Les « archi-natures » de Vincent Callebaut

Afficher toute la galerie photos

Depuis une dizaine d’années, ce jeune architecte et urbaniste d’origine belge imagine des bâtiments futuristes et des éco-quartiers qui réinventent la ville. Son influence est internationale.

Photo : 10 / 32
Les murs du Dragonfly à New-York forment une «double-peau» en résille de nid d'abeille qui exploite au maximum l'énergie solaire passive en accumulant l'air chaud l'hiver et en rafraichissant l'atmosphère par ventilation naturelle et par évapotranspiration des plantes l'été. Chaque mur et chaque plafond est métamorphosé en potager tridimensionnel. Les façades intérieures des logements et des bureaux offrent des balcons hydroponiques à section hexagonale multipliant les couches de cultures par étage.

Les murs du Dragonfly à New-York forment une «double-peau» en résille de nid d'abeille qui exploite au maximum l'énergie solaire passive en accumulant l'air chaud l'hiver et en rafraichissant l'atmosphère par ventilation naturelle et par évapotranspiration des plantes l'été. Chaque mur et chaque plafond est métamorphosé en potager tridimensionnel. Les façades intérieures des logements et des bureaux offrent des balcons hydroponiques à section hexagonale multipliant les couches de cultures par étage.

©Vincent Callebaut Architectures