Un séjour des plus relaxants au Relais du Silence

Partez pour un week-end de silence réparateur avec les Relais du Silence. Ces 200 hôtels vous donneront, le temps d’une nuit, le bonheur d’un séjour inoubliable dans des lieux d’exception.

L’auberge du Bon Laboureur doit sa renommée à la qualité exceptionnelle de sa carte.

Voici une idée de week-end à moins de deux heures de Paris. Mettez le contact et en route pour une nouvelle aventure. Notre première étape : la Ferté Saint Aubin, l’Orée des Chênes, une étape pleine de charme, surtout si vous vous levez pour admirer la petite brume sur les étangs et l’envol des canards au-dessus de ce lieu qui fut une ferme.

L’Orée des Chênes est un lieu dont l’origine est anecdotique. Monsieur Claude Havard, créateur des « pochettes surprises » a trois fils, et l’un d’eux désire ouvrir un restaurant. Aussitôt dit, aussitôt fait, il va construire sur la base d’une vielle ferme datant du 18e siècle, un relais de chasse ouvert uniquement le week-end. Mais rapidement, le manque d’expérience du jeune homme va le mener à la fermeture. Fin du premier chapitre.

L’hôtel 4 étoiles l’Orée des Chênes a su conserver son ambiance traditionnelle de relais de chasse pour plonger ses visiteurs dans le calme de la nature.
Afficher la galerie
L’hôtel 4 étoiles l’Orée des Chênes a su conserver son ambiance traditionnelle de relais de chasse pour plonger ses visiteurs dans le calme de la nature.
©DR

Aujourd’hui, le site est géré par une société financière qui y a mis à sa tête un homme de challenges : Dominique Moreau. Après une formation au sein du groupe Accor, il prend en main l’organisation de la préparation de l’équipe française de football au Château de Clairefontaine pour la coupe du monde de 1998, une belle histoire pleine de rêves. Les chambres sont de grand confort, baignoires doubles, un havre de paix !

Depuis, le restaurant est devenu gastronomique ! Romain Boiscommun, son chef, épaulé d’une équipe à l’écoute de chacun, vous propose une carte qui lui permet de porter le titre de maître restaurateur et membre des Toques du Loiret. Le Relais des Chênes propose une carte réalisée uniquement de produits frais du terroir. A noter qu’il est possible de réserver l’ensemble du site pour un mariage avec des zones spécifiques à chaque tranche d’âges des invités dont une maison dédiée à la fête.

Laurent Peyrottes, 1er maitre d’hôtel, dirige comme un chef d’orchestre une équipe de 7 professionnels. Il est assisté par Arnaud Laurent, maître d’hôtel et sommelier, et par Yvan Le Lan, maitre d’hôtel. Le Relais des Chênes, est donc une très bonne table, mais aussi une porte sur la Sologne et ses forêts immenses, après une bonne nuit d’un sommeil dans un silence total, un petit-déjeuner sur la terrasse face aux étangs, il est temps de passer à la prochaine étape du week-end : la Touraine et ses châteaux !

Quel château a traversé l’histoire avec autant de ferveur que Chenonceau ? Histoire qui commence avec François 1er et qui finit avec la Deuxième Guerre mondiale et le passage des juifs et des résistants. Il a fallu plusieurs années pour que l’occupant découvre le chemin vers la zone libre qu’était ce château sur la Loire.

Vue du Ciel de l’Auberge du Bon Laboureur.
Afficher la galerie
Vue du Ciel de l’Auberge du Bon Laboureur.
©DR

Au coin d’une rue, se situe l’Auberge du Bon Laboureur, un de ces lieux où on se sent en famille dès que l’on arrive. Ce lieu géré par la même famille depuis 4 générations est une maison familiale qui ne cesse de grandir. Soif de se développer ? Non, soif de faire plaisir au plus grand nombre et de répondre à toutes les attentes des clients venus du monde entier !

Isabelle, la propriétaire, est là avec son équipe pour vous recevoir chaleureusement. Elle vous écoute, car c’est avec son cœur qu’elle vous répond. Elle ne pensait jamais être à la tête de ce lieu mythique ! Mais voilà, elle s’est mariée avec le fils de la famille qu’elle a rencontré lorsqu’ils avaient 10 ans, et cela durera toujours !

Auberge de charme, l’Hôtel du Bon Laboureur est un ancien relais de poste dont la fondation remonte à 1786, à deux pas du prestigieux Château de Chenonceau.

Antoine Jeudi s’y est installé en 1902, et c’est son arrière-petit-fils Antoine avec la totale complicité d’Isabelle, qui veille désormais sur cette douillette et vénérable maison.

Si les sabots des chevaux et le roulement des carrioles et de la diligence ne résonnent plus dans la vieille cour du Bon Laboureur, l’auberge est aujourd’hui l’une des meilleures adresses culinaires de la région. Elle propose une carte mélangeant classicisme et audace. Faites-vous plaisir ! En entrée, foie gras trois façons ; en plat, la conjugaison de ris et tête de veau au présent et au passé, avec des ris de veau cuits juste à point, et la tête de veau coupée, un mets très fin avec sa sauce ravigote ; et en dessert, une dacquoise pralinée et sa glace "Guanaja", très légère et fraîche pour bien finir ce si bon repas. Menu découverte à 52,00 € hors vins. Le lendemain, une pièce de viande accompagnée de grosses frites maison, excellente et servie en terrasse !

Le couple complice a su agrandir au fur et à mesure le site avec bientôt un spa, unique, comme l’ensemble des prestations ! L’auberge se compose de plusieurs corps de bâtiments, dont l’ancienne école communale… Ils viennent d’achever de nouvelles chambres, dont plusieurs adaptés aux normes PMR.

Le guide du Relais du Silence est la garantie d’un séjour au calme tant les normes sont strictes !

Relais du Silence
www.relaisdusilence.com

L’Orée des Chênes
45240 La Ferté Saint Aubin
www.loreedeschenes.com

Auberge du Bon Laboureur
37150 Chenonceaux
www.bonlaboureur.com

Un verre dans un bon canapé (Auberge du Bon Laboureur).
Afficher la galerie
Un verre dans un bon canapé (Auberge du Bon Laboureur).
©DR

Une fraise sur le gâteau ! (Auberge du Bon Laboureur).
Afficher la galerie
Une fraise sur le gâteau ! (Auberge du Bon Laboureur).
©DR

Article publié le 28 avril 2014

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire