Les jardins de Chaumont-sur-Loire fêtent leurs 25 ans

Afficher toute la galerie photos

Un quart de siècle pour se pencher sur les « jardins du siècle à venir », c’est le thème choisi cette année pour surprendre et nous faire surprendre par la nature jusqu’au 2 novembre 2016.

Photo : 2 / 11
Dans le parc du Goualoup, le jardin chinois réalisé en collaboration avec le musée du jardin chinois de Pékin. C’est une réflexion sur l'infini qui se réfère au ruban de Moebius, symbole occidental de l’infini. Ce ruban dont la surface compacte possède un bord homéomorphe à un cercle, ne possède qu'une seule face, contrairement à ruban classique qui en possède deux. Ce jardin fait aussi référence au Yin et au Yang.

Dans le parc du Goualoup, le jardin chinois réalisé en collaboration avec le musée du jardin chinois de Pékin. C’est une réflexion sur l'infini qui se réfère au ruban de Moebius, symbole occidental de l’infini. Ce ruban dont la surface compacte possède un bord homéomorphe à un cercle, ne possède qu'une seule face, contrairement à ruban classique qui en possède deux. Ce jardin fait aussi référence au Yin et au Yang.

©Eric Sander