Galerie photos copropriété

  • Il existe deux sortes de charges de copropriété : les charges dites générales payables par tous et celles dites spéciales, payables par certains copropriétaires. Le gros-œuvre comme les gouttières fait parti des charges générales.
  • Digicode, interphone, caméras... font parties intégrante des charges de copropriété.
  • Certaines charges, comme l'ascenseur, sont payables par certains copropriétaires seulement en fonction de l'utilité potentielle et du tableau de répartition.
  • Un immeuble nécessite un entretien régulier. Il est pour cela recommandé de dresser une liste des interventions à faire au cours des années à venir en les classant par priorité.
  • Le plan pluriannuel de travaux d'un immeuble en copropriété permettra de ne pas oublier de mettre leur réalisation à l’ordre du jour d’une assemblée générale des copropriétaires. Renseignez-vous également de la majorité nécessaire selon les travaux prévus
  • Nécessaire pour réparer une toiture, remplacer la zinguerie ou ravaler une façade, l’échafaudage est composé de barres métalliques et de passerelles, permettant aux ouvriers et artisans d’effectuer une tâche en hauteur sur un bâtiment (réparation, construction, etc.).
  • Répartiteur de chauffage électronique.
  • Compteur énergie thermique à ultrasons avec émetteur radio.
  • Aquadis Plus PE EC : compteur eau chaude avec module radio.
  • Dans le cadre de travaux collectifs à l'ensemble de la copropriété, c'est l’assemblée générale qui décider le montant au-delà duquel le syndic doit mettre en concurrence les entreprises, c’est-à-dire, demander plusieurs devis (au moins deux).
  • Selon le type de travaux à engager, différents modes de majorités sont nécessaires.
  • La répartition des dépenses entraînées par les travaux se répartit généralement en tenant compte du critère d’utilité pour le lot et en fonction des millièmes ou tantièmes détenus par chacun des copropriétaires.
Afficher la galerie copropriété

Tous les articles copropriété