débat : chauffage au sol ou radiateurs?

Discussion dans 'Isolation / Maison Passive / BBC / RT2012' créé par Invité, 16 Juillet 2001.

  1. pepa

    pepa Membre

    Merci Arno pour votre réponse. J'ai bien compris que cela ne peut être qu'une solution plutôt provisoire mais je voulais savoir, dans cette hypothèse, si une chaudière uniquement électrique, puisque je ne pense pas que le gaz sera possible, peut être satisfaisante pour un plancher chauffant eau chaude et quel type de chaudière.

    D'autre part, concernant la pompe à chaleur, je vais me renseigner car j'avoue que je me mélange les pinceaux entre pompe à chaleur, géothermie et clim reversible.

    Merci à vous.
     
  2. elguevarito

    elguevarito Nouveau membre

    en ce qui concerne la chaudier electrique,pas de probleme sur un fonctionnement plancher chauffant :GRETEL fabrique ce type de chaudiere ,point de vue economie je ne suis pas sur que ca vaille le coup!d'une part lors du choix de la chaudiere ,il faut savoir si on a le triphaseou le mono,si vous voulez equiper la chaudiere avec une regul et donner le type de fonctionnement: radiateurs ou plancher!en ce qui concerne les boues il s'uffitt d'equiper le circuit d'un peau anti boue sur le circuit plancher chauffant !en ce qui concerne la pompe a chaleur la clim reversible et la geothermie la on ne part dans le meme type chauffage et surtout de budget!
     
  3. alagna

    alagna Membre actif

    Je vais parler mardi prochain avec le patron d'une boite qui offre des solutions chauffage au sol plus solaire en principal, et poele/chaudiere à granulé en complément. Je vous raconterai!! Le budget risque d'être prohibitif je crains, même si ils seraient interessés par faire une installation "pilote" et me faire beneficier d'une ristourne en échange...
     
  4. arno

    arno Arnaud Sellé

    Pour avoir monté moi-même un chauffage solaire à Toulouse sur une maison de 1997 (peut-être un article un jour sur Citémaison ...), je dirais que je suis globalement très content du dispositif mais il faut dire que sur les 4 mois à jours les plus courts de l'année, c'est surtout la présence du ballon tampon entre la chaudière et le circuit de chauffage qui fait baisser la consommation de gaz.

    Le chauffage solaire présente un intérêt pour les régions à hivers longs, froids et ensoleillés, donc typiquement en altitude, Alpes et Pyrénées.

    En plaine et en construction neuve, il vaut bien mieux investir le coût du chauffage solaire dans une meilleure isolation de maison et dans de bonnes menuiseries extérieures.

    Deux mots pour finir :

    - un chauffage solaire doit impérativement avoir un dispositif pour être auto-vidangeable. Sinon, en été vous allez avoir des surchauffes qui vont dégrader prématurément l'eau glycolée ... avec alors des risques de gel en hiver. (solution alternative : monter sur le toit et mettre un voile d'ombrage de maraicher sur les capteurs entre mi mai et mi septembre).

    - même sur une maison très bien isolée, le chauffe-eau solaire garde tout son intérêt et c'est un bon moyen pour obtenir le label BBC.
     
  5. alagna

    alagna Membre actif

    J'ai vu de mon coté "Nature Energie", basés à la Mure (38), pour une solution chauffage au sol et ECS avec capteurs solaires et poele à granulé. Séduisant, je pense aussi sérieux. Nous n'avons pas franchement parlé prix, mais en gros, en tres gros entre 15 et 25 kE pour ECS plus chauffage de 140 m2 de dalle (70m2 par etage); distribution non comprise.Par contre, leur systeme n'est pas vidangeable, ils mettent en avant le fait d'avoir tres peu d'eau glycolée dans le circuit, 2 à 3 fois que dans les capteurs classiques. De fait, ils disent se moquer de savoir si celà entre en ebullition ou pas, il y a un vase expenseur pour gerer delà. Je ne suis pas capable de porter un jugement là dessus.
     
  6. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour Alagna,

    Connaissant vos autres messages, je sais que vous êtes en construction neuve.

    Dans le neuf, avec une bonne orientation sud et une bonne isolation (type maison passive), quand il fera soleil, votre maison sera chauffée gratuitement.

    Avec ce niveau d'isolation, le chauffage solaire ne s'impose plus du tout (voir l'article
    La fin du chauffage traditionnel)

    Pour ce qui est des poêles à granulés, ils sont en 1er lieu conseillés pour les personnes avant des maisons anciennes non isolées et voulant passer au renouvelable, sans passer par l'étape préalable d'isolation (je ne dirais pas ce que j'en pense).
    Si vous prévoyez une maison basse consommation, alors même avec un chauffage à bois bûches, vous aurez très peu de quantité de bois à manipuler et donc ce ne sera pas une contrainte.
    P.ex. une maison de 150 m² avec un besoin de chauffage à 20 kWh/m².an => cela fait seulement 2 stères de bois par an.
    Pour diminuer encore le contrainte vs confort, vous pouvez opter pour un poêle de masse ou un insert placé dans un mur de refend lourd.


    Sinon, concernant les chauffages solaires non vidangeables, il y a deux problèmes :

    1) celui de l'éventuelle surpression. Elle est facilement gérée par un vase d'expansion de taille adaptée comme l'a souligné le vendeur.

    2) celui de la détérioration du glycol à cause des ébullitions fréquentes. Au bout de 3 à 4 ans, le glycol assure de moins en moins sa fonction d'antigel.
    Et l'hiver rigoureux suivant, ça fait "clac" dans les capteurs. Vu le prix des engins ....
     
  7. pepa

    pepa Membre

     
  8. alagna

    alagna Membre actif

    Merci Arno, je n'avais pas vu l'importance du systeme vidangeable sous cet angle là, celà parait effectivement bien imortant.Concernant le chauffage d'une maison neuve bioclimatique (mais pas passive, je n'aurais pas le moyens de mettre 40cm de cellulose...), on peut donc partir sur une solution sans chauffage au sol? Parce que une fois la dalle et la chape coulée, c'est trop tard...o)
    QQ petites questions :
    1) Existe-il des poeles à bois qui tiennent vraiment pendant la nuit, sans se reveiller gelé au petit matin? Il y a beaucoup de modeles qui revendiquent 10h...mais je n'y crois pas trop, suite à qq retours d'expériences d'amis.
    2) Quelle solution pour les chambres, la salle de bain, si on n'a as le chauffage au sol? Le seche serviette parait difficilement contournable, mais quid pour les chambres? On est obligé de souscrire à EDF et aux panneaux rayonnants et autres, non?
     
  9. arno

    arno Arnaud Sellé

    Oui , si vous faites une maison bioclimatique et non pas passive, mettez quand même le plancher chauffant.

    Pour les retours d'expérience d'amis par contre, prendre en compte le niveau d'isolation de leur maison par rapport à celle que vous aurez. Mais c'est vrai qu'un bon poêle de masse c'est de l'odre de 5000€ si je ne m'abuse et tout le monde n'aime pas le look.

    Pour les chambres (à l'étage je suppose) ,si l'étage est bien isolé sous les combles (30cm d'isolant avec un film freine vapeur étanche à l'air et bonne liaison entre ce film et mes murs) alors pas de plancher chauffant nécessaire.

    Pour les salles de bain, le sèche serviette (mixte dans ce cas) est une solution intéressante.

    Autre idée possible, prendre un poêle à bois (bûches) permettant de chauffer le circuit d'eau du plancher chauffant. C'est tout le plancher qui sert d'inertie thermique pour le poêle ... et s'il s'avère que cela s'avère trop contraignant en terme de chargement de bois, vous faites au bout de 2 ans une géothermie (verticale et non à air car vous habitez en altitude) en profitant de la TVA à 5,5%
     
  10. arno

    arno Arnaud Sellé

    Si vous voulez faire dans l'écologie, tout chauffage électrique direct (et donc chaudière électrique incluse) est à proscrire car le cycle complet énergie primaire -> centrale -> ligne électrique -> radiateur a un rendement très mauvais. Par contre, cela a l'avantage par rapport à des convecteurs de changer de source d'énergie ensuite (par exemple dans le neuf, 2 ans après la construction quand la TVA est à 5,5%
     
  11. pepa

    pepa Membre

    Merci pour votre réponse.

    Oui je voudrais bien, dans l'absolu, faire de l'écologie mais j'ai un problème de budget malheureusement et techniquement je ne pourrai pas avoir le gaz. Ces contraintes sont importantes alors je me demande si dans ma rénovation/extension quelle serait la meilleure solution

    Plancher chauffant eau alimenté par chaudière électrique ?
    Plancher chauffant eau alimenté par Poëlle à bois ?
    Plancher chauffant chaudière + poëlle en complément ?

    Question de cohérence et de budget, j'avoue que je m'y perds.

    Merci pour vos conseils avisés.
     
  12. citémaison

    citémaison Administrateur

    Plancher chauffant eau alimenté par chaudière électrique ?
    >>> pas intéressant ni financièrement, ni écologiquement. Peut-être considéré comme une solution d'attente avant de pouvoir bénficier de la TVA 5,5

    Plancher chauffant eau alimenté par Poêle à bois ?
    >>> oui pour les maisons assez bien isolées (besoins de chauffage entre 15 et 30 hWh/m².an voir notre étude comparative). Sinon, pour les maisons moins bien isolées, le fait de devoir charger souvent du bois peut devenir rébarbatif à l'usage.

    Plancher chauffant chaudière + Poêle en complément ?
    >>> solution viable pour les maisons conventionnellent isolées (pas plus que le minimum réglementaire).
     
  13. maici46

    maici46 Membre actif

    Bonjour : Pour le choix d'un chauffage, il me semble qu'en ce qui concerne le chauffage au sol, c'est un très bon choix en région froide, fortes gelées, par contre dans des régions tempérées au climat doux, je pense que c'est moins valable.

    De plus, si on utilise un poêle, l'inertie du chauffage au sol est un peu gênante, à cause du temps de réponse plus long aussi bon en montée qu'en baisse de température.

    Et aussi on est obligé de laisser en température constante, on ne peut pas réduire la température lorsqu'on est au travail par exemple, toujours pour la même raison.
     
  14. farmer

    farmer Membre connu

    Cetes un chauffage par le sol a de l'inertie en fonction de l'épaisseur de béton qui recouvre les tuyaux mais c'est clair il apporte un grand confort par rapport aux radiateurs et enciore plus par rapport aux convecteurs qu'ils soient à eau ou électrique. ceci est vrai d'autant plus que la pièce est haute. C'est plus économique que le radiateur car la température affichée au thermomètre est rarement celle qui est ressentie par les occupants en effet cette température ressentie est pratiquement une moyenne entre les températures des parois(sol plafond compris) et la température affichée.On peut avoir 23 au thermomètre et avoir un sentiment de froid et 19 et ^tre bien.Le chauffage sol contribue à ce bien être mais aussi la température des murs et des fenêtres ce qui veut dire BONNE ISOLATION de plus murs ou fenêtres froids:résultat convection de l'air dès un écart de 3 à 4° et encore une raison de plus pour isoler.On peut avoir une régulation pièce par pièce en ralisant un chauffage sol non conventionnel(épaisseur mini)on peut faire un léger abaissement en tenant compte de l'inertie du béton:la pente sur la régule
     
  15. farmer

    farmer Membre connu

    Quand les capteurs sont vides il ne risque pas de geler.Ne pensez vous pas qu'il est préférable de changer l'eau glycolée tous les 4 -5ans plutôt que d'avoir des problèmes d'évacuation de calories en été et là ça ne fait plus clac mais çà fume!!!
     
  16. farmer

    farmer Membre connu

    N'oublie pas qu'un chauffage sol( voire leDTU)n'aime que les températures dites basses. Le bois c'est possible avec un ballon tampon important et ensuite classique vanne mélangeuse motorisée.Pour l'écologie la chaudière électrique c'est pas le pied de plus bien voire les caractéristiques des sorties températures risque de condensation aux mises en route.Mets donc une pac aérothermie la note électrique est divisée par 3 à 4 et mieux super isolation
     
  17. ABC CLIM

    ABC CLIM Nouveau membre

    Bonjour,

    Le couple plancher chauffant , pompe à chaleur est idéal pour une construction neuve, bien isolée.Que celle-ci soit une PAC géothermique (idéalement) ou aérothermique compte tenu des progrès au niveau régulation , fiabilité et rendement des compresseurs inverter, les critiques sur ce type de matériels sont de moins en moins d'actualité ..Enfin c'est mon avis.

    Quant au plancher chauffant si celui-ci est bien calculé et réalisé selon les règles de l'art il permet un confort appréciable, la répartition de chaleur est homogène, la différence de température entre le plafond et le sol étant faible.
    N'oublions pas aussi que les conditions climatiques changent dans nos pays tempérés.
    Bien entendu ce type de chauffage quelques inconvénients d'abord l'inertie ou temps de mise en régime du plancher, mais cela reste selon moi acceptable, par contre le prix du matériel et de l'installation reste un frein...mais compte tenu des économies réalisées à l'exploitation...cela reste une bonne affaire.
     
  18. joe78

    joe78 Nouveau membre

    Salut

    J’ai fait plusieurs recherches par internet, et je trouve que www.visseo.be est le meilleur, je te propose de le voir pour trouver ce que tu veux, leur technicien peut vs aidez et vs propose des conseils.
     

Partager cette page