est-il influencé par les processus de reproduction, d'imitation ou de traduction ? », précise Mathias Schwartz-Clauss, commissaire de l’exposition organisée à Lessac au Domaine de BoisBuchet et curateur au Vitra Design Museum de 1990 à 2013. « La disparition de la frontière entre art et design, l’existence en parallèle de pièces uniques et de pièces en série sous la même appellation de design et les différences sources d’inspiration évoquées par les designers m’ont donné l’idée de cette exposition polymorphe». En effet, la problématique dépasse le stade et la réalité commerciale des copies de la grande diffusion qui s’inspirent lourdement (comme dans la mode) des créations d’avant-garde et des rééditions réalisées par les éditeurs détenteurs des droits originaux de pièces d’auteurs référencées, recensées et signées. Mais il faut aussi reconnaître l’antériorité de certains créateurs précurseurs et les différences des procédés de fabrication qui sont employés aujourd’hui. En clair, un canapé de Le Corbusier fabriqué par l’éditeur italien Cassina ou la chaise Série 7 d’Arne Jacobsen, toujours réalisée dans les ateliers de Fritz Hansen, dans les règles de l’art ou chez l’éditeur d’origine coûtent toujours plus chers que les copies vendues sur certains sites internet. Et les méthodes, les lieux, les moyens, les matériaux et la main-d’œuvre employés ne sont pas identiques pour tous les modèles d’imitation.

Inspiré de la structure d’une ruche, siège Honey Pop avec effets de nid d’abeille. Création Tokujin Yoshioka. Collection Alexander von Vegesack.
Afficher la galerie
Inspiré de la structure d’une ruche, siège Honey Pop avec effets de nid d’abeille. Création Tokujin Yoshioka. Collection Alexander von Vegesack.
©Andreas Jung / © Domaine de Boisbuchet

Le designer, le plus talentueux copieur ?

« L'Origine de l'Original est à la fois une exposition et un projet de recherche qui vise à examiner le phénomène dans l'univers du design d'objets, où les questions liées aux droits d'auteur, aux prototypes et aux réinterprétations occupent les débats actuels. Cette exposition confronte notre fascination pour la pièce unique au concept postmoderne de la belle copie, et à une notion romantique de la nature comme source d'inspiration. Des éléments de mobilier, d'architecture, des objets vernaculaires, des œuvres d'art, des films, des photos et des objets trouvés donnent à voir le motif bien connu de la variation autour du thème, témoignent d'une production industrialisée et démontrent les capacités des dernières technologies. » En effet, tous les grands designers utilisent, consciemment ou inconsciemment des objets ou des images d’inspiration. On pense aux photos d’éléments naturels de Charlotte Perriand, ou son intérêt pour les systèmes d’échafaudage à la base de la conception de ses différents modèles d’étagères, ou encore sa fascination pour le Japon et son art de vivre. Et combien de designers ont réinterprétés des formes organiques en les stylisant. Les sièges Langue (Tongue), Champignon (Mushroom), Tranche d’orange (Orange slide), Ruban (Ribbon) de Pierre Paulin, le fauteuil Cygne (Swan), Œuf (Egg) ou Fourmi (Ant) d’Arne Jacobsen n’en sont que quelques exemples bien connus.

Avec cette chaise Zigzag  créée par Gerrit T. Rietveld en 1932, on retrouve un des premiers travaux de design pour offrir une simplification des formes réalisables en série. Gerrit T. Rietveld a aussi participé au mouvement hollandais De Stijl et a créée une autre chaise emblématique, aux formes géométriques, la Red and Blu. Collection Alexander von Vegesack.
Afficher la galerie
Avec cette chaise Zigzag créée par Gerrit T. Rietveld en 1932, on retrouve un des premiers travaux de design pour offrir une simplification des formes réalisables en série. Gerrit T. Rietveld a aussi participé au mouvement hollandais De Stijl et a créée une autre chaise emblématique, aux formes géométriques, la Red and Blu. Collection Alexander von Vegesack.
©Andreas Jung / © Domaine de Boisbuchet

Une exposition qui propose une interprétation

60 œuvres, meubles et objets vernaculaires, 15 œuvres d’art, documents cinématographiques, maquettes d’architecture, l’exposition se présente comme une problématique générale sur les sources de la création. Des pièces clés comme des meubles conçus par Thonet, Verner Panton, Achille Castiglioni, Ronan et Erwan Bouroullec, Tokujin Yoshioka, l'architecture de Simon Veléz et des œuvres d'art d'André Cazenave ou Robert Rauschenberg seront présentées à travers différents scénarios dans le château du domaine. Des installations créées au cours des ateliers créatifs d'été de Boisbuchet prolongeront l'exposition dans le parc architectural. "Cette exposition invite aux interprétations diverses, mais elle offre aussi les réponses aux questions posées ainsi que notre opinion sur le sujet - à travers les pièces d’exposition, les textes et documents accompagnant chaque groupe, et par nos guides qui expliquent aux visiteurs", précise Mathias Schwartz-Clauss, commissaire de l'exposition.

Contact :
Exposition : L’Origine de l’Original
Domaine de Boisbuchet
16500 Lessac
Tél. : 05 45 89 67 00 et 07 81 41 01 16
Mail : info@boisbuchet.org
www.boisbuchet.org

Représentant deux concepts liés, l’inspiration de la nature et le processus digitalisé, Bone Chair, une création de Joris Laarman en 2006. Collection Alexander von Vegesack.
Afficher la galerie
Représentant deux concepts liés, l’inspiration de la nature et le processus digitalisé, Bone Chair, une création de Joris Laarman en 2006. Collection Alexander von Vegesack.
©Andreas Jung / © Domaine de Boisbuchet

Ce modèle de démonstration d'une caisse de transport avec 36 chaises Thonet N° 14, est une création anonyme de 1986. Elle représente les prémices de la production en série et des débuts de la fabrication en kit à la fin du XIXème siècle. Ils ont été mis au point par Michael Thonet pour réduire les coûts de production et de transport, alors qu’il inventait aussi le bois étuvé et courbé par la chaleur. Collection Alexander von Vegesack.
Afficher la galerie
Ce modèle de démonstration d'une caisse de transport avec 36 chaises Thonet N° 14, est une création anonyme de 1986. Elle représente les prémices de la production en série et des débuts de la fabrication en kit à la fin du XIXème siècle. Ils ont été mis au point par Michael Thonet pour réduire les coûts de production et de transport, alors qu’il inventait aussi le bois étuvé et courbé par la chaleur. Collection Alexander von Vegesack.
©Andreas Jung / © Domaine de Boisbuchet

Cette œuvre sans titre d’André Cazenave, créée vers 1970, est une radiographie  d’une toile marquée d’une croix. A la façon de Marcel Duchamp, elle évoque la problématique du ready-made et de l’original : art ? design ? posture ?. Collection Alexander von Vegesack.
Afficher la galerie
Cette œuvre sans titre d’André Cazenave, créée vers 1970, est une radiographie d’une toile marquée d’une croix. A la façon de Marcel Duchamp, elle évoque la problématique du ready-made et de l’original : art ? design ? posture ?. Collection Alexander von Vegesack.
©Andreas Jung / © Domaine de Boisbuchet

Objet ajouré, flottant dans l’espace et forme dessinée par l’ordinateur, la Sinterchair N° 4 créée par Vogt and Weizenegger en 2002. Collection Alexander von Vegesack.
Afficher la galerie
Objet ajouré, flottant dans l’espace et forme dessinée par l’ordinateur, la Sinterchair N° 4 créée par Vogt and Weizenegger en 2002. Collection Alexander von Vegesack.
©Andreas Jung / © Domaine de Boisbuchet

La forme finale de cette chaise  a été définie par le poids du corps humain qu’elle doit accueillir. Modèle Sitzgeiststuhl créé par Heinz and Bodo Rasch en 1927. Collection Alexander von Vegesack.
Afficher la galerie
La forme finale de cette chaise a été définie par le poids du corps humain qu’elle doit accueillir. Modèle Sitzgeiststuhl créé par Heinz and Bodo Rasch en 1927. Collection Alexander von Vegesack.
©Andreas Jung / © Domaine de Boisbuchet

La chaise Vegetal, comme son nom l’indique, s’inspire des créations de Dame Nature et est le fruit de la collaboration de deux designers et frères, Ronan et Erwan Bouroullec pour Vitra.
Afficher la galerie
La chaise Vegetal, comme son nom l’indique, s’inspire des créations de Dame Nature et est le fruit de la collaboration de deux designers et frères, Ronan et Erwan Bouroullec pour Vitra.
©Vitra

Article publié le 30 mai 2016

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire