A Château-Thierry, des luminaires iconiques de Serge Mouille

L’exposition « Serge Mouille, Lumières et Rémanences », retrace le parcours du créateur des célèbres « Formes Noires », mais pas seulement. A ne pas manquer, du 15 avril au 17 juin 2017.

Etudiée à l’origine pour un foyer de jeunes travailleurs à Fontenay, lampe Cocotte, pour bureau ou table, pouvant être accrochée au mur, en aluminium laqué, avec abat-jour orientable monté sur rotule. Création Serge Mouille en 1957.

L’initiative d’un éditeur

Organisée par l’éditeur actuel de Serge Mouille « Les Editions Serge Mouille », cette exposition présente une sélection des luminaires originaux du créateur, s’accompagne de nombreuses rééditions, mais aussi de créations de designers héritiers comme François Azambourg, Karl Sauvade, Paul Blame et Fred Barnley, élèves de Serge Mouille et qui travaillent également le métal. Deux élèves de Fred Barnley, Gladys Liez et Adam Ruiz sont également représentés ainsi que Michel Buffet, avec ses modèles des années 1950. Une synergie bienvenue qui montre la pérennité des recherches autour de la lumière et son fil conducteur.

Créé pour la Compagnie des Arts Français, à l’instigation de Jacques Adnet qui voulait « un grand luminaire », lampadaire à trois bras, en aluminium laqué, avec abat-jour orientables montés sur rotules. Création Serge Mouille en 1952.
Afficher la galerie
Créé pour la Compagnie des Arts Français, à l’instigation de Jacques Adnet qui voulait « un grand luminaire », lampadaire à trois bras, en aluminium laqué, avec abat-jour orientables montés sur rotules. Création Serge Mouille en 1952.
©Karl Sauvade pour Les Editions Serge Mouille

Qui était Serge Mouille ?

Elève de Gabriel Lacroix, Serge Mouille s’initie très tôt au travail du métal à l’Ecole des Arts Appliqués et débute une carrière d’orfèvre avant de devenir enseignant dans l’école qui a vu naître son talent. Et c’est grâce à une commande de Jacques Adnet, autre grand créateur, qu’il met au point son premier lampadaire à trois bras. Il le décline ensuite dans une véritable collection baptisées « Les Formes Noires » en différents modèles (suspensions, lampes à poser, appliques…). Et il rencontre les personnalités les plus importantes des années 1950 dans l’univers de l’habitat. Il est d’ailleurs exposé dans la Galerie Steph Simon, une adresse incontournable de la décoration à cette époque, aux côtés de Charlotte Perriand et Jean Prouvé. Ses recherches en métal découpé présentent une stylisation talentueuse des formes issues de la nature comme les escargots, les coquillages. Le célèbre abat-jour qui coiffe la série « Les Formes noires » reprend d’ailleurs la forme d’un sein ! Au début des années 1960, en avance sur son temps, il s’intéresse aux nouvelles sources de lumière comme le néon et crée des luminaires en forme de colonnes, dont les formes ne seront en vogue qu’à la fin des années 1970 !  

En tôle d’acier formé, appliques B206 noires renvoyant indirectement la lumière. Elles existent en version blanche ou noire avec intérieur toujours blanc. Création Michel Buffet en 1953.
Afficher la galerie
En tôle d’acier formé, appliques B206 noires renvoyant indirectement la lumière. Elles existent en version blanche ou noire avec intérieur toujours blanc. Création Michel Buffet en 1953.
©Karl Sauvade pour Les Editions Serge Mouille

Merci Claude !

Redonnant vie à l’œuvre de ce grand créateur, décédé en 1988, Les Editions Serge Mouille sont nées de la rencontre entre Gin Mouille, femme de Serge Mouille, et Claude Delpiroux, grand visionnaire récemment disparu. C’est son fils Didier qui poursuit actuellement le travail de son père dans les ateliers de Monthiers, dans l’Aisne, près de Château-Thierry, où habitait autrefois Serge Mouille. A côté des rééditions de Serge Mouille, le label Lignes de Démarcation fabrique et commercialise aussi les créations de Michel Buffet et une sélection de luminaires du designer François Azambourg.

Hommage à Serge Mouille, lampes Chapellière en aluminium martelé. Création François Azambourg en 2012.
Afficher la galerie
Hommage à Serge Mouille, lampes Chapellière en aluminium martelé. Création François Azambourg en 2012.
©Karl Sauvade pour Les Editions Serge Mouille

Contact : Le Silo U1
Pôle d’expositions temporaires
53, rue Paul Doucet
02400 Château-Thierry
Tél. : 03 23 84 87 01
Sites internet : www.le-silo.net et
www.serge-mouille.com

Avec bras à niveaux différents pour éclairer différents objets, applique multiple à 5 bras pivotants, en aluminium laqué, avec abat-jours orientables montés sur rotules. Création Serge Mouille en 1954.
Afficher la galerie
Avec bras à niveaux différents pour éclairer différents objets, applique multiple à 5 bras pivotants, en aluminium laqué, avec abat-jours orientables montés sur rotules. Création Serge Mouille en 1954.
©Karl Sauvade pour Les Editions Serge Mouille

Gracile et élégant comme un roseau, lampadaire droit simple En réédition, il est décliné en lampadaire à deux ou trois bras, en applique, en plafonnier… Création Serge Mouille en 1953.
Afficher la galerie
Gracile et élégant comme un roseau, lampadaire droit simple En réédition, il est décliné en lampadaire à deux ou trois bras, en applique, en plafonnier… Création Serge Mouille en 1953.
©Karl Sauvade pour Les Editions Serge Mouille

Créées trois jours avant l’ouverture du Salon des Arts Ménagers de février 1962 pour meubler un mur vide, Torchères dites Flammes. Création Serge Mouille.
Afficher la galerie
Créées trois jours avant l’ouverture du Salon des Arts Ménagers de février 1962 pour meubler un mur vide, Torchères dites Flammes. Création Serge Mouille.
©Karl Sauvade pour Les Editions Serge Mouille

Montés sur un socle carré, colonnes lumineuses rééditées en aluminium brossé utilisant des tubes fluorescents. Modèles Très Grand Signal, Petit Signal et Prototype de la collection Signals. Création Serge Mouille en 1961 et 1962.
Afficher la galerie
Montés sur un socle carré, colonnes lumineuses rééditées en aluminium brossé utilisant des tubes fluorescents. Modèles Très Grand Signal, Petit Signal et Prototype de la collection Signals. Création Serge Mouille en 1961 et 1962.
©Karl Sauvade pour Les Editions Serge Mouille

Avec réflecteurs Casquettes, plafonnier fixe en aluminium laqué, avec abat-jour orientables montés sur rotules. Création Serge Mouille en 1958.
Afficher la galerie
Avec réflecteurs Casquettes, plafonnier fixe en aluminium laqué, avec abat-jour orientables montés sur rotules. Création Serge Mouille en 1958.
©Karl Sauvade pour Les Editions Serge Mouille

Article publié le 20 avril 2017

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire