largeur standard des marches d'escalier

Discussion dans 'Suivi / Devis / Normes' créé par Invité, 28 Mars 2001.

  1. Invité

    Invité Invité

    Bonjour, Pour monter à l'étage, il nous a été fait un escalier en beton dont les marches seront couvertes par un carrelage. Le nez de marche sera en bois. Le constructeur nous affirme que la largeur standard d'un marche finie est de 25 cm. Cela me semble un peu juste. qui peut me répondre ?
  2. Invité

    Invité Invité

    La règle en ce qui concerne les dimantions des marches est simple;
    iI faut que 2h+g= entre 60 et 64
    h=hauteur g=giron
    pour un giron de 25 il faut que la hauteur soit de 62-25/2=18.5cm
    Cela me parais un peu trops je pense qu'il faudrait un giron de 28cm environ
    A+ PAINARD
    PS: je suis un proffessionnel du batiment
  3. bidouille

    bidouille Nouveau membre

    je recherche la norme pour la construction d'un escalier type meunier à poser à l'exterieur d'un bâtiment

    merci
  4. arno

    arno Arnaud Sellé

    Bonjour,

    Les normes relatives à la conception des escaliers sont les suivantes :
    - NF P 01-012 Dimensions des garde-corps (Règles de sécurité relatives aux garde-corps et rampes d'escaliers)
    - NF P 06-001 Base de calcul des constructons

    Ces normes complètent l’article R 111.15 du C.C.H. du code de la Construction et de l’Habitation qui indique notamment que les garde-corps des balcons, terrasses, galeries, loggias doivent avoir une hauteur d’au moins 1 m (mais que cette hauteur peut être abaissée jusqu’à 0,80 m au cas où le gardecorps a plus de 0,50 m d’épaisseur).

    Cette norme est téléchargeable sur boutique-normes.afnor.org moyennant la "modique" somme de 55 €.

    Par ailleurs, en terme d'accesbilité aux handicapés, il y a actuellement l'arrêté du 17 mai 2006, mais qui ne régit pour l'instant que les bâtiments collectifs.
  5. chasspar

    chasspar Nouveau membre

    Bonjour,
    L'accès au parking dans ma résidence est un escalier hélicoïdal, de largeur 90cm de mur à mur, avec un giron de 14.5 à 24cm (en calculant à partir de 60 cm de part et d'autre) et une seul main courante. L'expert mandaté pour vérifier cet escalier a conclu que l'escalier était aux normes. Est-ce normal? Quel recours peut-on faire sinon?

    Merci de vos réponses.
  6. michael

    michael Nouveau membre

    Quelqu'un peut il me dire s'il y a des normes de largeur minimale de marche pour des escaliers de parties communes dans des immeubles anciens ? Si oui, quelles sont-elles ? 80 cm (pour un escalier helicoidal) ?
    Merci
  7. oliviermichel

    oliviermichel Nouveau membre

    @Michael : je me relis. En fait tu veux la largeur de travée. D'après le même lien ci-dessous, 60 cm est le "minimum vital" ; mais entre 80 et 90 cm, ça commence à être confortable...

    J'envoie quand même le calcul que j'avais commencé à rédiger...

    "
    La Loi de Blondel ne suffit pas à définir le confort de l'escalier.

    D'après http://www.escamania.fr/spip/spip.php?page=template&id_article=72 il faut aussi h/g n'importe comment dans leur site, pas grave on comprend l'idée).

    Si ton escalier est tournant, tu dessines l'axe des marches, en arc de cercle depuis la partie droite d'escalier (mi-chemin entre les deux cloisons) et tu comptes en somme de girons la longueur obtenue.

    Par exemple, moi j'ai un escalier de pavillon, qui relie le garage au rez-de-chaussée 3 m 000 plus haut.
    La cage d'escalier est composée de deux couloirs l'un 0,90 et l'autre 0,75 de large, j'arrête donc la cloison du tournant à 0,75 du mur opposé. La longueur de cloison est ainsi 2 m 000 depuis la porte.

    Depuis la porte d'étage, je fais dans la cage un palier de 0,90 (palier carré, puis on descend n girons (n+1 contremarches) de hauteur h, giron g à l'axe), sur une longueur horizontale de 2-0,90.
    Puis au tournant quelque marches : q girons, q+1 contre-marches de la même hauteur h et de giron g à l'axe (sinon, si ça changeait, tu imagines la surprise du piéton au virage !), sur un diamiètre de 1 m 000 soit un arc de pi/2 = 1,571 mètre.
    Puis, partie basse, pareil, p marches : p girons, p+1 contre-marches.

    Soit au total un dénivelé de n+p+q+1 hauteurs x h = 3 m 000
    Une longueur horizontale parcourue de n+p+q girons x g = (2-0,90)+1,571+(2-0,75)=3,921 m

    J'appelle N=p+q+n (sachant que je vais réattribuer des valeurs proportionnelles pour chacun d'eux une fois N obtenu).

    J'ai Ng=3,921
    Nh+h=3,000
    2h+g=64,8 (formule de Blondel)

    Si j'ai de la place, il faut h/g<0,78

    Je calcule, je trouve un h/g très confortable : j'ai g/h~Ng/(N+1)h=3,921/3=1,307 d'où h/g=0,7651.
    Or 2h+g=0,648 (oui je suis en mètres)
    D'où 0,648=2h+g = 2x0,7651g+g (j'ai remplacé h par 0,75g) = 2,53g (je laisse tomber les dizièmes de millimètre maintenant...
    D'où g = 0,648/2,53=25,61 cm et h = 0,7651g = 19,6 cm

    Partie haute
    ng=(2-0,90)=1,10 (pour mon cas particulier d'escalier, tout dépend du plan de ta maison) d'où n=4,295
    Tournant en colimaçon
    qg=1,571 d'où q=6,13
    Partie basse
    pg=1,25 d'où p=4,88
    Soit un total de 15 marches (15 girons et 16 contremarches, courant en bâtiment).

    Vérifions, à cause des arrondis :
    15 girons de 25,61 cm = 3,8415 mètres (au lieu de 3,921 ; erreur de 8 cm ; sur 15 marches, ajouter 0,53 cm par marche dans son axe : g=26,14 cm)
    16 hauteurs de 19,6 cm = 3,14 mètre (au lieu de 3,00 ; erreur de 14 cm ; enlever 0,875 cm de hauteur pour chaque marche : h = 18,73 cm)

    Ainsi 4 girons dans la partie droite supérieure, de 26,14 cm de giron et 18,73 cm de hauteur,
    6 girons dans la partie tournante, de 26,14 cm de giron à l'axe et 18,73 cm de hauteur,
    5 girons dans la partie droite inférieure, de 26,14 cm de giron et 18,73 cm de hauteur,
    nous font donc une longueur totale de 15 x 26,14 = 392,1 (ok) et une hauteur totale de 16 x 18,73 = 299,7 (bon à 3 mm près, ça fait 3 mètres ; on a quand même fait des marches au tiers de millimètre de hauteur...)
    Blondel : 2h+g=63,6 on est bien entre 60 et 64,8
    Confort : h/g=0,7165 plus que confortable (cela l'aurait été moins si j'avais supprimé les marches tournantes pour avoir un palier droit entre deux volées).

    Calcul un peu tâtonnant (à cause du (n+1)/n assimilé à 1 au départ) puiqu'on obtient une valeur nominale puis une corrective, mais satisfaisant.

    Reste à savoir ce que j'aurais fait si j'avais trouvé dès le départ une valeur d'inconfort pour h/g...
    Puisque j'ai déjà dessiné les cloisons de mon premier étage, je crois que j'aurais prolongé la cage d'escalier dans le garage (pas de problème pour les structures puisque mes poteaux, poutres et murs ne passent pas par là...

Partager cette page