En Catalogne, une villa brutaliste qui fusionne avec la nature

A Calders, près de Barcelone, cette maison en béton, conçue par les architectes Joan Ramon Pascuets et Monica Mosset de l’agence Narch, est lauréate du dernier concours World Architecture Awards dans la catégorie Logements Individuels.

Une maison de béton et de verre de 240 m².

Une esthétique historique

La maison est née dans les seventies, sur le terrain fertile de l’architecture moderniste et de l’ « Arte Povera » et met en évidence l’esthétique de la structure en acier et de la matière brute où le béton est roi. Comme pour la peinture des impressionnistes, le terme d’architecture brutaliste a d’abord été utilisé de façon négative. Mais des architectes comme Le Corbusier et Oscar Niemeyer, en bâtissant « pauvre » souvent pour des raisons économiques, ont réussi à sublimer sa présence faite de dépouillement.

Les espaces ouverts sont simplement rythmés par des piliers en acier.
Afficher la galerie
Les espaces ouverts sont simplement rythmés par des piliers en acier.
©Adrià Goula, Technal

Une structure autant qu’une forme

Une « machine à habiter », « avec des murs lisses comme des feuilles de tôle, des fenêtres semblables aux châssis des usines » mais « pratique comme une machine à écrire », voilà comment Le Corbusier aurait pu définir cette maison, située à l’entrée d’un petit village de Catalogne et profitant d’une vue imprenable sur le parc naturel de Sant Llorenç de Munt i l’Obac. Sa structure se compose de dalles de béton horizontales et de piliers métalliques en forme de H qui permettent de décloisonner les espaces. Ses façades transparentes, de mur à mur, gomment les limites entre l’intérieur et l’extérieur et s’ouvrent sur des points de vue particuliers du paysage volcanique.

La maison entretient un lien permanent avec l’extérieur.
Afficher la galerie
La maison entretient un lien permanent avec l’extérieur.
©Adrià Goula, Technal

Des murs en verre

Au rez-de-chaussée, les baies coulissantes à levage en aluminium Galene de Technal, offrant une isolation et une sécurité optimales, ont été choisies pour habiller le salon en angle et en double hauteur. D’un côté, elles s’ouvrent sur une longueur de 12 mètres et de l’autre sur 9 mètres de long, déployant une vue à 360° sur l’extérieur et inondant la maison de lumière naturelle. A l’étage, les baies coulissantes Soleal de Technal présentent une isolation aux performances accrues et une esthétique épurée en accord avec le bâtiment dépouillé, aménagé avec un parti-pris d’équipements résolument réduits à l’essentiel. Tandis que l’accent a été mis sur le confort des occupants, un couple et deux enfants qui profitent des espaces libres et de l’optimisation du rendement énergétique de la maison.   

Contacts : 
Narch : www.narch.eu
Technal : www.technal.com 

Une sculpture cubiste, avec des espaces symétriques, qui jouent avec les pleins et les vides du volume.
Afficher la galerie
Une sculpture cubiste, avec des espaces symétriques, qui jouent avec les pleins et les vides du volume.
©Adrià Goula, Technal

Au rez-de chaussée, les baies coulissantes Galene (Technal) permettent une ouverture en angle sans poteau.
Afficher la galerie
Au rez-de chaussée, les baies coulissantes Galene (Technal) permettent une ouverture en angle sans poteau.
©Adrià Goula, Technal

L’entrée, côté rue, se fait au second niveau d’habitation.
Afficher la galerie
L’entrée, côté rue, se fait au second niveau d’habitation.
©Adrià Goula, Technal

Un escalier en acier laqué blanc relie les deux niveaux d’habitation.
Afficher la galerie
Un escalier en acier laqué blanc relie les deux niveaux d’habitation.
©Adrià Goula, Technal

Un espace multifonctionnel et flexible.
Afficher la galerie
Un espace multifonctionnel et flexible.
©Adrià Goula, Technal

Les volumes jouent la polyvalence avec des façades transparentes.
Afficher la galerie
Les volumes jouent la polyvalence avec des façades transparentes.
©Adrià Goula, Technal

Article publié le 19 mai 2021

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire