le quartier de Condensa à Mexico city

Le voyageur contemporain cherche l’authenticité. Sa soif de saveurs inconnues et de nouvelles sensations l’attire vers Mexico City, une destination teintée de fortes racines culturelles préservées. Mexico City est devenu une métropole cosmopolite qui s’affaire avec de nouvelles rencontres et des événements d’avant-garde culturels.

L'hôtel Condesa, situé tout près du parc Espana, se pare d'un style parisien vintage.

Condesa est un quartier à tendance artistique de la ville. En traversant ses rues, on ressent l’énergie qui fait prospérer le business et l'esprit bohème qui cohabitent sans effort. Un passage obligé dans ce quartier très à la mode jalonné de galeries d’Art, de librairies, d’antiquaires et de restaurants, tout le long des rues d’Amsterdam, de Tamaulipas, Nuevo Leon et de Michoacan. Les façades « Art Nouveau », les rues agréables et les espaces verts qui ont commencés à apparaître avec le XXe siècle, ont donné naissance à l’esprit libéral et à l’humour qui existent de nos jours. La Condesa est située sur le terrain d’une ancienne hacienda, et a pour origine la construction de deux hippodromes. Tout près se trouve le parc Espana, considéré comme le plus grand et le plus beau de la ville, entouré de Jacarandas, fleurs de couleur lilas.

Tina Modotti et Edward Weston, couple légendaire des années 20, étaient les figures emblématiques de ce quartier. Le charme de l’Hotel Condesa est la façon de mélanger le passé et le future. Le style parisien du bâtiment 1928 est situé en face du Parc Espana, il se mélange parfaitement avec son environnement. Toutefois, rien n’aurait été possible sans la synergie des talents Mexicains et internationaux qui ont participé à ses transformations. La restauration du bâtiment a été engagée par l’architecte mexicain Javier Sànchez et l’architecte d’intérieur parisienne India Mahdavi.

C’est Johathan Morr dont le travail est synonyme de style new-yorkais contemporain qui a supervisé les restaurants. L’hôtel souligne les codes non conventionnels d’un nouveau chic qui est à la fois informel et relax. Les meubles classiques contemporains créés par India Mahdavi mettent le ton qui est à la fois simple et glamour ainsi que chaleureux et pop et permettent de se sentir comme chez soi. De la terrasse, du bar et du dernier étage, la vue se porte jusqu’au Château de Chapultepec.

Les Jacarandas en fleurs montent jusqu’au 4ème étage et protègent la Top Suite dont la terrasse est drapée de blanc. La Terraza, dont la mise en scène est signée India Mahdavi, banquettes arrondies et tabourets, est le point culminant de l’hôtel.

La façade du bâtiment néoclassique français des années 1920 a été remodelée. Une sculpture d’une vieille Chevrolet des années 40 réalisée par l’artiste méxicain Betsabé Roméro joue la chanson « Veracruz » (le nom de la rue où se situe l’Hotel Condesa chanté par un crooner mexicain Augustin Lara). La cour centrale « El Patio » se situe au cœur du bâtiment. Ses volets blancs donnent une note très contemporaine, et protègent les coursives de la pluie et du bruit qui pourrait filtrer vers les chambres.

Les tabourets « Bishop » d’India Mahdavi, revêtus de peau de vache, sont alignés devant le bar en céramique blanche qui donne sur le « Patio ». Au dessus, les luminaires « Ramdom » du designer Bert Jan Pot édité par Moooi. La « Top Suite » au 4ème étage est prolongée d’une terrasse qui donne sur le Parc Espana juste en face. Le mobilier circulaire très sensuel créé par India Mahdavi répond à la rigueur du mobilier de la suite.


Remerciement à Voyageurs du Monde - www.vdm.com

Article publié le 18 juin 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.