A Paris, les belles années du designer Pierre Paulin

Afficher toute la galerie photos

Cette nouvelle exposition rend hommage aux œuvres méconnues de la première heure du plus connu des designers français : Pierre Paulin.

Photo : 7 / 12
Le chandelier 129, édité par Pierre Disderot en 1959, est un objet atypique, inspiré de la nature et qui fait penser à une sculpture. La multiplicité des branches allumées par les fines bougies, enrichit l’ambiance générale lumineuse de la pièce. Eteint, la magie de l’objet ne faiblit pas et se rapproche du travail des américains Curtis Jere ou Harry Bertoia, entre art et le design. En métal laqué.

Le chandelier 129, édité par Pierre Disderot en 1959, est un objet atypique, inspiré de la nature et qui fait penser à une sculpture. La multiplicité des branches allumées par les fines bougies, enrichit l’ambiance générale lumineuse de la pièce. Eteint, la magie de l’objet ne faiblit pas et se rapproche du travail des américains Curtis Jere ou Harry Bertoia, entre art et le design. En métal laqué.

©Courtesy Galerie Pascal Cuisinier