Le Mandarin Oriental, Hotel de luxe à Paris

Prenez trois fortes personnalités du monde de l’architecture, du design et de l’architecture d’intérieur pour inventer un hôtel de luxe dans un ancien immeuble du ministère des finances. D’inspiration Art Deco il est situé au 251 rue Saint Honoré dans le 1er arrondissement.

L'immeuble revisité par Willmotte

Jean Michel Willmotte est l’architecte et maître d’œuvre, designer l’agence Patrick Jouin et Sanjit Manku, l’architecte d’intérieur Sybille de Margerie. Un mélange extraordinaire pour un immeuble atypique où chacun  y a mis sa touche d’originalité ! Jean Michel Willmotte a eu comme challenge la transformation d’un immeuble de bureaux en un ensemble harmonieux avec de grandes baies vitrées qui font penser aux maisons traditionnelles japonaises. Le tout donne sur un énorme patio divisé en deux parties, un restaurant et un bar outdoor, un mur végétal imaginé par Neveux-Rouyer.

Commençons la visite ; Avant d’entrer vous constaterez que la façade d’une grande simplicité  respecte le mouvement Art Déco. Passons la porte. Vous trouvez deux murs capitonnés avec deux réserves à bagages, au plafond une multitude de papillons en cristal de la maison Swarovski et au sol un tapis tramé de fibres optiques. Ces papillons vont nous suivre tout au long de la visite.

Le chic féminin des chambres
Afficher la galerie
Le chic féminin des chambres
©Francis Van de Walle

Ils sont le signe du côté féminin que l’hôtel désire lui donner à travers les codes prolifiques de la mode des années 30 et la naissance de la photo artistique. Le motif du tissu, représentant deux bouches, et qui gaine les couloirs, est inspiré d’une œuvre du célèbre Man Ray.  

Continuons la visite : face à l’entrée une statue signée Nathalie Decoster représente un homme en marche.

Nous avons rencontré l’artiste : "j’ai été contactée pour la commande d'une pièce monumentale (3 mètres) pour le lobby de l'hôtel, en travaillant sur les perspectives et les intentions de l'architecte d'intérieur Sybille de Margerie. Mon inspiration est née de "l'air, une illustration de la liberté symbolisée par son fameux "messager" sautant en l'air dans deux cercles : celui du monde et celui de son univers personnel, le tout est suspendu en l'air au-dessus de la tête des visiteurs installés sur le canapé du Lobby et complète le plafond recouvert de feuilles d’or’’ . Une légèreté de l'être  bien reconnaissable dans la grammaire de Nathalie Decoster et sa réflexion sur la condition humaine.....

Sculpture de Nathalie Decoster
Afficher la galerie
Sculpture de Nathalie Decoster
©Francis Van de Walle


En partant vers la droite, on arrive au salon de thé avec son comptoir à pâtisseries. Les murs sont gainés de bois exotiques et de grands pétales recouverts de cuir beige, celui-ci est contigu avec la terrasse.

Coin cosy du salon de thé
Afficher la galerie
Coin cosy du salon de thé
©DR Mandarin Oriental


A gauche du lobby, vous arrivez devant deux murs, un de lumières et l’autre parsemé de cristaux taillés par Lalique qui donnent de petits points lumineux, pour arriver au bar 8 imaginé par Patrick Jouin, avec au centre un meuble taillé dans un bloc de plusieurs tonnes de marbre gris pulpis extrait d’une carrière espagnole.   

Au fond à gauche, s’ouvre le restaurant « Le Sur Mesure ». Le décor imaginé déstabilise le visiteur par ses tissus blancs déchirés et la volonté d’un décor minimaliste, même l’art de la table se résume uniquement à l’assiette, sans couverts et sans verre. Il ne peut accueillir que 40 couverts. En opposition avec cette sobriété du décor, la cuisine est la priorité avec une carte imaginée par Thierry Marx. Petite anecdote, faites le détour par les toilettes, toute recouvertes d’écailles dans des tonalités de roses dignes d’une gamme de vernis à ongles.      

Dès votre arrivée aux étages, ce qui donne le ton c’est le bois exotique des portes, et les papillons des tapis. Ce bois exotique est également présent dans les chambres dont le décor se veut très féminin malgré les nouvelles technologies avec des interrupteurs signés B&O. Les salles de bains sont constellées de mosaïques blanches et or avec une grande baignoire et un évier intégré dans un meuble à tiroirs. Face au lit un petit canapé vous tend les bras pour un moment de relaxation.

Dans les suites, dès l’entrée l’atmosphère est différente, sur le côté, une salle de bains composée d’une baignoire au centre de la pièce avec une énorme porte coulissante en verre semi-opaque qui donne sur la chambre, les mosaïques sont en nacre et coquillage tout en raffinement. Dans la chambre, on retrouve le côté féminin de l’hôtel avec une fresque murale derrière le canapé. Avant de partir, vous vous arrêterez au spa, où vous pourrez nager dans une piscine luxueuse au fond noir, en passant devant un mur de fleurs découpées.

La piscine à fond noir !
Afficher la galerie
La piscine à fond noir !
©DR Mandarin Oriental

Le Mandarin Oriental est un hôtel dans lequel on voyage de surprises en surprises, chaque recoin est une rencontre avec un détail qui fait le charme de l’établissement qui accueille toute la famille au cœur de Paris.

251 rue Saint-Honoré, 75001 Paris

+33 (0)1 70 98 78 88



 
 

Article publié le 5 septembre 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.