Dans les DOM-TOM, un paradis antillais

Conçu par le designer et architecte d’intérieur Carlos Pujol, cet hôtel revisite les codes de la culture créole sans folklore.

Le bar met à l’honneur les matériaux naturels, bois, teck, fibres tressées et tiges de cannes à sucre.
Voir plus : bar à cocktails, hotel

La méthode Pujol

Prévue à Saint-Martin, la construction de ce resort hôtelier n’a pas encore débuté en raison de la tempête cyclonique qui s’est abattue, une fois de plus, cette année, dans les Antilles. Elle doit utiliser un bâtiment existant auquel s’ajoutera une extension. Comme pour tous les projets basés dans l’hôtellerie et orchestrés par l’architecte d’intérieur Carlos Pujol, qui maîtrise parfaitement ses codes graphiques et économiques, l’inspiration est venue du contexte local pour réaliser un espace sur mesure. « Je me définis comme un professionnel de la décoration sans style. Je m’inspire du lieu et c’est lui qui me donne le style. Et je ne propose jamais deux fois la même chose. Pour chaque projet, les besoins sont toujours très différents », précise Carlos Pujol qui s’imprègne d’abord de l’existant en rénovation et crée toujours en fonction de l’environnement. Son expérience de plus de 10 ans dans la publicité n’est pas étrangère à ses principes de conception et de création. Et c’est sa capacité à s’adapter qui est garante de la réussite de chacune de ses réalisations.  

Dans la chambre, avec salle de bains attenante, une harmonie de couleurs fraiches et toniques ponctuée de blanc. Les vasques seront fabriquées à partir de tonneaux, rendus étanches et dotés de siphons, insérés dans des tablettes. Les miroirs reprennent aussi leurs formes circulaires.
Afficher la galerie
Dans la chambre, avec salle de bains attenante, une harmonie de couleurs fraiches et toniques ponctuée de blanc. Les vasques seront fabriquées à partir de tonneaux, rendus étanches et dotés de siphons, insérés dans des tablettes. Les miroirs reprennent aussi leurs formes circulaires.
©Carlos Pujol

Un parfum originel

Dans ce projet, il mettra un point d’honneur, autant que faire se peut, à utiliser les matériaux locaux et à faire travailler les professionnels du cru dans le respect de la tradition, comme détourner des fûts anciens pour composer des tables ou utiliser les tiges de cannes à sucre pour composer des écrans et paravents. « A partir de l’étude réalisée, une recherche et un travail de sourcing sont nécessaires pour dénicher les éditeurs locaux. Si on ne trouve pas de fûts anciens, on les fera fabriquer et on remplacera éventuellement la canne à sucre par le bambou ». Et le côté rustique de ces éléments sera contrebalancé par des éléments plus contemporains et modernes. Carlos exploitera aussi le dessin de la feuille de bananier qui fait partie de l’identité des Antilles.

Au-dessus du comptoir, réalisé avec des tonneaux et des tiges de canne à sucre, un garde-corps en fer forgé qui reprend le motif de la feuille de bananier stylisé.
Afficher la galerie
Au-dessus du comptoir, réalisé avec des tonneaux et des tiges de canne à sucre, un garde-corps en fer forgé qui reprend le motif de la feuille de bananier stylisé.
©Carlos Pujol

Couleurs locales

« On a aussi le projet de créer un papier-peint identitaire pour rythmer les différents espaces ». Et à l’extérieur, un mobilier adapté avec des chaises longues et des parasols rendront hommage à la décontraction et à l’art de vivre antillais, tout en offrant un espace privilégié pour admirer les paysages et panoramas à couper le souffle.  

Contact : www.carlos.fr

Au cœur du bar, une alcôve, réalisée avec des tiges de cannes à sucre, dessine un espace plus privatif aux couleurs des tissus madras qui font la fierté des Antilles.
Afficher la galerie
Au cœur du bar, une alcôve, réalisée avec des tiges de cannes à sucre, dessine un espace plus privatif aux couleurs des tissus madras qui font la fierté des Antilles.
©Carlos Pujol

Le carrelage de la douche reprend les couleurs des madras et le papier-peint est une ode à la flore et la faune marine.
Afficher la galerie
Le carrelage de la douche reprend les couleurs des madras et le papier-peint est une ode à la flore et la faune marine.
©Carlos Pujol

La suite compose un espace ouvert avec une tête de lit très couleur locale. Les lignes géométriques du mobilier sont adoucies par des matériaux naturels, minéraux ou végétaux. Pour les sols, béton ciré ou bois…
Afficher la galerie
La suite compose un espace ouvert avec une tête de lit très couleur locale. Les lignes géométriques du mobilier sont adoucies par des matériaux naturels, minéraux ou végétaux. Pour les sols, béton ciré ou bois…
©Carlos Pujol

Les chambres façon suites sont dotées de balcons-terrasses avec vue sur la mer et d’un garde-corps en fer forgé reprenant le motif stylisé de la feuille de bananier.
Afficher la galerie
Les chambres façon suites sont dotées de balcons-terrasses avec vue sur la mer et d’un garde-corps en fer forgé reprenant le motif stylisé de la feuille de bananier.
©Carlos Pujol

Les couleurs de la décoration intérieure se fondent avec le paysage environnant.
Afficher la galerie
Les couleurs de la décoration intérieure se fondent avec le paysage environnant.
©Carlos Pujol

L’entrée du spa reprend les codes graphiques déclinés dans l’ensemble de l’établissement.
Afficher la galerie
L’entrée du spa reprend les codes graphiques déclinés dans l’ensemble de l’établissement.
©Carlos Pujol

Près de la piscine, des transats et parasols qui prolongent le décor naturel.
Afficher la galerie
Près de la piscine, des transats et parasols qui prolongent le décor naturel.
©Carlos Pujol

La végétation luxuriante des Antilles et ses arbres XXL a inspiré les dessins des parasols représentant des feuilles géantes.
Afficher la galerie
La végétation luxuriante des Antilles et ses arbres XXL a inspiré les dessins des parasols représentant des feuilles géantes.
©Carlos Pujol

Article publié le 21 juillet 2018

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire