Une gare gourmande à Labarde-Margaux

Ouverte depuis août dernier, cette charmante table d’hôtes respire la convivialité et la cuisine de qualité.

Briques, bois, carreaux, et une cuisine à l'ancienne
Sur la route des grands châteaux bordelais : un petit village, Labarde-Margaux, où personne ne s’arrêtait, faute de commerce ; trois personnes soucieuses de faire revivre le patelin, Edouard Miailhe, propriétaire de Château Siran, Olivier Rosa, un chef connu dans la région pour ses passages dans les cuisines de Saint Emilion, Mouton Rothschild et ses dîners concoctés dans toutes les propriétés viticoles voisines, et sa jolie épouse qui sert la salle.

La mayonnaise prend entre ces trois-là pour restaurer la petite gare désaffectée en une table d’hôtes avec des matériaux anciens (briques, bois, carreaux).
Déjà le lieu commence à se remplir, car le chef ne se prend pas la tête alors qu’il est connu des gourmets locaux, que sa cuisine est délicieuse et à un prix défiant toute concurrence, que sa femme déborde de gentillesse, qu’il est possible d’apporter son propre vin sans payer de droit de bouchon. D’une table à l’autre et avec une tranche de saucisson descendue des victuailles « cochonnières » accrochées au plafond, on échange sur le plat, on prend un verre de la bouteille du voisin : la bonne humeur est de règle.

Dans votre assiette, un menu qui change tous les jours mais qui est imposé. Si vous voulez du gastronomique, allez-y le soir, le midi étant plus traditionnel (terrine de lapereau aux poires confites, filet de maigre sauce vin rouge, moelleux au chocolat ou tartelette de rouget, magret de canard, soupe de fruits rouges et sorbet). C’est à 25 € pour les trois plats et 20 € pour deux avec un café gourmand.
Le soir affiche un prix plus élevé de 40 € pour un risotto de homard à la truffe, un cuissot de porcelet aux cèpes et pommes de terre, un brie farci à la mascarpone, un financier amandes et nectarines poêlées au miel. En somme, une cuisine qualitative, authentique et pleine de saveurs.

On regrette que tous les départements français ne disposent pas d’une telle gare à redynamiser, on prendrait un TER ou un TGV, on louerait une voiture pour retrouver ce charme d’antan d’une petite salle dans un coin un peu perdu avec une gastronomie qui fleure bon tous les recoins de l’hexagone.

Une gare gourmande
33460 Labarde-Margaux
Tél : 05.56.35.92.38
Ouvert à midi du lundi au samedi,
Le soir les vendredi et samedi.
Article publié le 30 septembre 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.