Restaurant : Mon rêve de gosse à Cannes

Un nom bien porté pour l’établissement de Ludovic Ordas qui réalise un désir d’enfant après avoir travaillé dans de fort belles maisons de la région. Sa cuisine est un rêve pour les gosses gourmandes comme moi !!!

Ludovic Ordas réalise son rêve en proposant une cuisine simple et délicieuse avec sses consonnances mediterranéennes
Visite éclair à Cannes et j’avais réservé une table dans un établissement qui m’avait été chaudement recommandé : « va à « mon rêve de gosse », tu ne seras pas déçue ! ». Déçue, je l’ai bel et bien été car « ma résa » fut annulée pour « cause majeure indépendante de la volonté du restaurateur ». Mais la vraie gourmandise passe par la persévérance ; j’ai dû rester un jour de plus dans la cité cannoise et ai donc re-essayé d’attraper un déjeuner avant mon départ.

Ouf… le restaurant ré-ouvrait et me voilà, telle une souris prête à dévorer son gruyère, tous crocs ouverts sur les starting blocks pour mon déj’. En deux temps trois mesures, j’ai pu déguster de délicieuses ravioles de porc à l’estragon, céleri rave écrasé et feuilles de riquette (11 €), un beau filet de sébaste cuit à la plancha avec endives gratinées d’une béchamel olives thym et jus de poulet (23 €) et une mangue fraîche accompagnée d’un fromage blanc vanillé et d’un biscuit pistache (9 €). Précis, travaillé mais sans trop, vraiment bon.

A la table voisine, je les ai vus se régaler d’un plat original : (il ne me tentait pas, la chaleur étant de la partie) une daube d’escargots servie sur une tranche de pain et rafraîchie par de la mâche (13 €). Leur filet de bœuf était accompagné de marmelade de chou-fleur à l’huile de noisette et fanes de carottes au cumin (26 € ).

Avec le Rêve de Gosse de Ludovic Ordas, voilà une bonne adresse à prix raisonnables (pas facile à dénicher à Cannes !) qui aurait sérieusement tendance à jouer dans la cour des grands. Bien sûr le cadre et le service n’ont rien à voir avec les belles tables de la ville. Mais, située près du marché de Fonville, cette table d’hôtes pour une vingtaine de couverts aux murs brique et pierre est charmante et la cuisine y est fameuse.

Il faut dire que le cuisinier rêveur n’est réellement plus un gamin aux fourneaux. Malgré son jeune âge (29 ans), ce bordelais a déjà travaillé chez des grands : Jean-Pierre Amat près de chez lui, puis Richard Coutanceau avant de descendre dans le Sud chez Stéphane Raimbault (l’Oasis). Sa dernière place a été d’être le second pendant 2 ans de Christian Sinicropi à la Palme d’Or du Martinez.

Aujourd’hui ce gosse-là est heureux, car il s’est lancé tout seul dans son affaire en y investissant pas mal d’argent ; mais il fait comme bon lui semble en servant une cuisine simple, franche à dominante méditerranéenne. Et nous autres convives sommes des bambins comblés….

Mon Rêve de Gosse
11, rue Louis Blanc
06400 Cannes
Tél : 04 93 39 68 08

Menu à 15 € pour 1 plat (cabillaud plancha poêlée de topinambours sauce échalote) + 1 café
Article publié le 2 mars 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.