Le restaurant de l’Horloge dans le vieux Nice

Le Clarion Grand Hôtel Aston de Nice possède un restaurant dont le rapport qualité / prix est excellent. A tester sans faute si vous descendez sur la Riviera professionnellement, pour vos congés de Noël, ou pour un des nombreux évènements touristiques de début d’année : Carnaval, fête du citron à Menton, route du mimosa….

Situé en plein cœur de la ville de Nice, le restaurant de l'Horloge compte parmi les meilleures tables niçoises.

Situé sur la place Masséna, c'est-à-dire en plein cœur de la ville de Nice, l’hôtel permet, à pied, sans même prendre transports en commun ou taxis, de visiter les musées et les galeries d’art contemporain, de flâner dans les ruelles étroites du vieux Nice, de déambuler sur la mythique promenade des Anglais, d’aller à la plage, de faire du shopping de spécialités régionales sur les marchés locaux. A ces avantages « d’antan », s’en ajoute un récent et supplémentaire, dont vous pourrez profiter à compter de septembre prochain ; à savoir la coulée verte, un gigantesque parc urbain de 12 hectares conçu par la mairie. Dans quelques mois Niçois et touristes pourront pleinement profiter de ce nouveau poumon vert, de miroirs d’eau, d’orangerie, d’allées piétonnes. Entre balades et jeux des enfants sur les aires ludiques, prendre un repas au restaurant de l’Horloge permet de passer un fort agréable moment, car le restaurant est donc au pied même de cette future coulée verte.

A 39 € le menu plaisir du jour est une véritable aubaine.
Afficher la galerie
A 39 € le menu plaisir du jour est une véritable aubaine.
©DR

Derrière les pianos de cuisson, une jeune équipe de chefs ayant bourlingué dans les meilleures adresses azuréennes entre Nice et Monaco. A 39 € le menu plaisir est une aubaine : ne vous en privez pas ! Au programme, de la cuisine gastronomique dans la mesure où elle est parfaitement réalisée, mais pas du gastronomique dans le sens alambiqué de certains étoilés où le descriptif du plat prend cinq lignes et la composition six saveurs au moins, avec deux légumes et trois épices dont vous n’aviez jamais entendu parler auparavant. Nul besoin donc d’avoir lu et /ou relu les ouvrages des maîtres queux, tels que Carême, Escoffier ou Brillat-Savarin pour savoir ce que vous aurez dans votre assiette. La cuisine joue sur le registre du classique.

Après quelques amuse bouches, j’ai opté pour le foie gras mi-cuit et son chutney d’abricot, plutôt que pour l’assiette norvégienne de saumon mariné à l’aneth ou la salade d’asperges (hors saison à mon avis !). Ce chef aime les demi cuissons, car et son foie gras et son moelleux au chocolat de fin de repas sont une belle réussite, juste ce qui faut pour ne pas être cru, ni surcuit, mais juste saisi en conservant le maximum de saveurs et de tendresse.

Simple dans sa composition, mais parfaitement rôti, le filet de loup étalait une chair ferme et bien fraîche sur un lit de sauce vierge (tomates concassées, basilic, huile d’olive). Si vous êtes dans le genre plutôt carnassier, le médaillon de veau à la crème était bien tendre sur sa poêlée de champignons. Pour finir en beauté, le mi-cuit au chocolat et sa glace à la vanille.

Chauffée en hiver, profitez de la terrasse extérieure.
Afficher la galerie
Chauffée en hiver, profitez de la terrasse extérieure.
©DR

Si votre portefeuille vous permet plus de folie, la carte vous entraînera dans les alentours des 55 €. Risotto aux champignons à l’huile de truffe (16 €), filet de bœuf bien tendre recouvert d’une escalope de foie gras (30 €) façon Rossini, tiramisu crémeux à la liqueur d’amande (8 €).

Pour accompagner ce repas, un vin de Provence bien sûr. Le sommelier a sélectionné des châteaux qui offrent les trois vins en rouge, rose et blanc. Du bon vin garanti avec les cuvées haut de gamme d’un Château Sainte Roseline et ses cuvées Lampe de Méduse (43 € pour le rouge, 36 € pour le rosé et 39 € pour le blanc). Mais vous pouvez sans problème choisir l’AOC des Baux de Provence Domaine Terres Blanches, le Minuty M, le Château de Fonscolombe de l’AOC Coteaux d’Aix en Provence, le domaine de Frégate de Bandol. Leurs prix tournent dans les 27 €.

Et si le temps le permet, profitez de la terrasse extérieure, elle est chauffée en hiver et préservée des passants par des jardinières. De votre table vous aurez vue sur la grosse horloge qui a donné son nom au restaurant. Elle rappelle la passion horlogère des premiers propriétaires, et rend hommage aux nombreux clochers de la vieille ville que l’on peut aisément admirer si vous montez en haut de l’hôtel prendre un verre, avant ou après votre repas au 7ème étage au Seven Blue Bar.

L’Horloge
Clarion Grand Hôtel Aston
12 avenue Félix Faure
06000 Nice
Tél : 04 92 17 53 09

Article publié le 14 novembre 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire