Le Mandarin Oriental : un symbole parisien

Après l’ouverture du Shangri-la, dans un magnifique hôtel particulier ayant appartenu au petit-neveu de Napoléon III, un deuxième palace à ouvert ses portes en plein cœur de la capitale : le Mandarin Oriental.

Toutes les suites du Mandarin Oriental ont été pensées de façon unique. Les suites duplex Atelier disposent de superbes terrasses privées, donnant sur la Tour Eiffel ou l’Opéra Garnier voisin.
Voir plus : terrasse

Symbole de Paris, capitale de la mode, du luxe, et de la gastronomie, cet établissement de 8 étages est un véritable écrin de luxe, de haute-couture et d’exception. Jamais Paris n’a connu un lieu aussi raffiné et parfait en architecture, et en décoration intérieure. Pas un détail n’a été négligé au 251 rue Saint-Honoré. Tous les plus grands noms ont signé cette œuvre de rénovation, de Jean-Michel Willmotte, à Sybille de Margerie, en passant par Patrick Jouin et Sanjit Manku.

Le Mandarin Oriental ouvre ses portes rue Saint-Honoré, au cœur de la capitale. Un véritable palace de 8 étages, comptant 99 chambres, dont 39 suites luxueuses offrant une vue imprenable sur Paris. Le bâtiment et sa façade datant de 1930, ont été rénovés par l’architecte Charles Lestrone, pour les deux ailes de la façade Art Déco, et par Sybille de Margerie pour l’architecture intérieure et la décoration. Entrez dans un lieu raffiné, féminin, très parisien.
Afficher la galerie
Le Mandarin Oriental ouvre ses portes rue Saint-Honoré, au cœur de la capitale. Un véritable palace de 8 étages, comptant 99 chambres, dont 39 suites luxueuses offrant une vue imprenable sur Paris. Le bâtiment et sa façade datant de 1930, ont été rénovés par l’architecte Charles Lestrone, pour les deux ailes de la façade Art Déco, et par Sybille de Margerie pour l’architecture intérieure et la décoration. Entrez dans un lieu raffiné, féminin, très parisien.
©DR

Un lieu chargé d’histoire

L’immeuble date des années 1930. Il est situé en plein cœur Paris, dans le quartier du luxe et de la mode. Les deux ailes de la façade Art Déco ont été réalisées par l’architecte Charles Letrosne. En lieu et place, au XVIème siècle, un couvent des Capucins, puis un hippodrome, un cirque olympique, une école royale d’équitation, et enfin le  Ministère de la Justice avant sa rénovation et son ouverture fin 2011.

L’établissement est le premier en France du groupe hôtelier. Pour cela, Jean-Michel Wilmotte a supervisé la réhabilitation du bâtiment, sa façade et son patio. Sybille de Margerie (SM Design) a signé l’architecture d’intérieur et la décoration des chambres, du spa, des espaces publics, et l’agence Jouin-Manky celles des restaurants et du bar. Le Mandarin est un hôtel ouvert sur la ville. Son ambiance est feutrée, féminine, empreinte des années folles, avec des rappels aux personnalités de la mode (Chanel, Vionnet…), et aussi du monde de la photo, avec Man Ray.

Au Mandarin Oriental, les clients sont accueillis comme des rois. Des pierres, de la laque, des feuilles d’or dans lesquelles se reflète la lumière qui passe à travers d’immenses fenêtres : le lobby est majestueux.
Afficher la galerie
Au Mandarin Oriental, les clients sont accueillis comme des rois. Des pierres, de la laque, des feuilles d’or dans lesquelles se reflète la lumière qui passe à travers d’immenses fenêtres : le lobby est majestueux.
©DR

Après le franchissement du porche

Un hall majestueux de pierres, de laque et de feuilles d’or où la lumière scintille, accueille le client. Les matières ont un esprit couture, dans les tons de gris, prune, rose, parme et écru. La nature est présente avec son espace végétal, où les papillons s’envolent et se posent. L’image du papillon est présente dans tous les étages et chambres.

Romantisme et magie orientale… les suites Premier se parent de tissus dorés. Profitez d’une terrasse privée donnant sur les magnifiques jardins de l’hôtel.
Afficher la galerie
Romantisme et magie orientale… les suites Premier se parent de tissus dorés. Profitez d’une terrasse privée donnant sur les magnifiques jardins de l’hôtel.
©DR

L’hôtel dispose de 138 grandes chambres et suites (entre 38 et 350 m2), d’un jardin intérieur arboré, de deux restaurants, d’un bar, d’un Comptoir de Pâtisseries, et d’un spa de 900 m2. Quelle que soit la chambre ou la suite, la décoration est luxueuse, parisienne et haute-couture. Les lignes sont épurées, élégantes. Les matières précieuses et les couleurs harmonieuses : soie, cuir, taffetas brodés, orange, fuchsia, prune, laque, chrome…

Dans la salle de bains de la suite Deluxe, optez pour la douche à l’italienne ou pour cette belle baignoire îlot, le temps de vous prélasser un instant, à l’abri de l’agitation parisienne.
Afficher la galerie
Dans la salle de bains de la suite Deluxe, optez pour la douche à l’italienne ou pour cette belle baignoire îlot, le temps de vous prélasser un instant, à l’abri de l’agitation parisienne.
©DR

Chaque suite a sa propre ambiance. La Cabochons rend hommage aux grands couturiers, la Broderies de Cristal est romantique, la Couture évoque la haute-couture. La suite Atelier, qui s’ouvre sur les toits, est un cocon aux teintes écrues, corail ou prune, et aux soieries exotiques, meubles gainés de cuir, poignées de bronze. La suite Royale Mandarin, de velours et de laque, marie le côté parisien à l’exotisme, avec ses 2 niveaux en blanc, beige, noir, absinthe, cuivre, orange, marron. Privatisée avec les suites voisines, elle se transforme en un penthouse de plus de 300 m².

Le spa du mandarin Oriental est une invitation au voyage. Une bulle de bien-être et de relaxation qui s’étend sur 900 m², avec la possibilité de réserver une suite de soin, pour un moment de détente, tout en intimité.
Afficher la galerie
Le spa du mandarin Oriental est une invitation au voyage. Une bulle de bien-être et de relaxation qui s’étend sur 900 m², avec la possibilité de réserver une suite de soin, pour un moment de détente, tout en intimité.
©DR

Et pour finir la description des suites, la lumineuse Royale Mandarin, offrant une vue à 360° sur la capitale depuis sa terrasse. Elle est dotée d’un escalier sculptural composé de cercles en métal guilloché. Sa salle de bain blanche, aux cabochons d’or incrustés dans le sol, permet de contempler la tour Eiffel de la baignoire jacuzzi, et révèle des meubles vasques conçus comme des malles de voyage.

Un autre voyage émotionnel et sensoriel proposé par le choix de la décoration de SM Design. Chaque pièce de mobilier a été spécialement créée pour l’espace, tout comme le triptyque en métal plié de Gérard Roveri qui rappelle les paravents chinois. La privatisation de l’ensemble des suites du dernier étage peut créer la plus grande suite de Paris avec plus de 1 000 m2.

Le restaurant Sur Mesure par Thierry Marx vous invite à un dîner haute couture. Technique et émotion s’allient pour le plus grand plaisir de vos papilles, et pas seulement ! Pour souligner toute la beauté et la gourmandise des plats, le lieu a été conçu par l’agence Jouin Manku : entièrement drapé de blanc, comme une toile vierge, qui se colore au fur et à mesure que les plats s’enchaînent.
Afficher la galerie
Le restaurant Sur Mesure par Thierry Marx vous invite à un dîner haute couture. Technique et émotion s’allient pour le plus grand plaisir de vos papilles, et pas seulement ! Pour souligner toute la beauté et la gourmandise des plats, le lieu a été conçu par l’agence Jouin Manku : entièrement drapé de blanc, comme une toile vierge, qui se colore au fur et à mesure que les plats s’enchaînent.
©DR

La restauration sous l’égide de Thierry Marx

Un restaurant gourmet au rez-de-chaussée, au parti pris architectural de Patrick Jouin et de Sanjit Manku, fait de ce lieu un espace intemporel, unique, voire inqualifiable. Une atmosphère « divine » règne. Au Sur Mesure, tout est blanc aux murs, plafonds, tissus drapés… et d’un silence quasi ouaté ! Seul le service d’art de la table, fait sur mesure, concède une touche colorée : blanc et or.

Ensuite, le restaurant Camélia, de 60 couverts, est dans le prolongement du jardin extérieur. Puis le Bar 8, intime, aux tons brun foncé et noir, aux murs en bois sombres incrustés de bijoux en cristal signés Lalique. Le revêtement mural dans des dégradés de vert simule le jardin et le sous-bois après l’averse. Autre moyen de transposer le client dans un autre univers. Le point d’orgue du bar est la pierre de 9 tonnes reprenant la forme d’un imposant bloc de marbre de couleur gris pulpis. Elle trône parmi les petites tables basses en bronze et verre fumé, sur lesquelles des petites lumières varient selon la luminosité de la journée.

Et pour finir, un Comptoir de Pâtisseries, ouvert à tous, même à l’extérieur, pour déguster ou emporter les douceurs du chef pâtissier Pierre Mathieu.

Le spa, quant à lui, est l’un des plus grands de Paris, avec ses 900 m2. Il est ouvert à tous et à 7 suites privatives. Avec sa piscine de 14 mètres de long, c’est un havre de paix, avec au sol une mosaïque de verre blanche et carmin, constellée de papillons en feuilles d’argent. L’univers est de teintes poudrées et nacrées de rose et de blanc. De grandes alcôves en verre coloré invitent à la détente. Pour parfaire le tout, l’établissement est le premier à obtenir la certification de Haute Qualité Environnementale (HQE) projet.

Le Mandarin Hôtel est un émerveillement pour les yeux et les papilles. Une adresse incontournable à Paris. Un palace qui sait accueillir dans toutes les règles de l’art.

Le Bar 8 est surprenant. Au milieu des tables basses éclairées par de petites lumières tamisées, trône un majestueux bar en marbre. Ici, les murs en bois sont incrustés de bijoux en cristal Lalique… pour un effet des plus envoûtants !
Afficher la galerie
Le Bar 8 est surprenant. Au milieu des tables basses éclairées par de petites lumières tamisées, trône un majestueux bar en marbre. Ici, les murs en bois sont incrustés de bijoux en cristal Lalique… pour un effet des plus envoûtants !
©DR

Mandarin Oriental Paris
251, rue Saint Honoré
75001 Paris
Tél : 01 70 98 78 88
www.mandarinoriental.fr

Fiche technique
Propriétaire : Société Foncière Lyonnaise (SFL)
Gestionnaire : Mandarin Oriental Hotel Group
Directeur Général : Philippe Leboeuf
Architecte de la réhabilitation : Jean-Michel Wilmotte
www.wilmotte.fr

Architectes d’intérieur :
Sybille de Margerie / SM Design
www.smdesign.fr

Patrick Jouin et Sanjit Manku / Agence Jouin Manku
www.patrickjouin.com

Jardin : société de paysagisme Neveux-Rouyer

Artistes et artisans :
François Lesage, Maison Lesage
Nathalie Decoster, sculpteur
Marcello Lo Giudice, peintre et sculpteur
Ali Mahdavi, photographe
Thierry Bisch, peintre animalier
Gérard Roveri, sculpteur
Jean-Baptiste Huynh, photographe

www.ndamagazine.com

Article publié le 24 mai 2013

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire