Saint James Paris, l’élégant restaurant d’un club

Dans un bel hôtel particulier du 16ème arrondissement, un club privé ouvre ses salons, son restaurant et son parc au public tout en proposant une cuisine inventive.

Telle une grande demeure Second Empire, la façade du Saint James Paris s'élève avenue Bugeaud

Une bien belle adresse que ce Saint James Paris qui permet à Monsieur Toutlemonde de se voir ouvrir le faste d’un ex-hôtel particulier dans le seizième arrondissement près de la porte Dauphine.

Le lieu signe une grandiose maison de famille à mi-chemin entre le château et la grande demeure Second Empire. Le Saint James Paris était auparavant un havre de paix réservé aux seuls membres de son club privé ; aujourd’hui cet hôtel s’ouvre au grand public du lundi au samedi pour le dîner et le dimanche pour le brunch.

La quarantaine bien établie et des années bien formatrices chez de grands noms tels que Gérard Vié ou Ghislaine Arabian, Cyrille Robert, le chef qui vient de rejoindre le Saint James Paris est à la tête d’une brigade de 16 personnes pour servir quelques 130 personnes, dont 80 couverts environ pouvant être servis sur la terrasse ouverte sur le beau jardin extérieur.

Inventivité, jeux de sucré-salé, textures légères signent les partitions de ce chef-là pour un ticket moyen autour de 75 € et une carte qui propose de beaux plats salés, alors que le sucré qui se veut régressif est en réalité peu réussi et surtout chimique. Entouré d’habits verts (des feuilles de verdure) le tourteau King crabe est doublement qualitatif et frais par sa belle provenance et la glace au wasabi (moutarde japonaise) qui le rafraîchit et l’accompagne (28 €). Belle réussite pour l’audacieux mélange de langoustines préparées à la vapeur et servies avec un chutney de cerises et une glace de poivrons doux (33 €).  

Pour plat principal, le beau tronçon de turbot sauvage est grillé et servi avec une association de coquillages et d’artichauts bretons (39 €) ; alors que la pintade est rôtie au romarin et accompagnée d’un mélange très classique de petits pois aux lardons (27 €). De leur côté, les côtes d’agneau fleurent bon les saveurs méditerranéennes avec des courgettes à la marjolaine (33 €).

Le repas si bien commencé et poursuivi se gâte sur le dessert : le vacherin fraise des bois meringue à la violette sent la fraise tagada et la fleur chimique et les autres propositions ne sont pas affriolantes : glaces et sorbets, fromage blanc crémeux !!

Un bon point pour la carte des vins et son choix de bouteilles raisonnables ; en revanche les cocktails et surtout la coupe de champagne du bar sont bien trop excessifs. Preuve en est, la coupe de Billecart Salmon rosé à 25 € !!!

Saint James Paris
43, avenue Bugeaud
75116 Paris
Tél :01 44 05 81 81
www.saint-james-paris.com

Article publié le 20 juillet 2011

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire

Continuer sur les forums

Pour participer, inscrivez-vous ou connectez-vous avec votre compte Maison.com ou votre compte Facebook.