Andrée Putman à l’honneur

Nda crée cette nouvelle rubrique car les expositions sur le design et l’architecture sont aussi nombreuses que les salons professionnels. Il était important de mettre à l’honneur tous ceux qui réalisent les scénographies et exposent. Nous commencerons par un événement incontournable, l’exposition qui met en scène les réalisations d’une reine du design : Andrée Putman. « Il était juste que Paris consacre une exposition à cette ambassadrice dans le monde entier d’un certain goût français. Une occasion de rendre hommage à cette artiste iconoclaste et libre. » précise Bertrand Delanoë, Maire de Paris.

Monocle ou stéthoscope, Andrée Putman ausculte l'avenir

Il aura fallu attendre presque son 86e anniversaire pour voir une exposition en France lui rendre les honneurs qui lui sont dus. En franchissant le seuil des lieux, nous sentons son parfum. Son aura investit tous les recoins de la salle Saint-Jean.  Elle est omniprésente. Et même, vous la cherchez parmi cette forêt de visages d’adeptes ou de badauds qui contemplent chaque pièce du puzzle de cette vie exposée.

L’exposition est une rétrospective d’envergure, consacrée à celle qui était destinée à une carrière de musicienne, mais que le destin consacra la femme designer la plus reconnue et l’ambassadrice d’un style « à la française » dans le monde entier. C’est seulement à la cinquantaine qu’elle connut le succès mérité.

Une scénographie qui est  le parcours de sa vie

Première partie du parcours

A l’entrée, un escalier pour accéder à la mezzanine où est dévoilé l’univers méconnu d’avant sa grande époque.  Des croquis, des esquisses, des photos d’enfance, de famille, des portraits d’elle réalisés par Warhol, une villa réalisée à Tanger, des correspondances d’amis artistes  comme Pierre Alechinsky, Bram Van Velde, Klein, Giacometti, etc. On y verra des prêts de mobiliers, des reproductions des meubles d’Eileen Gray (le Transat et le Miroir « Satellite »), Mallet Stevens et Fortuny.  

Deuxième partie

Au rez-de-chaussée, au centre de l’espace, un alignement des rééditions de mobilier, des reconstitutions de lieux et une pièce majeure, son piano « Voie lactée ». Dans les allées latérales, des écrans projettent des interviews de l’artiste qui commente ses réalisations et donne sa vision du design et de l’architecture.

Troisième partie et fin

Juste avant de sortir, une grande vitrine noire présente les œuvres de sa fille Olivia qui a hérité du talent maternel, ainsi que des réalisations du Studio Putman. On constate indéniablement que la succession est assurée.

Vous ne pouvez que ressortir enchanté de cette exposition qui vous aura baladé au gré des œuvres parfois surprenantes, comme un papillon de fleur en fleur.

La joie au cœur, vous remercierez la ville de Paris pour cette rétrospective très réussie. Une façon de souhaiter un joyeux anniversaire à Madame Andrée Putman !

 ================================

Fiche Technique

Une exposition proposée par Le Département des Expositions,
Direction de la Communication de la Ville de Paris : Anne-Sylvie Schneider 
Direction artistique : Isabelle Cohen
Commissaire de l’exposition : Olivia Putman
Scénographie : Renaud Piérard
Textes : Michèle Champenois
Recherches documentaires, relations prêteurs : Carole Benaiteau

Exposition gratuite
Dates : du 10/11/2010 au 26/02/2011
Lieu : Salle Saint-Jean - 5 rue Lobau - 75004 Paris
Tous les jours sauf dimanches et jours fériés, de 10 h à 19 h
www.paris.fr

 

www.ndamagazine.com

Article publié le 20 juin 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.