refaire un sol de tommettes au 1er etage

Discussion dans 'Second oeuvre' créé par Ayest, 1 Janvier 2009.

  1. Ayest

    Ayest Membre

    Bonjour à tous pour mon 1er message sur ce bon forum.

    Je rénove l'appartement que je viens d'acheter qui se situe au 1er etage d'un vieil immeuble en brique (bati en 1802). Le rez de chaussé est un vieux local non habité 95% du temps (donc non chauffé, et probablement en tres mauvais état).
    Je vais refaire l'electricité (complete), un peu de plomberie pour installer une douche, et un WC, refaire le sol et l'isolation (sol compris).

    J'aurais besoin de conseils pour le sol. Actuellement, il est constitué d'un lino collé sur des tommettes probablement posé sur un mélange sable chaux. En dessous, il y a un plancher posé sur des poutres en bois et des solives auxquelles, je n'ai pas accès. Le sol est enfoncé (cuvette), il y a quelques tommettes cassés.
    Pour refaire le sol, j'ai envisagé jusque là plusieurs options :
    1. Installer un parquet sur lambourde sur le sol existant : avec des calles, on pourrait alors rattraper les irrégularités du sols. Ca permettrait également de passé les gaines electriques. Dans ce cas, devrais-je faire un réagreage en dessous. L'inconvénient est que le sol va remonter d'un dizaine de centimetre (porte, etc.). L'avantage est qu'on ne touche pas à ce qui existe dejà.
    2. Enlever le lino et les tommettes, et niveler le mélange sable-chaux existant et refaire un revetement par dessus (parquet sur lambourde ?).
    3. Tout enlever lino, tommette, sable et chaux. Ca permettrait de voir l'etat du plancher, et de le renforcer s'il y a besoin. Dans ce cas, je ne sais pas ce qu'il faut mettre ensuite pour faire le sol ; est-il obligatoire de faire une chappe de béton (allégé), ou peut-on envisager une autre solution (couche d'ilosant, puis parquet par exemple). ?

    J'habite en centre-ville, et l'accès motorisé à l'appartement n'est pas possible.

    J'ai lu les autres messages très intéressant, et je suis assez curieux de connaitre votre avis.

    Merci pour ce forum en tout cas

    et bonne année !

    David
     
  2. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    ce qui m'ennuie c'est que le sol soit enfoncé. Ca laisse penser que les solives porteuses sous le plancher ont cédé. S'appuyer la dessus pour refaire un sol me paraît bien risqué.

    Il devrait être assez facile de retirer le lino, les tomettes et la chape pour avoir accès à ce plancher et voir de quoi il s'agit dessous donc la solution 3. Quitte ensuite à opter pour soit la solution 1 en encastrant les lambourdes dans le mur pour les désolidariser du plancher, en isolant avec un matériau sec et en récupérant les tomettes (qui trouveront preneur), soit, selon donc l'état du support, une chape allégée chaux chanvre (pour isoler) et la repose des tomettes.
     
  3. Ayest

    Ayest Membre

    hum... c'est ce que je crains aussi ; j'espérais une réponse du type "c'est normal que le sol soit enfoncé dans une structure de cette age".
    Bon, ben y a plus qu'a s'organiser pour évacuer tout ca...

    Après, je ne pense pas remettre les tommettes partout, notamment dans la chambre et dans le sejour.
    Merci pour la réponse.
     
  4. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    pardon !!! :) Mais non, le support est essentiel et en l'occurrence, il faut confirmer sa tenue quitte à alerter le proriétaire de la cave pour avoir un accès par dessous.

    Pour ce qui est des tomettes, pas de souci... elles se récupèrent fort bien à un bon prix...
     
  5. Ayest

    Ayest Membre

    Alors, j'ai décollé le lino pour découvrir les tommettes, et leur état. Ce sont des carreaux de 25cm de coté. Le sol était vraiment inégale, et la personne qui a installé le lino a mis pas mal de colle, sans doute pour lisser les irrégularités : pas mal d'huiles de coudes en perspective pour les récupérer !

    En décollant le lino, je me suis apercu qu'il y aurait un problème pour tout enlever le sol existant : les cloisons (constituées de briques pleines de 5cm d'épaisseur posées sur chant) portent sur le sol en tommettes ! J'aurais voulu éviter de toucher au cloison existante (notamment parcequ'elles peuvent être devenues un peu porteuses, et pour ne pas toucher au plafond).

    A votre avis, est-ce que c'est possible de démonter le sol, en en laissant une partie qui soutiendrait la cloison ? Ou une autre possibilité (mettre des calles en dessous...) ?

    Merci pour vos avis,

    David
     
  6. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    vous pouvez toujours découper les terres cuites le long des cloisons à la meuleuse.
    Il faut tout de même vérifier que ce n'est pas, justement, à ce niveau là que le plancher fait cuvette...
     
  7. Ayest

    Ayest Membre

    Hmmm, j'ai bien peur que le "sable" qui se trouve en dessous ne soit pas suffisamment meuble pour supporter le cloison.
    Bon, je vais tenter d'enlever le sol, en m'approchant doucement de la cloison, par le milieu de la cloison. D'enlever le sable qui se trouve dessous sur enrion 50cm de large, en comptant sur le fait que la cloison va s'appuyer sur le reste du sol encore en place, et remplacer ce trou sous la cloison par une piece de bois (solive ou lambourde).
     
  8. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    ce serait plutôt un sable trop meuble. Il me semble qu'il suffirait de préparer un mortier à la NHL 5 qui "ferme"le découpage au fur et à mesure.
     
  9. Ayest

    Ayest Membre

    Bonjour,

    On m'a envoyé le message suivant. Comme il concerne les meme travaux, je me permets de le poster sur ce forum, ainsi que ma réponse suivante :

    -------------------------------------------------------------
    Avez-vous pris une décision concernant vos tomettes se trouvant sous la cloison ( devenue porteuse ) et qu' avez - vous opté comme solution finale ?
    Il se trouve que votre entretien avec Calypso m'a beaucoup intéressé parce que nous sommes confrontés exactement à la même situation : même type de sol, mêmes tomettes posées sous des cloisons devenues porteuses, mêmes cuvettes ici et là avec des tomettes qui s'ébrèchent petit à petit. Que faire donc si en décaissant tomettes plus mortier, les cloisons ne reposent plus sur quelque chose de costaud !
    Est-ce de la compétence d'un carreleur si on opte pour de la restauration ?
    J'espère que vous pourrez m'apporter votre lumière à notre problème. Les plafonds du rez de chaussée sont en torchis peints et sont très marqués, quelques fissures peu profondes, bombement ici et là bref, pas un beau plafond bien lisse. Le sol de l'étage y est-il pour quelque chose ?.Cette maison de 1830, acquise depuis peu nous fait découvrir les vieux materiaux et techniques que l'on souhaite respecter au mieux.
    -------------------------------------------------------------

    Bonjour,
    Etant donné la situation (copropriété), j'ai fait appel à plusieurs professionnels, pour l'instant, aucune décision n'a été prise. Il y a eu notamment un artisan spécialiste en rénovation de "batiment historique". Il m'a dit qu'en enlevant l'existant (tommettes + ancienne dalle chaux), on enleverait beaucoup de poids. En conséquence, il est probable que les poutres qui soutiennent la structure vont se "détendre" et cela peut occasionner des dégats dans l'appartement en dessous (ex. : creation d'un espace au dessus des cloisons, plafond abimé...). Sa solution qu'il ma proposé consiste à charger la structure au fur et à mesure qu'on la decharge, c'est à dire monter les matériaux nouveaux dans l'appartement au fur et à mesure que l'on enlève l'existant. Il me conseille de charger avec le meme poids que l'existant : un béton fibré ferait l'affaire. En ce qui concerne le problème des cloisons posées sur les tommettes existantes, il me dit qu'il faut "injecter" du beton desssous petit à petit : c'est à dire qu'on dégage 50cm de large sous la cloison, qu'on remplace par du beton, et on recommence à coté. Montant du devis pour un appartement de 45m^2 : 13000 euros (HT) (dont 4300 euros de fourniture et pose de carrelage en terre cuite)...
    L'autre entreprise que j'ai vue ne m'a pas du tout parlé de problème de possibilité de dégat dans l'appartement du dessous, et me propose de refaire un nouveau plancher sur le sol existant à base de dalle en ctbh (3000euros HT, mais il n'y a pas de finition, +1000euros de location de benne pour les dechets, la dépose du sol existant n'est pas compté).
    Voilà ce que je peux dire. Pour l'instant, je pars plutot sur la deuxième solution, notamment parcequ'il y a beaucoup d'autres travaux dans l'appart (elec, plomberie...) et que l'entreprise en question s'occupe de tout : c'est particulièrement intéressant dans mon cas de figure (rénovation compliquée en centre ville). Cette entreprise m'a l'air serieuse et j'espère qu'elle n'aurait pas négligé les risques sur l'appartement en dessous. J'ai eu un 1er devis, et on doit en discuter en détail la semaine prochaine, ca sera l'occasion d'en parler, et de parler plus clairement du problème des cloisons.
    Dans votre cas, vu l'etat du plafond au rez de chaussé, je dirais que vous ne craignez pas de l'abimer...
    En ce qui me concerne, j'ai commencé à enlever les tommettes... :)
     
  10. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    bien !!! Nous suivrons ces travaux avec plaisir Ayest !!!

    Mr l''interlocuteur, auriez-vous une photo de ces plafonds en torchis qu'on puisse dire si les irrégularités sont dues à l'application d'origine ou à des déformations ?
     
  11. Dinky

    Dinky Nouveau membre

    Bonjour
    je me trouve dans une situation assez proche de la votre.
    je viens d'acheter sur nice dans du vieux nicois. un petit apart datant de 1930.
    je suis dans le méme cas de figure au niveau du sol, plancher solives et latte avec patte sablée sous tomettes exagonales

    quand je plante un burin pour lever une tommette c'est la chappe qui s'échappe....

    mais un de mes problémes et que le voisin du dessous est sourd comme un pot et qu'il n'est pas equipé d'un sonotone...

    donc comment puis je m'isolé phoniquement en méme temps que je reconstruit et renforce ce sol sableux...

    ps:j'ai une photo, mais j'ai aucune idée de comment l'uploader sur ce site....

    à bientôt pour vos reponces

    seb
     
  12. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    ooops... j'avais râté ce post ! excuses !

    pour la photo, envoyez-la moi sur mon courriel, je m'en chargerai.

    pour isoler, il suffit de refaire une chape en y introduisant un isolant performant de type liège.
     
  13. Syl21

    Syl21 Membre

    Bonjour à tous,

    et bien ça alors! Moi aussi je viens d'acquérir un appartement ancien, avec le

    même type de pose de tomettes, je me sens moins seul.

    Je voudrai savoir où en sont mes congénères dans leurs travaux et s'ils

    peuvent m'aider dans un choix de rénovation de plancher.

    J'avais vaguement une idée, celle d'enlever les tomettes, la moitié de sable

    (uniquement pour limiter la quantité de gravats), grillager et couler une chape

    légère.

    Merci!
     
  14. Ayest

    Ayest Membre

    Bonjour,

    me revoilà quelques mois plus tard, et je dois dire qu'a la relecture de mon 1er post, je m'aperçois que toutes ces questions sont loin derriere moi. Finalement, une fois que la décision est prise : en avant !

    Alors, j'ai opté pour une dépose complète complette de tout le sol : tommettes, et beton de chaux qui se trouve dessous. Cela a representé environ 5 tonnes de marchandise pour 45 m2, et une quinzaine de voyages en twingo pour evacuer tout ca. Merci à mes neveux pour le coup de main.
    J'ai vraiment eu raison d'opter pour ce choix car le plancher que j'ai trouvé dessous était vraiment en très mauvaise état. Par exemple :
    [​IMG]


    Les endroits les plus pourris étaient vers les fenetres, sous la salle de bain et devant la cheminée. Autre point qui nous a surpris : le plancher etait tres "penché", environ 15cm de dénivellé sur 10m.
    On a donc enlevé le plancher, et les artisans ont jugés que la structure en bois était solide :
    [​IMG]

    [​IMG]


    Ils ont donc refait le niveau en clouant des planches sur les solives existantes :

    [​IMG]

    [​IMG]
    L'isolant est de la laine de roche. Et ils ont recouvert de planches CTBH (22mm).
    Voilà ce que ca donne une fois terminé :
    [​IMG]
    Ma voisine du dessous n'est pas très bruyante, mais j'ai l'impression que l'isolation phonique n'est pas aussi bonne qu'avec le béton de chaux.

    Voilà pour le sol. Cette technique avait comme avantage de ne pas utiliser d'eau (risque de coulures dans l'appart en dessous), de pouvoir passer les gaines pour l'electricité, et pour l'eau (PER), et de se faire progressivement.
    Il reste du problème du poids que j'avais évoqué dans un des messages précédents : Il n'y a pas eu de problèmes, rien n'a bougé chez mes voisins ni dessous ni dessus (ouf).
    En ce qui concerne la cloison qui portait sur le sol existant de tommettes, j'ai décidé finalement de la casser avant de faire le sol.
    Je vous passe le doublages des murs exterieurs, la construction de la salle de bain, et la reconctruction de l'entrée, et le changement des fenetres. Facture de l'entreprise : environ 27000 euros TTC. Durée des travaux un peu moins de deux mois (pour 45 m2, au 1er etage).
    Voilà, il me reste à finir la peinture, et les sols dans le séjour et la cuisine (mais là, j'ai la flemme :p ). Si vous voulez voir d'autres photos :
    http://picasaweb.google.fr/david.robelin/TravauxRuePargaminieres?feat=directlink

    En bref, il suffit de se lancer. Bon courage,

    David

    P.S. Je n'ai pas pu revendre les tommettes ni les réutiliser : trop abimés.
     
  15. Calypso

    Calypso Monique Cerro

    Bonjour,

    merci pour ce retour ayest.... :)

    j'ai publié les photos ....

    Dommage pour les terres cuites.....
     
  16. DieudesFlans

    DieudesFlans Nouveau membre

    Merci pour cette discussions et toutes ces informations précieuses.
    J'ai acheté avec ma femme un appartement dans un etat comparable et concu de la même manière et j'avoue que l'ampleur des travaux me tétanisent même ces infos me rassurent un peu :)

    Sais tu pourquioi les artisans n'nont pas osuhaité couler de béton (hormis pour les éventuelles fuites d'eau qui se gerent bien avec un film polyane) ? avaient ils des inquiétudes quand a la solidité des poutres et solives ? J'aimerais pour justement isoler au mieux coule run béton de vermex et une chape classique mais je ne sais pas si c'est jouable...


     

Partager cette page