Ducoté Cuisine à Boulogne

Un gentil petit bistrot à Boulogne-Billancourt qui allie la modernité de ses plats à la jeunesse de ses chefs en cuisine.

Quelques tables dehors...
Voir plus : restaurant
Décidément les attributions du Michelin sont étonnantes, d’où la levée de boucliers d’un certain nombre de critiques gastronomiques contre le guide rouge. Certains chefs attendent depuis 3 ou 4 ans une troisième étoile alors qu’ils sont au top de leur capacité et les valent largement (Marx à Pauillac par exemple), d’autres espèrent une seconde et stagnent de manière injuste à la première et certaines tables se voient attribuer une étoile alors qu’elle n’est réellement pas justifiée. C’est le cas de cette table Ducoté Cuisine de Boulogne. Lui avoir attribué une étoile est une honte par rapport à d’autres établissements parisiens. Mettre sur le même plan des maisons telles que Laurent, Hélène Darroze, Ze Kitchen Galerie, Hiramatsu, Jacques Cagna, le Chiberta et Ducoté Cuisine est infamant pour les premiers établissements.

Passons donc sur la colère et la déception de s’en aller vers une table soi-disant étoilée et d’atterrir à une simple table de quartier. Qu’en est-il réellement, une fois que vous aurez passé le cap d’un accueil moyennement sympathique et d’une coupe de champagne anodine ? Il reste un décor simple et de bon aloi dans ce type de quartier bourgeois, des assiettes où l’esthétisme est recherché.

Cette table est sauvée par l’équipe de jeunes et beaux chefs qui s’activent derrière la grande barrière et on trouve toutes les excuses à ces playboys du fouet et de la cocotte car ils nous offrent un réel bain de jouvence.

Dans votre assiette et pour démarrer, un tourteau décortiqué et ses légumes croquants au tandoori (27 €) ou une salade tiède de homard comme une « césar » à 38 €. Les plats principaux sont proposés en deux versions (avec ou sans truffe) et la tuber melanosporum de la Drôme multiplie par deux la note. Beau dos de bar à la peau croustillante, pomme de terre écrasée, curry et citron vert à 36 €, belle présentation d’assiettes pour les Saint-Jacques et leur risotto crémeux affiché à l’huile de truffe pour 34 € et avec des vraies truffes pour 64 €, mais l’huile de truffe annoncée dans la recette était absente de la première proposition. Le dessert se joue d’un millefeuille minute où le rhum l’emporte largement sur le vanillé de la crème.

A vous donc de voir pour un dîner tournant à la carte dans les 85 € sans les vins.
Mais, les chiffres l’attestent, la bonne gueule et le charme de George Clooney ont fait exploser les ventes de Nespresso, le physique des cuisiniers de Ducoté Cuisine a du faire chavirer la plume de l’inspectrice du Michelin !

Ducoté Cuisine
112 avenue Victor Hugo
92100 Boulogne Billancourt
Tél : 01 48 25 49 20
Article publié le 2 mars 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.