A Paris, les belles années du designer Pierre Paulin

Afficher toute la galerie photos

Cette nouvelle exposition rend hommage aux œuvres méconnues de la première heure du plus connu des designers français : Pierre Paulin.

Photo : 2 / 12
Fauteuil CM 195 édité par Thonet en 1958 qui met en relief les nouvelles mousses italienne de l’industriel Pirelli et un tissu révolutionnaire, le « Tessilastic » un polymère thermoplastique tissé en tube et possédant une grande élasticité. Comme pour la chauffeuse CM 194, l’usage du piétement métallique amorce une nouvelle ère de la modernité. En métal laqué, tissu, mousse, sangles et caoutchouc.

Fauteuil CM 195 édité par Thonet en 1958 qui met en relief les nouvelles mousses italienne de l’industriel Pirelli et un tissu révolutionnaire, le « Tessilastic » un polymère thermoplastique tissé en tube et possédant une grande élasticité. Comme pour la chauffeuse CM 194, l’usage du piétement métallique amorce une nouvelle ère de la modernité. En métal laqué, tissu, mousse, sangles et caoutchouc.

©Courtesy Galerie Pascal Cuisinier