L’igloo végétal d’Alexis Tricoire, un design vert

L’un des précurseurs du design végétal, Alexis Tricoire a présenté son « igloo tropical », sur une variation autour de la cabane, à la 9ème édition de Jardins, Jardin, en juin 2012.

Prototype de jardinière, l’œuvre d’Alexis Tricoire reprend la forme traditionnelle d’un igloo, dont la frondaison végétale dissimule une vasque flottante, qui diffuse une douce lumière à la couleur évolutive.

En juin 2012, le Jardin des Tuileries accueillit la 9ème édition de Jardins, Jardin, à laquelle participa le designer végétal Alexis Tricoire. Depuis 2006, il repousse les limites entre le design et le végétal, comme une réponse à l’expansion urbaine. A travers son œuvre, il tente de repenser les espaces verts avec un esprit révolutionnaire, pour redonner une place d’honneur à la botanique sur notre planète. Invocation de la relation entre l’homme et la nature, le design végétal s’inscrit dans une véritable réflexion de fond. Grâce à la découverte d’innovations techniques, il réalise des mises en scène, en contraignant la plante à prendre forme dans une expression libertaire. Destiné à être installé parmi les « Iles Végétales » du pôle de loisirs de Lyon Confluence, l’igloo tropical s’inscrit comme le manifeste d’une œuvre.

Après la cabane en 2010, le designer Alexis Tricoire continue son exploration des habitations traditionnelles, en concevant un « igloo végétal » comme un manifeste en vue du réchauffement climatique.
Afficher la galerie
Après la cabane en 2010, le designer Alexis Tricoire continue son exploration des habitations traditionnelles, en concevant un « igloo végétal » comme un manifeste en vue du réchauffement climatique.
©DR

Après avoir conçu le « tipi végétal » en 2010, il décida de rester dans la même thématique, en présentant une autre habitation traditionnelle avec l’igloo. Il s’agit d’un prototype de jardinière, dont la frondaison protège amoureusement une vasque flottante. L’île végétale semble flotter dans les airs, en diffusant une douce lumière, où la couleur se fait évolutive. Sculpture hybride pour l’intérieur ou l’extérieur de la maison, elle crée un espace réservé à la détente et à la méditation, comme un cocon protecteur. Avec son nom significatif « igloo tropical », Alexis Tricoire cherche à mettre en lumière le danger du réchauffement climatique, où le végétal conquiert la glace. En effet, la fonte des grands glaciers éradique peu à peu un écosystème, ainsi que la culture inuit. Ainsi, le designer donne ses lettres de noblesse à la plante, comme matière vivante.

Contraignant les éléments végétaux à prendre les formes de son esprit, le designer Alexis Tricoire n’hésite pas à jouer avec les ramages comme matière vivante, dans une démarche écologique et humaniste.
Afficher la galerie
Contraignant les éléments végétaux à prendre les formes de son esprit, le designer Alexis Tricoire n’hésite pas à jouer avec les ramages comme matière vivante, dans une démarche écologique et humaniste.
©DR

Il est loin le temps, où un mur végétal était un émerveillement pour les yeux. Aujourd’hui, Alexis Tricoire s’est engouffré dans la brèche, présentant des œuvres toujours plus spectaculaires, à la réflexion humaniste, pour un éveil des consciences.

www.tricoiredesign.com

Article publié le 5 juillet 2012

Articles à lire sur le même sujet

Ajouter un commentaire