Tsé, pour un dîner asiatique chic

Un bar lounge d’inspiration asiatique pour un dernier drink ou quelques assiettes dans une atmosphère coloniale d’Asie.

Ambiance Shanghaï années 30
Atmosphère, atmosphère pourrait-on dire. Tsé révèle une atmosphère, celle de l’Asie dans les années 30. Chez Tsé, au bout du seizième arrondissement, dans les espaces laissés par l’ancienne gare du petit train de ceinture arrêt Auteuil, entrez dans le Shanghai de l’après-guerre. Inspiration des villas coloniales, des fumeries d’opium, le Tsé cumule ces deux ambiances.

Nonchalance, lascivité liées à la chaleur étouffante des contrées asiatiques : tout porte à traîner de bars en bars, à tirer une dernière fois sur la pipe à opium, à siroter un dernier cocktail. Chez Tsé, c’est pareil et la jeunesse dorée du quartier l’a bien compris venant ici pour un « after » ou un « before ». La carte des cocktails permet déjà l’évasion car le chef barman a créé quatre boissons teintées d’Asie à l’image du Hinomaru, une association de Cointreau, de lait, de sirop de fraise et de gingembre. Autour de la cheminée décorée d’une parure d’éléphant, entre lampions rouges et murs laqués gris, laissez-vous glisser un verre à la main dans l’un des canapés ou des fauteuils club. L’été, les cocktails se dégustent dehors sur la terrasse surplombant le restaurant.

En effet, vous pouvez prolonger la soirée en dînant ici de quelques makis, sushis, sashimis préparés à la commande. Si vous le pouvez, demandez une table dans le fameux lit à baldaquin chinois. S’asseoir là est déjà un appel au dépaysement, une évasion pour goûter la cuisine orientalo-française du chef Stéphane Gatumel. Raviolis grillés au poulet dans leur sauce yakisoba (11 €), nems maison sauce épicée ou salade de chou chinois poulet et coriandre pour débuter.

Le plat principal devient plus français avec une côte de veau et sa fondue de shiitakés, une entrecôte à la plancha, des gambas géantes et leur risotto au citron confit, un pavé d’espadon au chou pak choï huile de noisette (22 €).Toujours une pointe d’exotisme dans les desserts quand la crème brûlée est au combawa (citron de Rodrigues), les nems sont au chocolat-banane, la nage de fruits est au thé vert, le moelleux au chocolat se parfume de lait de coco vanillé (11 €).

Choix à la carte ou selon les menus (deux plats pour 33 € ou trois plats pour 38 €) pour cette échappée « asiaticante ».

Tsé
78, rue d’Auteuil
75016 Paris
Tél : 01 40 71 11 90
Ouvert tous les jours jusqu’à 2 heures du matin
Voiturier payant
Article publié le 24 décembre 2010

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.