Devèz, une brasserie où la viande d’Aubrac est reine

Devèz ou les devezes, ces hauts pâturages bordés de forêts que l’on trouve dans l’Aveyron ? A vous de voir… en tous cas l’explication du nom du restaurant est sûrement là, car Devèz est un établissement totalement dédié à la viande et pas n’importe quelle « bidoche », celle d’Aubrac. Le bœuf fermier d’Aubrac est une des plus belles races du cheptel bovin français ; c’est une race rustique labellisée depuis 1999 dont la viande est très goûteuse. Il n’est pas étonnant donc que si les prairies aveyronnaises s’affichent malicieusement sur les murs du restaurant, pas les museaux mouillés des belles vaches !

Le merveilleiux pavé de rumsteck, bien servi.
En plein cœur du huitième arrondissement, dans le quartier huppé de la fin de l’avenue George V et la place de l’Alma ; Devèz offre un petit bout de campagne aux parisiens, une « bouchée de terroir à la capitale ».

Si vous n’êtes pas carnivore, abstenez-vous donc de venir ici, même si une belle brochette de lotte au chorizo peut vous être servie. Ici vous viendrez pour de la viande, de la vraie bonne viande (on en trouve difficilement même chez son boucher, les restaurants étant toujours les mieux servis).

Au chapitre des entrées, le grand classicisme d’une soupe à l’oignon gratinée (9 €), de poireaux tout simples à la vinaigrette (8 €), d’une salade de bœuf tiède aux lentilles vertes (9, 70 €) ; de vraies et simples hors d’œuvres de brasserie.

Pour plat principal la viande d’Aubrac s’impose en bavette, pavé de rumsteck, faux-filet, entrecôte, cœur de filet, côte de bœuf. De 23 € à 45 € l’entrecôte de 450 g, vous en « avez pour votre argent » ! De la belle viande, comme on en mange plus avec de vraies grosses frites au couteau. Si vous êtes un fou de truffes, l’aligot maison, normalement une purée de pommes de terre agrémentée de tome fraîche, est ici anoblie par des brisures de truffe.

A défaut d’une grillade, les plats de viande jouent sur le registre du terroir : pot-au-feu, Parmentier de queue de bœuf, des rognons…. à des prix avoisinant les 21 €.

Comme 2011 est l’année du Mexique, Devèz prépare un Mexicain Burger, un burger à la viande d’Aubrac réveillé par du guacamole, une sauce piment, des oignons rouges. Un burger d’exception qui affiche 23 € sur la note.

Le beau plateau de fromages met à l’honneur de vraies pièces fermières qui respirent le terroir, la terre ; en aucun cas des produits industriels, mais un beau Laguiole, un Saint-Nectaire de la ferme, un Ossau Iraty, un vieux Roquefort. Les prix sont sages entre 6 et 7 €.

Je vous conseille de rester sur cette note salée, car la déception a été grande avec le dessert choisi, une tarte au citron revisitée qui s’avère être une vulgaire mousse sans goût sur un biscuit sec et froid sorti direct du réfrigérateur.

Comme tous les restaurants de viande, la carte des vins est belle et a sélectionné de petits producteurs et vignerons dont les prix ne font pas s’envoler l’addition.

Devèz
5, place de l’Alma
75008 Paris
Tél : 01 53 67 97 53
Article publié le 7 février 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.