En Espagne, un cottage en osmose avec la nature

Ce projet de maison contemporaine, réalisé par l’architecte espagnol Ramon Esteves, a été choisi pour représenter la créativité ibérique au concours international du Cemex Building Award 2018, dans la catégorie résidence.

Son volume, long et étroit, doté d’un toit à deux pentes, renoue avec une certaine forme d’architecture rurale et l’idée d’une grange.

Un lieu privilégié

Il a tout pour gagner, exprimant la symbiose parfaite entre ses volumes construits aux formes basiques et élémentaires et son environnement naturel caractérisé par un vignoble qui trace des lignes rustiques dans la campagne environnante, dominée également par une forêt. Ce projet de maison contemporaine renoue avec une nouvelle forme d’habitat primitif. Située à Fontanars dels Aforins, près de Valence, à la périphérie d’un village entouré de grands espaces cultivés, à la frontière entre une forêt de pins et des champs de vignes, cette retraire bucolique et rustique s’efface devant la trame de la végétation.

A l’intérieur, son programme d’aménagement est composé d’espaces communs, centraux et fluides, traversés par des containers en pin. A l’extérieur, délimitant ses deux parties, un grand porche relie la maison à une double perspective, dessinant d’abord la forêt de pins puis la vigne.

Les différentes ouvertures forment des cadres sur les pins et divisent l’espace central.
Afficher la galerie
Les différentes ouvertures forment des cadres sur les pins et divisent l’espace central.
©Ramon Esteve

Un matériau local

La maison a été fabriquée par un artisan charpentier des environs et avec du bois local. Le bois de pin a été traité, séché écologiquement et thermiquement par électrolyse, pour être protégé du pourrissement. On a utilisé des planches en bois de 20 cm de large pour habiller les murs, fabriquer les lambris, construire les boîtes et même fabriquer les coffrages pour couler le béton. Le bois est vraiment le fil conducteur du projet. 

Lorsqu’elle n’est pas habitée, la maison se referme complètement et exprime pleinement son caractère discret presque invisible, telle une ombre, en cohérence avec le lieu.
Afficher la galerie
Lorsqu’elle n’est pas habitée, la maison se referme complètement et exprime pleinement son caractère discret presque invisible, telle une ombre, en cohérence avec le lieu.
©Ramon Esteve

Une maison passive

La maison, totalisant 414,74 m², a été construite dans un esprit de développement durable. Elle est équipée de panneaux solaires. L’énergie consommée provient de la biomasse. Un système de récupération des eaux de pluie filtrées pour devenir potables a été mis en place L’isolation naturelle du bois a été renforcée par de la laine de roche et, dans toutes les pièces, les apports de lumière naturelle et gratuite ont été valorisés par une orientation logique et des ouvertures qui permettent de les capter tout au long de la journée. Rendez-vous en novembre 2018 à Mexico pour connaître les résultats et le palmarès des plus belles constructions réalisées avec le béton et ciment Cemex. Nous, on vote pour « Cottage in the Vineyard » !

Contact : www.ramonsesteve.com

Sa coque en béton blanc forme une enveloppe accueillant des volumes extrudés. Elle dessine deux monolithes, formant deux blocs de part et d’autre d’un large porche. Jouant avec les effets « in and outdoor », le volume global est coupé par des surfaces structurées en bois.
Afficher la galerie
Sa coque en béton blanc forme une enveloppe accueillant des volumes extrudés. Elle dessine deux monolithes, formant deux blocs de part et d’autre d’un large porche. Jouant avec les effets « in and outdoor », le volume global est coupé par des surfaces structurées en bois.
©Ramon Esteve

La cuisine est un écrin chaleureux en pin, mais aussi un espace traversant qui permet de profiter du paysage environnant.
Afficher la galerie
La cuisine est un écrin chaleureux en pin, mais aussi un espace traversant qui permet de profiter du paysage environnant.
©Ramon Esteve

Les rangements intégrés font office de séparation de pièces et structurent l’espace.
Afficher la galerie
Les rangements intégrés font office de séparation de pièces et structurent l’espace.
©Ramon Esteve

Dans la cuisine, une crédence en miroir reflète l’extérieur.
Afficher la galerie
Dans la cuisine, une crédence en miroir reflète l’extérieur.
©Ramon Esteve

On accède à la maison par un long chemin entouré de cyprès, de peupliers et oliviers.
Afficher la galerie
On accède à la maison par un long chemin entouré de cyprès, de peupliers et oliviers.
©Ramon Esteve

Le salon est un prolongement de la nature extérieure.
Afficher la galerie
Le salon est un prolongement de la nature extérieure.
©Ramon Esteve

L’espace central et les pièces de vie communes s’ouvrent complètement sur l’extérieur.
Afficher la galerie
L’espace central et les pièces de vie communes s’ouvrent complètement sur l’extérieur.
©Ramon Esteve

Les chambres forment des boîtes en pin qui privilégient l’intimité.
Afficher la galerie
Les chambres forment des boîtes en pin qui privilégient l’intimité.
©Ramon Esteve

Article publié le 16 juillet 2018

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire