Week-end de prestige au Château de Saint-Paterne

Charmant ensemble de granit, perdu au cœur du Perche, le château de Saint-Paterne se dresse, tout en élégance, parmi les arbres séculaires du parc qui l’auréole.

Saint-Paterne côté parc
Imaginez-vous une demeure dont les vieilles pierres, témoins des amours secrètes d’Henri IV, seraient les initiatrices d’un voyage à travers les âges et les contrées du monde. Spectatrices silencieuses de la restauration du château, elles entraînent l’heureux visiteur à la croisée de multiples univers. Celui-ci pérégrine aux confluents de plusieurs époques ; la Renaissance côtoie le 18ème siècle et les touches contemporaines appliquées avec subtilité dans chacune des pièces décorées avec goût par Charles-Henry de Valbray et son épouse Ségolène.

Au détour de chaque couloir, le dépaysement est imminent. Empruntez l’escalier de la tour du 15ème siècle et laissez-vous happer par l’hétéroclisme de la chambre aux mystères qui décline le thème des cabinets de curiosité. Au rez-de-chaussée, les imprimés fleuris de la chambre de la roseraie, sublimés par le baldaquin du lit à la polonaise, charmeront le pèlerin en quête de repos. L’escapade se teinte de couleurs méditerranéennes lorsque l’on pénètre dans la bibliothèque où les objets rapportés du Maroc fraient avec les bougies de serviteurs de procession.

Vous ne serez pas pour autant désorientés lors de ce périple entre tradition et modernité. Rien d’iconoclaste, en effet, dans le mariage harmonieux de l’authenticité et de l’originalité qui ne trahit point l’esprit de ce château de famille et lui confère une âme toute particulière. L’altérité qui résulte de cette sensation de déracinement est délicieuse, à l’image des êtres qui hantent Saint-Paterne.

Les maîtres de maison cultivent l’art de recevoir et vous convieront à déguster un dîner concocté par Charles-Henry lui-même. Classiques revisités, saveurs d’ici et d’ailleurs se mêlent pour combler le voyageur-esthète que le chemin parcouru a mis en appétit. Une fois rassasié, il pourra flâner le long des allées cavalières, oublier le tohu-bohu de la ville dans le parc où la nature s’exprime sans ostentation et n’aura qu’à tendre l’oreille pour se laisser bercer par la douce mélopée des grenouilles et des hiboux.

Après une nuit requinquante et avoir dégusté le petit-déjeuner, servi sous la forme d’un buffet aux mille attraits dans la salle à manger ou sur la terrasse selon la saison, prélassez-vous au bord de la piscine chauffée, couloir de nage élégant. Les anciens chenil et poulaillers qui l’encadrent ont été métamorphosés en « poolhouse » où les plus pudiques d’entre vous pourront se glisser dans leur tenue de bain à l’abri des regards indiscrets.

Venez-vous imprégner de l’atmosphère de ce lieu, havre de paix, dont le charme agira comme un sortilège.

Château de Saint-Paterne72610 Saint Paterne
Tél: 02 33 27 54 71
contact@chateau-saintpaterne.com
10 chambres et suites entre 135 et 240 €
Article publié le 10 janvier 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums
  • Melusine
    Melusine
    Apres une telle lecture comment ne pas succomber au charme de ce lieu? Lors d'une escapade peut être y croiserons nous quelque fantôme royal?
    Beau site, digne d'une belle plume.
  • Jude
    Jude
    saviez-vous que la Saint-Paterne était le 15 avril?

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.