Galerie photos Giulio Cappellini

  • Minimalisme et modularité pour ce pied à terre conçu pour un couple d’américains à Saint-Germain des Prés. Les chauffeuses rouges Superoblong se zippent pour former un canapé à l’envi, Jasper Morrison pour Cappellini.
  • Retour aux sources pour le designer Giulio Cappellini qui installe son nouveau show-room à Milan, après une rénovation totale de l’établissement, supervisé par le designer lui-même.
  • Cappellini a fait des intérieurs monochromatiques l’une de ses spécialités. Après le bleu à Los Angeles, le rouge à New York, et le pourpre à Paris, le jaune a été choisi pour Milan.
  • Légère et longiligne, la chaise longue Shadow, dessinée par le designer français Christian Ghion, et réalisée en Corian par Créa Diffusion, a été présentée au salon du meuble à Milan. L’éditeur de mobilier contemporain milanais Giulio Cappellini a d’ailleurs inclus cette pièce dans sa collection.
  • Le canapé Oblong System chez Cappellini a été dessiné par Jasper Morrison, élu designer de l’année en 2000. Fonctionnel, l’Oblong System est composé de plusieurs sièges indépendants qui peuvent être assemblés pour former un canapé droit, ou un canapé d’angle, en fonction de la configuration de votre pièce. La housse en tissu et en cuir, disponible dans différentes teintes, est amovible, ce qui vous permet de transformer votre canapé selon vos envies !
  • Conçu en 1989, la « Felt Chair » est réalisée en fibres de verre laqué, dont l’assise et le dossier sont renforcés par un piètement arrière en aluminium poli. En intérieur ou extérieur, le siège accuse une douceur des lignes, dans un jeu sur la courbe.
  • Utilisant la technique traditionnelle de fabrication des planches de surf, le siège « Embryo » de 1988 est réalisée en fibres de verre moulées, revêtu de résine époxy, dont le confort est assuré par une âme en polyuréthane.
  • Plus proche d’une conception sculptural, la « Wooden Chair » de 1992 est intégralement réalisée en bois, avec des lames de hêtre cintré à la vapeur, s’imbriquant pour constituer une sorte de boucle.
  • Inspirée par le macramé, la « Knotted Chair » de Marcel Wanders est réalisée à partir de textile qui, plongé dans un bain d’époxy, solidifie la structure de l’assise. Un siège où le contraste est de mise.
  • Conçu en 1978, le fauteuil « Proust » d’Alessandro Mendini met à l’honneur la démesure, dans une débauche de pointillés colorés. Rencontre entre le pointillisme et l’époque Régence, il s’agit d’un siège imaginé à l’honneur de l’écrivain, Marcel Proust.
  • En 2009, le fauteuil connait une déclinaison, baptisée « Proust Geometrica ». Le pointillisme laisse place à de larges aplats colorés, sans perdre pour autant son caractère. Formes et couleurs s’unissent dans un décor aux lignes géométriques, résolument moderne.
  • Jouant sur la courbure de ses lignes, la « Thinking Man’s Chair » de Jasper Morrison se fait l’écho d’une œuvre centrée sur la fonction. Cette chaise se veut comme un instant de relaxation, où ces deux plateaux servent à poser les boissons.
Afficher la galerie Giulio Cappellini

Tous les articles Giulio Cappellini