Tours, Rive Gauche, la gastronomie pour tous !

C’est sur la rive gauche que s’est construite la ville de Tours à l’époque romaine au 1er siècle de notre ère, sous le nom de « Civitas Turonorum » qui, avec le temps, se transformera en « Tours » après le IVème siècle. De cette période, il reste des traces archéologiques dans le vieux Tours, toujours Rive Gauche …

Le chef  Pierre-André Dupin au fourneau.

De toutes les richesses dont dispose la capitale de Touraine, on peut citer de nombreux produits culinaires, comme la truffe de Touraine, le safran, la géline, les poires tapées, le cochon rose ou groin d’or, les rillettes, les grillades de poissons de la Loire…Pour cuisiner tout cela, il fallait trouver un alchimiste qui allait composer des menus dignes de la gastronomie française ; les tourangeaux peuvent les découvrir au restaurant « Rive Gauche » située au 21 de la rue du Commerce à Tours. 

Depuis le début de l’année, un nouveau chef a été nommé, Pierre-André Dupin, qui partage avec Juliette Chenneveau, la gérante, le challenge de composer une carte originale autour de produits frais de la région, sans pour autant rester dans la cuisine traditionnelle. « J’aime travailler des produits comme l’anguille fumée, le saumon fumé blanc, le haddock, les champignons de la région, comme les cèpes, ou les truffes, ajouter dans un bouillon une touche de safran. Ce petit pistil séché donne une toute autre dimension à votre plat… Un petit trésor de sensations dans quelques grammes de poudre….rouge ».

A table ! Dans une ambiance chaleureuse et élégante.
Afficher la galerie
A table ! Dans une ambiance chaleureuse et élégante.
©DR

En cuisine, une brigade de quatre personnes s’active pour préparer le menu du jour. On commence par une petite mise en bouche, une crème brulée au foie gras, légère et surprenante  tout à la fois. En entrée, un foie gras de canard mi-cuit, recouvert d’une fine couche de chocolat amer et  accompagné d’un tartare de mangue, la douceur du foie gras et l’amertume du chocolat, la rencontre du Périgord et du chocolat qui a débarqué pour la première fois en France au pays Basque, il en reste garde une trace à travers « Le musée du chocolat » situé à Biarritz !

Seconde entrée, qui part d’un concept entièrement revisité, l’endive farcie et gratinée au  comté 24 mois d’affinage, émulsion béchamel et jambon à l’os ; un plat familial avec une touche de noblesse sortie de la baguette magique du chef. On est loin des endives au gratin de maman !

On a faim de livres et de gastronomie.
Afficher la galerie
On a faim de livres et de gastronomie.
©DR

Côté poisson, une poêlée de Saint-Jacques, figues fraîches et champignons des bois ! Fondant avec un petit arrière-goût qui reste en bouche…. Côté viande, une caille braisée, déclinaison de céleri et raisin frais, un mélange de douceur et de sucré par le raisin, une touche amère amenée par le céleri et une viande blanche aromatisée par son jus et sa farce tout en légèreté…

Dernière étape et pas des moindres, le dessert, réalisé par le pâtissier maison, des ravioles de pomme et châtaigne, crème vanille et coulis de fruits rouges…l’ensemble fond dans la bouche, une évocation à l’automne et à ses plaisirs ! Ou encore ce suprême de poire au caramel et chocolat, le fruit reste croquant en bouche, comme le caramel associé au chocolat !

Une très bonne adresse dans le centre de Tours, qui transmet son savoir-faire, à travers des cours de cuisine, pour tous les niveaux ! Comme l’année passée, pour la semaine du goût, deux classes de CM1 et de Grandes maternelles, vont assister à trois ateliers de découverte de la gastronomie et des produits du terroir !

Pluie de cristal.
Afficher la galerie
Pluie de cristal.
©DR

Un restaurant pour toutes bourses à partir de 15,90 €, que demander de mieux ! Un accueil souriant et chaleureux de Juliette et de son mari, qui vous fera découvrir le bonheur de vins et cépages de la région, de ces petits producteurs, qui ont fait de doux mélanges pour mettre en bouteilles des vins de grandes qualité pour vos papilles, comme le fameux Montlouis.

Rive Gauche
21, rue du Commerce
37000 Tours
Tél. 02 47 05 71 21
www.tours-rivegauche.com

Article publié le 17 octobre 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire