béton cellulaire ou parpaing

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par Invité, 8 Mai 2001.

  1. Invité

    Invité Invité

    un constructeur me propose de construire ma maison en béton cellulaire siporex, ceci au même prix qu'une construction en parpaings? que choisir? merci de vos témoignages
     
  2. Invité

    Invité Invité

    Ben s'il construit au même prix n'hésitez pas un instant! Béton cellulaire? que des avantages : poids réduit, isolation très importante (ça réduit l'isolation interieure clasique), longévité comparable au béton.
     
  3. Invité

    Invité Invité

    Attention, à ma connaissance, pour que tout soit parfait, votre constructeur devra utilser l'ensemble des éléments fournis par siporex c'est à dire, linteaux, entrevous, etc.. si il y à mélange de matériaux, ce sera autant de ponts thermiques crées. sinon, foncez en effet ça vaut le coup (surtout si votre entreprise est formée par SIPOREX)
     
  4. Invité

    Invité Invité

    "Bonjour Est il vrai qu'il n'est pas nécessaire de prévoir une isolation intérieure en cas de gros oeuvre en béton cellulaire SIPOREX ? Ma question concerne une maison dans le Sud Est de la France dans une zone ""peu gélive"". Dans ce cas, le cellulaire semble effectivement trés comparable au parpaing classique (avec toute l'isolation qui l'accompagne) en terme de coût au m2 ! Qu'en pense ceux qui ont fait construire avec ce matériau dans d'autres régions plus froides ? merci"
     
  5. Invité

    Invité Invité

    ouaip, c'est vrai, c'est pour cela que ça ne coûte pas plus cher que le parpaing classique au final.
    J'ai des amis qui ont une maison comme cela, en région lyonnaise. Tout va bien pour eux.
     
  6. arno

    arno Arnaud Sellé

  7. abbrico

    abbrico Nouveau membre

    Personnellement, il ne faut pas hésiter un seul instant, au choix entre le parpaing et le beton cellullaire, le grand gagnant est le BETON CELLULLAIRE !!!
    Ce produit est coupe feu, il résite en milieu humide, il a d'excellente caractéristique thermique et de bonne caractéristique acoustique.
    Et cerise sur le gateau, il fait gagner en surface habitable de part la non présence d'isolant et permet de réaliser des économies d'énergie, je suis aujourd'hui l'heureux propriétaire d'un pavillon en betton cellulaire et pour rien au monde je construirait en parpaing.

    Et d'ailleurs je profite de cette journée ensoleillé de RTT pour monter mon barbecue en beton cellulaire, quelle légèreté!!!et quelle simplicité de mise en oeuvre, un peu de colle et une truelle crantée...
    Allez, j'y retourne, bonne fin de journée et ne REFLECHISSEZ PAS TROP.
     
  8. jbre

    jbre Nouveau membre

    Avec une isolation par l'extérieur, ce serait encore mieux !
     
  9. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    L'isolation par l'extérieur est évidemment très bien, mais les techniques de rupteurs de ponts thermiques associées à un doublage isolation intérieure avec contre-cloison en briquette et enduit plâtre donnent des très bons résultats.

    Si vous ne trouvez pas de professionnel faisant de thermopierre (béton cellulaire) ni d'isolation par l'extérieur, rien n'est perdu pour vous.

    Pour vous en convaincre :
    http://www.citemaison.fr/Comparatif-isolation-interieure-exterieure.html
     
  10. ced87

    ced87 Nouveau membre

    Bonjour,

    le comparatif est très intéressant mais je ne comprends pas bien ce qu'est la brique de parement (brique pleine ou creuse)?

    Quel serait le résultat avec des carreaux de platre?

    D'autre part, très peu d'artisans ou de constructeurs ont des platriers pour recouvrir les briques, peut-on envisager un enduit à la chaux?

    Merci
     
  11. arno

    arno Arnaud Sellé

    Oui, l'article est basé sur l'utilisation d'une brique creuse de 5 cm d'épaisseur avec enduit plâtre.

    Avec des carreaux de plâtre, les performances sont très comparables à la briquette : capacité thermique volumique = 47 kJ/m²K avec le carreau de platre 7cm contre 44 kJ/m²K (briquette).
    Le déphasage est un peu plus faible mais tout à fait acceptable.

    Par contre, l'inconvénient des carreaux de pâtre est qu'il consomment beaucoup d'énergie à fabriquer (vraisemblablement à cause du séchage en étuve).
    L'énergie grise du mur complet passe à 211 kWh/m² avec le carreau de plâtre contre 135 kWh/m² avec la briquette et son enduit plâtre.

    Bien sûr, vous pouvez envisager un enduit à la chaux à la place de l'enduit plâtre.
     
  12. ced87

    ced87 Nouveau membre

    Merci pour les calculs!

    Bizarre en effet pour l'énergie grise... y'a plus qu'à trouver un constructeur ou un artisan qui accepte de ne pas doubler les murs en placo....
     
  13. berriere

    berriere Membre

    Bonjour,

    peut-on envisager d'isoler un mur en béton cellulaire type "siporex" ?
    Quelle serait la solution idéale isolation intérieure, isolation extérieure et quel type de matériau isolant
    quel inconvénient à utiliser le complexe isolant "pregymax 32" (10cm de polystirène + 1cm plaque de platre) collé sur du siporex
    merci
     
  14. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    Non, ce n'est pas une bonne idée.

    Si vous isolez un mur en béton cellulaire :

    - soit vous faites un doublage intérieur et en cas d'utilisation de plaque de plâtre, vous perdez l'avantage de l'inertie (maison plus chaude en été)

    - soit vous faites une isolation par l'extérieur et là vous tombez sur le peu de prefessionnels qui le font, avec des prix élevés de pose et de parement extérieur (enduit de façade).

    D'une manière générale, je vous déconseille l'utilisation de complexe de doublage en plaque de platre pour isolation par l'intérieur.

    Pour de meilleures performances, visez des blocs de béton cellulaire plus épais : 36,5 cm (... voire 50 cm pour les maisons basse consommation).

    voir notre dossier : en quoi construire les murs de votre maison
     
  15. berriere

    berriere Membre

    Merci arno,

    mais alors comment obtenir une enveloppe avec un facteur U < 0,15 W(m²K)
    caractéristique d'un maison passive en utilisant le béton cellulaire ?

    En allemagne c'est un matériau très utilisé et ils sont précurseurs en maison basse consommation d'énergies , connaissez-vous leurs méthodes constructives ?

    le professionnel du siporex me conseille en revêtement intérieur du BA13 ou du fermacell collé sur le béton cellulaire pour éviter les micro fissures d'un révêtement plâtre ou chaux appliqué directement sur le siporex
    Qu'en pensez-vous ?

    Pour l'isolation par l'extérieur quel est le matériau le plus intéressant pour avoir une finition crépi ?
    merci
     
  16. arno

    arno Arnaud Sellé

    Les allemands qui réalisent des maisons passives en Siporex prennent maintenant des blocs de 50 cm de profondeur (ils sont moins épais pour pouvoir être manipulés facilement).

    Ces blocs doivent maintenant être disponibles en France (ils ont été annoncés au batimat 2007 sous le nom de blocs bio climatisants)

    Pour le BA13 ou Fermacell, c'est possible mais un peu moins bon au niveau hygroscopie, acoustique et énergie grise.
     
  17. berriere

    berriere Membre

    Merci pour l'information
    Malgré les affirmations de Xella leur bloc thermopierre en 50cm d'épaisseur ne remplit pas les caractéristiques d'un mur maison passive suivant la définition du Passivhauss
    U de 0,198 W/m²K alors que le maximum exigé pour une maison passive est de U = 0,15 W/m²K
    N'est-il pas plus intéressant de rester sur une épaisseur moindre (30cm par exemple) et compléter par une isolation extérieure performante pour arriver au U < 0,15
    L'isolation du béton cellulaire par l'extérieur est-elle envisageable ? Y a t-il des isolants certifiés ?

    La société allemande GREISEL propose des blocs de béton cellulaire épaisseur 50cm qui avoisine un U de 0,11 certifiés passivhauss malheureusement ils ne sont pas encore disponible en France
     
  18. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    Quitte à se casser la tête à avoir un enduit sur autre chose qu'un bloc de construction je vous conseillerais plutôt d'opter pour un système de maison à ossature, le cas échéant avec du bois massif côté intérieur. Vous aurez alors de murs aussi performants et moins épais.

    Vu de ce que je connais actuellement, un procédé intéressant est le LignoTrend distribué en France par Objectif-Bois. Cette société importe ce produit allemand et le distribue à des charpentiers.

    Le produit est basé sur des panneaux de bois massif rainurés (gaines électriques) et permettant de consommer moins de bois. Côté extérieur, des entretoises permettent de loger un isolant comme de l'ouate de cellulose (plusieurs épaisseurs possibles).
    Il suffit alors d'un panneau avec un enduit respirant posé sur un grillage d'accroche type nergalto.

    De toute manière, si vous optez pour une maison passive, il serait dommage de ne pas demander le label BBC effinergie.
    Les organismes de contrôle sont le Cequami si votre prescripteur est un constructeur NF ou bien Promotélec si votre prescripteur est un archi, maître d'oeuvre ou autre.

    Effinergie va bientôt sortir son guide "réussir son projet effinergie) et en attendant vous avez ce document :
    http://webzine.cstb.fr/file/rub1_doc539_4.pdf

    Donc pour viser ce label, vous aurez besoin d'une étude thermique et si vous avez de bonnes perfos par ailleurs (pompe à chaleur sur l'air extrait de la VMC par exemple) peut-être que des murs en béton cellulaires de 50 cm pourront être suffisants.

    Voici une étude sur les systèmes de chauffage compacts fait par un PREBAT.

    L'étude montre que les industriels allemands ont une bonne longueur d'avance et on trouve même certains de ces produits sur Ebay !
    http://search.ebay.de/_W0QQsassZzulufisch
    http://stores.ebay.de/memos-hausladen
     
  19. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    à propos des enduits chaux et plâtre sur le BC, il arrive en effet qu'il y ait parfois des soucis de faïençage. C'est dû, je pense pour une grande partie, au fait que le matériau absorbe très rapidement l'eau du mortier.

    J'ai en projet de tenter un gobetis fibré avec de la paillette de lin pour créer une rétention d'eau (et peut-être aussi agrémenté de colle cellulosique) ainsi que d'en introduire dans le corps d'enduit pour "l'armer" et donc éviter ces phénomènes... à suivre donc les résultats de l'expérience...
     
  20. berriere

    berriere Membre

    merci beaucoup pour toutes ces infos
     

Partager cette page