Le Keller, restaurant du Champs-Elysées Plaza

Certains d’entre vous connaissent, le célèbre portrait de la comtesse de Keller en 1873, peint par Alexandre Cabanel qui est exposé au Musée d’Orsay. Cette belle femme érudite, était de son temps, une cliente régulière de l’hôtel qui occupait la place du Champs-Elysées Plaza, c’est en sa mémoire que trône une copie de l’œuvre dans l’entrée de l’hôtel cinq étoiles.

Rose, beige et or, douceur et élégance
Dominique Ruchaud, son propriétaire, a également donné son nom au restaurant pour lequel il a engagé une nouvelle équipe composée de Fabrice Marchand directeur de la restauration et de Vincent Boucher aux commandes des fourneaux.

Tous les deux ont acquis leurs expériences dans de célèbres établissements, Fabrice Marchand est passé entre autre au Crillon, au Meurice et pour finir au Daniel, seul Relais Château de Paris, son sens de l’accueil est permanant tout au long du repas, Vincent a fait ses classes à la Tour d’Argent et puis chez Ladurée, ce jeune chef est un vrai passionné des matières et des produits qu’il utilise pour élaborer sa carte.

Poussons un peu plus loin, pour apprécier la décoration de la salle de restaurant, des fauteuils signés Marie’s Corner et recouvert d’un velours à pois roses de Osborne and Little vous tendent les bras, le tout dans des tons pastels qui varient du rose à l’or avec des touches de blanc et de gris pâle.

Jetons un coup d’œil sur la carte, le chef Vincent l’a composé en fonction des produits de saison, il a concocté un menu spécial autour de la truffe noir du Périgord, proposé à un prix tout à fait justifié : 52,00€ entrée et plat ou dessert, et 65,00€ entrée/plat/dessert (sans boissons).

Dès la mise en bouche, tout est raffinement et subtilité, minis blinis aux copeaux de truffes… que de plaisir pour le palais, suit une entrée toute en volupté, un carpaccio de coquilles Saint Jacques sur lequel flotte des copeaux de truffes et de parmesan jeune pour ne pas casser les arômes subtils des autres ingrédients. En bouche la Saint Jacques fond et les copeaux croquent sous la dent, une combinaison tout en finesse.

Pour plat, Vincent propose une poule de Touraine à la chair compacte, blanche, très délicate et fine, accompagné de cèpes et de girolles, le tout recouvert d’écailles de truffes. Autres plats repérés Risotto à la truffe, Filet de bœuf Rossini….

Autre animation de festive, le Keller accueille une pièce de collection, un samovar en métal doré et argenté, signée Eudes & Leprêtre pour la maison Christofle. Cette initiative correspond à la fin de l’année France-Russie. En complicité avec la marque Kusmi Tea, anciennement Maison Kousmichoff, fournisseur officiel des Romanov du temps des tsars.

L’importateur de thés chinois, vous invite à déguster pour le goûter une variété d’arômes variés avec un savoureux assortiment de pâtisseries maison et de bouchées en chocolat à base de thé russe composées par Jacques Genin, expert en la matière.

L’hôtel Champs Elysée Plaza est un endroit intime où il est agréable de passer un moment ou une nuit, son confort et sa dimension humaine, vous permettent de profiter au maximum du luxe qu’il vous propose à deux doigts de la plus avenue du monde.
Article publié le 20 décembre 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.