NOUVEAU : Acheter, louer... découvrez les annonces immobilières de Maison.com en cliquant ici !

Une maison pour les insectes dans son jardin

Située dans le jardin, la maison à insectes permet de lutter contre les parasites de manière écologique, sans utilisation de pesticides. Outre un aspect décoratif, elle assure une protection de la biodiversité, favorable à la pollinisation des espèces végétales.

Fabriqué en bois et métal, l’hôtel à insectes de Nature et Découvertes permet à différentes espèces de se reposer et de passer l’hiver à l’abri. Les aménagements compartimentés sont conçus comme de véritables chambres, où le confort est de première classe.

Certes, les insectes ne sont pas forcément appréciés à cause des dégâts qu’ils provoquent dans le jardin, mais ce n’est pas une raison pour vaporiser des produits chimiques à seule fin de s’en débarrasser. Si vous n’avez plus confiance dans les pesticides, vous pouvez vous tourner vers un mode de jardinage plus sain, en accord avec la nature : la maison pour insectes. En faisant appel aux petites bêtes prédatrices qui lutteront contre les parasites, vous obtiendrez un résultat identique, mais sans dommage pour l’environnement. Les coccinelles, araignées ou vers luisants viendront à votre rescousse, pour sauvegarder votre jardin de la manière la plus naturelle possible. Attirant les insectes bénéfiques au jardin, votre abri favorisera également une biodiversité locale et une meilleure pollinisation. Si vous pouvez vous procurez une maison pour les insectes directement dans le commerce, il est possible par ailleurs de la construire soi-même.

Initiative d’Adavalue, un véritable hôtel trois étoiles prend place dans un champ de verdure, afin d’inviter les insectes à prendre leurs chambres, avec pour règlement le devoir de favoriser la pollinisation et détruire les nuisibles.
Afficher la galerie
Initiative d’Adavalue, un véritable hôtel trois étoiles prend place dans un champ de verdure, afin d’inviter les insectes à prendre leurs chambres, avec pour règlement le devoir de favoriser la pollinisation et détruire les nuisibles.
©www.adavalue.com

Egalement nommé hôtel à insectes, la construction consiste en un abri en bois, constitué d’aménagements différents pour chaque type d’habitat. Construire une maison à insectes ne nécessite que des matériaux naturels, redonnant parfois même une seconde vie à des objets de récupération. Récupérez des caissons en bois, que vous superposerez les uns sur les autres, recouverts d’une planche pour les protéger. A l’intérieur, entreposez des rondins percés de trous de différents diamètres, des chutes de canisses en roseau et des branches creuses de type bambous. Remplissez des pots en terre de paille de bois ou de mousse, pour les insectes qui préfèrent un habitat humide. Quelques vieux livres pourront fournir un garde-manger idéal pour vos locataires. Pour les bons bricoleurs, la maison peut se construire de manière plus élaborée, en se référant à un plan.

Cette construction en bois munie de fentes sur le côté est spécialement conçue par Magellan comme abri à coccinelles. Remplie de feuilles de papier froissé ou de paille sèche, elle accueille pendant l’hiver la bête du bon dieu.
Afficher la galerie
Cette construction en bois munie de fentes sur le côté est spécialement conçue par Magellan comme abri à coccinelles. Remplie de feuilles de papier froissé ou de paille sèche, elle accueille pendant l’hiver la bête du bon dieu.
©DR

Lorsque votre maison à insectes est prête à l’emploi, il convient de la placer dans le lieu le plus propice au jardin. L’endroit doit être au calme, loin des passages, abrité du vent et plutôt ombragé. Préférez une orientation face au soleil, sud ou sud-est. Plus près du jardin elle sera et plus la locomotion des insectes sera réduite, facilitant leur tâche. Eventuellement, fixez-la à un support, pour éviter de la voir s’envoler au moindre coup de vent. N’hésitez pas à la mettre en valeur, en la plaçant sur une souche d’au moins 30 cm pour qu’elle soit toujours visible, ce qui permettra de l’isoler de l’humidité du sol.

La maison à insectes Magellan est réalisée avec des matériaux naturels, afin de rester au plus proche de l’environnement. Développer la biodiversité du jardin rétablira l’équilibre naturel de votre jardin, pour sa meilleure croissance.
Afficher la galerie
La maison à insectes Magellan est réalisée avec des matériaux naturels, afin de rester au plus proche de l’environnement. Développer la biodiversité du jardin rétablira l’équilibre naturel de votre jardin, pour sa meilleure croissance.
©DR

Par ailleurs, vous pouvez aussi construire un arbre à pots, dont l’esthétique répond aux besoins des tisseuses de toiles ou des fileuses de coton. Nécessitant de l’espace et un abri, ces insectes et arachnides prendront place sous les pots de différentes tailles et de formats variés. Il s’agit de les installer têtes retournées sur les branches d’un arbrisseau retaillé pour l’occasion. N’oubliez pas d’obturer le trou de drainage des pots en terre cuite, afin de ne pas gêner les habitants en cas de pluie. Pour un effet décoratif à l’extrême, vous pouvez peindre vos poteries, où la couleur sera à la fête dans votre jardin. Hommage à Jean-Pierre Raynaud.

Alternative écologique, la maison à insectes permet de protéger une microfaune, dont la démarche écologique reste favorable aux jardins avec l’élimination des parasites et une bonne pollinisation. Après installation, il ne vous reste plus qu’à laisser faire la nature.

Advalue développe ses constructions de maisons à insectes, pour les adapter à votre environnement. L’objectif est d’offrir un lieu d’accueil pour les auxiliaires du jardin, où l’esthétique fait la part belle au naturel avec l’élément bois.
Afficher la galerie
Advalue développe ses constructions de maisons à insectes, pour les adapter à votre environnement. L’objectif est d’offrir un lieu d’accueil pour les auxiliaires du jardin, où l’esthétique fait la part belle au naturel avec l’élément bois.
©www.adavalue.com

www.natureetdecouvertes.com
www.magellan-bio.fr
www.adavalue.com

Article publié le 11 septembre 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire