Fondation Louis Vuitton, un bâtiment signé Frank Gehry

En portant un regard neuf à l’espace paysager typique de Paris, la Fondation Louis Vuitton a pour vocation d’allier art contemporain et architecture innovante et d’être accessible au plus grand nombre. Visite d’une architecture hors norme.

Simples et sophistiquées, les ailes de verre en faîtage jouent avec la lumière, la transparence. Une interprétation des voiles d’un bateau. Fondation Louis Vuitton.
Voir plus : Frank Gehry, verre

Inaugurée officiellement en octobre 2014, la Fondation Louis Vuitton est le projet d’un homme, Bernard Arnault, passionné d’art et d’architecture depuis toujours. Après avoir visité le Musée Guggenheim de Bilbao, enthousiasmé par ce chef d’œuvre de l’architecture, son désir de trouver écrin à sa fabuleuse collection d’art contemporain est enfin devenu réalité : il confie le projet au grand architecte canadien Frank Gehry.

Ce grand vaisseau recouvert de douze voiles de verre est situé dans le bois de Boulogne, mitoyen avec le Jardin d’Acclimatation. Fondation Louis Vuitton.
Afficher la galerie
Ce grand vaisseau recouvert de douze voiles de verre est situé dans le bois de Boulogne, mitoyen avec le Jardin d’Acclimatation. Fondation Louis Vuitton.
©Louis Vuitton Foundation Iwan Baan

Une fondation privée ouverte sur l’art contemporain

Dès l’entrée, on découvre les voiles de la Fondation Louis Vuitton, entre les arbres. Situé près du Bois de Boulogne et du Jardin d’Acclimatation, espaces verts qui ont inspiré l’architecte, le bâtiment renoue avec la tradition du jardin paysager de la fin du XIXe siècle dessiné par Alphand et Barillet-Deschamps. Le projet permet de retrouver l’effet d’ensemble comme un dialogue entre jardin et architecture de verre. Sur 11 000 m², dont 7000 m² accessibles au public, le bâtiment de Frank Gehry propose 11 galeries dédiées à la présentation des collections, aux interventions d’artistes et aux expositions temporaires, un auditorium aux configurations modulables d’une capacité de 360 à 1000 personnes, et des terrasses avec des vues exceptionnelles sur Paris, La Défense et ses environs.

Posé sur un bassin créé avec les fondations, l’édifice s’insère dans l’environnement naturel, entre bois et jardin, jouant de la lumière et des effets de miroir. Fondation Louis Vuitton.
Afficher la galerie
Posé sur un bassin créé avec les fondations, l’édifice s’insère dans l’environnement naturel, entre bois et jardin, jouant de la lumière et des effets de miroir. Fondation Louis Vuitton.
©2014 Todd Eberle

Une nouvelle référence de l’architecture internationale du XXIe siècle

Travaillant sur l’esquisse à main levée, Frank Gehry a encore une fois imaginé un bâtiment époustouflant de créativité qui bouscule les principes de l’architecture. Guidé par le souvenir de Proust, il s’est inspiré de la légèreté des architectures de verre et de jardin de la fin du XIXe. Après de nombreuses maquettes, l’architecte a insufflé à une légèreté, une élégance, une transparence comme un voilier ou un vaisseau posé sur un bassin d’eau créé de pair avec l’édifice.

La volumétrie complexe est constituée d’une enveloppe de verre, recouvrant le corps du bâtiment, et d’un assemblage de blocs nommés « iceberg ». La maquette définitive est ensuite scannée pour fournir le modèle numérique du projet.

Avec le travail du verre, Frank Gehry exprime sa vision du monde : « Nous voulions

concevoir un bâtiment qui évolue en fonction de l’heure et de la lumière, afin de créer une impression d’éphémère et de changement continuel », explique-t-il. Conçu il y a 7 ans, le projet s’est façonné dans une relation de travail intime propre à Gehry, qui dans une perpétuelle interrogation raconte, « qu’aujourd’hui, j’aurais sans doute fait différemment ! »

Sous le verre, la charpente et les blocs de bétons forment le corps du bâtiment sans angle droit, selon les préceptes de l’architecte. Fondation Louis Vuitton.
Afficher la galerie
Sous le verre, la charpente et les blocs de bétons forment le corps du bâtiment sans angle droit, selon les préceptes de l’architecte. Fondation Louis Vuitton.
©2014 Todd Eberle

Une prouesse technique et architecturale

L’imagination débordante de Frank Gehry impose pour chaque projet une prouesse technique. Pour la mettre au point, l’architecte a fondé en 2002 Gehry Technologies, une filiale de son agence avec une équipe d’ingénieurs.

Pour la Fondation Louis Vuitton, l’ensemble des partenaires réunis autour du projet a appris à manier un outil unique : Digital Project, un logiciel 3D développé par Gehry Technologies à partir de l’outil CATIA de Dassault Systèmes qui a permis de concrétiser les formes imaginées par Frank Gehry. La complexité des assemblages et le caractère unique de chaque pièce du bâtiment, 19 000 panneaux de Ductal® (béton fibré à ultra haute performance) 3584 panneaux de verre, ont amené les ingénieurs à adapter des processus industriels à une fabrication sur mesure. La structure des poutres de bois lamellé collé feuilleté qui soutiennent les voiles de verre a été, entre autres, au coeur des recherches.

Découvrez la genèse du projet de la Fondation Louis Vuitton
Au Centre Georges Pompidou de Paris
Exposition Frank Gehry du 8 octobre 2014 au 26 janvier 2015
www.centrepompidou.fr

Fondation Louis Vuitton
8, avenue du Mahatma Gandhi
75116 Paris.
Tél. : 01 40 69 96 00
www.fondationlouisvuitton.fr

Conception: Gehry Partner
Ingénieurs: Gehry Technologies
Architectes associés: Studios Architecture
Maîtrise d’œuvre (construction) : VINCI
Maîtrise d’œuvre: Setec Batiment, RFR/TESS
Eclairage: L’Observatoire International/Ingelux
Acoustique bâtiment: LAMOUREUX
Acoustique (auditorium): Nagata Acoustics
Paysagisme: Atelier Lieux et Paysages
Scénographie: DUCKS SCENO

Pour l’auditorium, Ellsworth Kelly a inventé une œuvre, d’art total, composée de panneaux monochromes éclatants; le rideau de scène reprend une œuvre antérieure de l’artiste, Spectrum. Sièges Poltrona Frau Contract. Fondation Louis Vuitton.
Afficher la galerie
Pour l’auditorium, Ellsworth Kelly a inventé une œuvre, d’art total, composée de panneaux monochromes éclatants; le rideau de scène reprend une œuvre antérieure de l’artiste, Spectrum. Sièges Poltrona Frau Contract. Fondation Louis Vuitton.
©Louis Vuitton Foundation Iwan Baan

L’artiste Olafur Eliasson a créé pour le Grotto une expérience unique jouant sur les aléas de la vision dans une progression de colonnes lumineuses où alternent surfaces de mosaïques jaunes et miroirs. Fondation Louis Vuitton.
Afficher la galerie
L’artiste Olafur Eliasson a créé pour le Grotto une expérience unique jouant sur les aléas de la vision dans une progression de colonnes lumineuses où alternent surfaces de mosaïques jaunes et miroirs. Fondation Louis Vuitton.
©Louis Vuitton Foundation Iwan Baan

L’édifice a été conçu en osmose avec le jardin, replanté d’arbres et redessiné pour l’occasion. Fondation Louis Vuitton.
Afficher la galerie
L’édifice a été conçu en osmose avec le jardin, replanté d’arbres et redessiné pour l’occasion. Fondation Louis Vuitton.
©2014 Todd Eberle

La structure complexe de l’architecture a été mise au point par une équipe d’ingénieurs pour permettre au projet de Frank Gerhy de se concrétiser. Fondation Louis Vuitton.
Afficher la galerie
La structure complexe de l’architecture a été mise au point par une équipe d’ingénieurs pour permettre au projet de Frank Gerhy de se concrétiser. Fondation Louis Vuitton.
©2014 Todd Eberle

Article publié le 22 novembre 2014

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire